dimanche 17 juin 2018

DOLOMITES BIKE DAY : CAMPOLONGO, FALZAREGO, ETC.

Voici venu le début de notre séjour dans les Dolomites, organisé par le CoDep du Lot. … Dès notre arrivée à Badia, nous avons été invités à changer le programme prévu pour profiter du “Dolomites Bike Day”, une belle opportunité de rouler sans voitures et sans motos! Au programme de ce dimanche, c'est une boucle autour de Corvara, permettant d'enchaîner le Passo Campolongo (1876 m), le Passo Falzarego (2105 m) et le Passo Valparola (2196 m).

L'image du jour

Premier aperçu des Dolomites, depuis le balcon de l'hôtel à Badia

Dolomites Bike Day

Sur la plaquette fournie par notre hôtel, le Gran Ander à Badia, le “Dolomites Bike Day” du 17 juin 2018 est ainsi présenté :

« C'est un événement non compétitif, gratuit et en libre accès à tous les cyclistes, quel que soit leur niveau, où les cols des Dolomites seront réservées aux amoureux du vélo. Durant ce “Dolomites Bike Day”, de 9h30 à 14h30, le Passo Campolongo , le Passo Falzarego et le Passo Valparola seront fermés au trafic. Le parcours a une longueur totale de 52 km et un dénivelé cumulé de 1370 m. Il est conseillé de l'emprunter dans le sens anti-horaire. »

Lienwww.dolomitesbikeday.it

Dolomites Bike Day du 17 juin 2018

De Badia au Campolongo

Notre parcours du jour est l'un de ceux qui étaient initialement prévus pour le 4e jour, le P4C : Badia — La Vila — Corvara — Passo di Campolongo — Arabba — Livinallongo — Pieve — près d'Andraz — Passo Falzarego — Passo Valparola — San Cassiano — La Villa — Badia.
Sur Openrunner : 8594677

Avant le départ, Jacques Fau, qui encadre ce séjour, nous fait part de ses ultimes recommandations…

Les dernières consignes de Jacques
D'autres conseils suivent, sur des panneaux le long de la route : même si la route est fermée à la circulation, restez à droite (STAY ON THE RIGHT!!! dit le panneau). En effet, il y a de nombreux cyclistes qui, ne connaissant pas la consigne concernant le sens de rotation “anticlock”, empruntent le circuit à l'envers.

Dolomites Bike Day : SATAY ON THE RIGHT!
De Badia à Corvara, on engrange déjà 200 m de D+ en 8 km. C'est raisonnable, mais ce n'est pas plat! On est déjà dans l'ambiance : ça monte et c'est beau!

Sur la route de Corvara
Eh oui, le charme des Dolomites, c'est ça!

Le charme des Dolomites
Euh, pardon! Je me suis trompé de photo. Le charme des Dolomites, C'EST ÇA!

Corvara et le Sassongher (2665 m)
L'ascension du Passo di Campolongo depuis Corvara, représente environ 6 km à 5%, avec au maximum de brefs passages à 9%. Ça se monte bien.

Profil du Campolongo depuis Corvara
Quand j'arrive au sommet, à 1876 m d'altitude, il y a déjà du monde. Beaucoup se couvrent pour la descente car il fait encore frais.

Passo di Campolongo

Du Campolongo au Falzarego

Il nous faut d'abord descendre pendant 4 km jusqu'à Arabba, où on est encore à 1600 m d'altitude.

Descente sur Arabba
Un portique à Arabba nous met dans l'ambiance des grandes manifestations cyclos.

Arabba
Il reste encore 10 km à parcourir jusqu'à l'amorce de notre remontée vers le Passo Falzarego. La vallée offre de magnifique décors.

Ornella
C'est du côté d'Andraz, que la route recommence à s'élever franchement vers le Passo Falzarego.

Andraz
La montée complète de ce col débute à Caprile et fait plus de 20 km. En venant d'Arabba, nous l'abordons un peu avant Cernadoi, du côté d'Andraz, et nous n'en faisons que la seconde moitié, soit environ 10,5 km et 680 m de D+ (un peu plus de 6% de pente moyenne).

Profil du Falzarego depuis Cernadoi
En ce jour de “Dolomites Bike Day”, on n'est jamais tout seul sur la route.

Montée du Falzarego
Mais même s'il y a tout le temps des vélos sur le parcours, l'absence de véhicules à moteur permet de profiter pleinement du décor.

