dimanche 10 avril 2005

VTT : LA JEAN RACINE 2005

SAINT-RÉMY-LÈS-CHEVREUSE, YVELINES

Thierry motivé !

« S'il y a une rando à ne pas louper en Ile-De-France, c'est bien celle-ci !!! », me disait Thierry quelques semaines avant le grand rendez-vous. Effectivement, on était là à la Jean Racine : Pascal, Thierry, Laurent et moi. On était parti pour le “70” avec ses 1400 m de dénivelé positif, mais compte tenu du terrain, des chutes des uns et des autres (tout le monde y est passé!), et des pépins mécaniques (problème de ressort de dérailleur arrière pour Pascal), on s'est finalement contenté du “55”, ce qui faisait quand même environ 60 km au compteur à l'arrivée.

Le retour de Seb

Sébastien 
Ce jour-là, Seb (Sébastien Vetel, photo ci-contre) reprenait le vélo après quelques semaines d'absence. On l'écoute :

« Je m'étais inscrit sur le 55 km en ayant comme référence la dernière Jean RACINE que j'avais faite, il y a 4 ans environ, et le fait que malgré mon interruption de vélo j'avais continué le sport (course à pied, piscine). Bilan, bien mal m'en a pris, je dois dire que j'ai été plus que présomptueux sur ce coup-là: limite crampes, stop au deuxième ravito (cuit et puis heure tardive), j'ai donc coupé et suis rentré à St REMY en vélo par la route mais j'ai quand même fait le final avec la fameuse montée du château de la Madeleine : AIE AIE AIE !!!!!!!! Je dois dire qu'en temps normal j'aurais bien aimé la monter en vélo mais là pas possible avec les crampes qui me guettaient je me serais écroulé avant la fin. Bref, je suis quand même satisfait de cette sortie, le circuit et le panorama étaient géniaux, et puis même si j'étais juste physiquement j'ai retrouvé de bonnes sensations et je me suis bien fait plaisir. »

Thierry blessé !
Thierry 

De notre côté, on avait dû, à la tronçonneuse, extraire Thierry qui s'était encastré dans un arbre. Malgré une épaule douloureuse, il est remonté sur son VTT. En arrivant à Chevreuse, je dis aux copains : « Thierry n'a pas l'air bien, on devrait peut-être couper par la route ! » Et Thierry de répliquer : « Qui a dit que je ne suis pas bien ?! » Et là dessus, il nous dépose sur place et s'engage dans la montée vers le château de la Madeleine. Arrivé au sommet avant nous, il a même le temps de sortir son appareil photo pour immortaliser l'instant. Impressionnant le Thierry ! Surtout quand on sait que... Mais laissons-lui plutôt la parole…

Thierry : « Je suis donc allé aux urgences après la douche. Ils avaient une promo sur les radiographies, j'en ai donc profité ! Le bilan n'est pas cool car j'ai fait la montée de la côte de la Madeleine avec une fracture de l'épaule !!!!! En fait, il s'agit d'une fêlure de la tête de l'humérus sous la clavicule (le nom savant est sacrément compliqué, je passe sur les détails). Bref, le bras droit immobilisé pendant 3 semaines, du DiAntalvic (un dopant selon l'UCI !), puis rééducation et enfin... et c'est le moins marrant... 6 semaines minimum sans VTT. Là, c'est plus drôle du tout!... Et comme c'est le bras droit et que je suis droitier, je te laisse imaginer la suite. D'ailleurs, taper un mail avec la main gauche est un exercice surprenant, imagine le reste...Donc ma saison est complètement foutue. Cela dit, j'ai passé un super moment de VTT à la Jean Racine et j'y retourne l'an prochain, c'est sûr. »

Déjà, sur le parcours, dans une descente particulièrement raide où, compte-tenu de la pente et de la nature du sol, nous n'avions pas d'autre solution que de laisser déraper le vélo en espérant