Montée du Falzarego
 L'arrivée au Passo Falzarego (2105 m) ne marque pas pour autant la fin de l'ascension.

Passo Falzarego

Du Falzarego à La Villa

Je prends rapidement quelques photos, dont une de la chapelle…

Passo Falzarego
 … et c'est reparti pour environ 1,5 km d'ascension en direction du Passo Valparola (2196 m), où c'est la foule des grands jours!

Passo Valparola
Quelques centaines de mètres plus loin, il y a moins de monde devant le Forte Tre Sassi, une forteresse construite par les Autrichiens à la fin du XIXe siècle. Les Italiens le prirent pour cible durant la Première Guerre Mondiale, et finirent par le détruire. Il est aujourd'hui en partie restauré et il abrite un musée de la Grande Guerre.

Forte Tre Sassi
Avant de m'élancer dans la descente vers La Villa, je prends encore trois ou quatre clichés près du Rifugio du Passo Valparola.

Lago di Valparola
Dans la descente, je double avec prudence une fille suicidaire qui prend tous les virages à gauche complètement à la corde. Elle doit se croire en course. Si un cyclo monte en face, ça risque de faire du dégât! Par chance, ce n'est pas le cas puisqu'elle me redoublera plus tard, un peu avant mon arrivée à La Villa, terme pour moi de la boucle programmée.

BONUS : L'ascension du Passo Gardena

Au cours du briefing matinal, il a été proposé, pour ceux qui le souhaitaient, d'ajouter aux 52 km de la boucle “Dolomites Bike Day” un aller retour jusqu'au Passo Gardena.

Motivé, j'effectue pour la deuxième fois de la journée le trajet de La Villa à Corvara, où j'arrive un peu après midi. Je me restaure rapidement, puis je ré-enfourche mon vélo…

Vélo de Corvara
J'attaque bientôt la montée vers le Jëuf de Frea, dit aussi Ju de Frara (noms en ladin, la langue parlée dans la région) ou encore Grödner Joch (en allemand), bref le Passo Gardena (2121 m).

Une montée accessible avec 599 m de D+ en 9,6 km, soit 6,2% de pente moyenne.

Profil de Passo Gardena depuis Corvara
L'état de la route, le décor et la belle lumière annoncent une montée agréable.

Début de la montée vers le Passo Gardena
Mais très rapidement, je mesure tout l'intérêt du “Dolomites Bike Day” car, contrairement à l'itinéraire emprunté dans la matinée, la route du Passo Gardena n'est pas fermée à la circulation. J'ai l'impression que toutes les motos de la terre se sont donné rendez-vous ici aujourd'hui!…

Passo Gardena
 Heureusement, les télécabines font moins de bruit que les motos.

Télécabines dans la montée du Passo Gardena
J'ai un peu mal aux jambes sur la fin de la montée. Est-ce que c'est parce que je viens de dépasser les 65 km et que mon GPS annonce plus de 2000 m de D+, ce que je n'ai pas fait depuis quelque temps… Peut-être aussi que j'ai roulé un peu trop fort au début… Ou que je n'ai pas bu suffisamment… Quoi qu'il en soit, j'arrive quand même au sommet…

Passo Gardena
Et ça valait le coup de monter jusque là. La vue est superbe des deux côtés du col, que ce soit le versant par lequel je suis monté…

Panorama depuis le Passo Gardena : nord-est
… ou le versant opposé, orienté au sud-ouest, avec vue sur le massif du Sella.

Panorama depuis le Passo Gardena : sud-ouest
Je fais demi-tour car il est temps de rentrer, mais ce paysage aperçu entre le Passo Gardena et le Passo Sella me donne envie de revenir y faire tourner les roues de mon vélo, ce qui sera fait dès demain!

A l'arrivée, je relève le compteur : 85 km et environ 2100 à 2200 m de D+. Il est difficile d'avoir une estimation fiable car Openrunner dit : 2119 m; mon GPS qui a tendance à minimiser affiche 2078 m; et Strava, après correction d'altitude, a calculé 2466 m. Qui dit vrai?

A demain pour de nouveaux cols dans les Dolomites!

Claude
Photos personnelles

LIENS :

➜ Toutes mes photos sur Flickr
➜ La page Dolomites 2018 sur mon site

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire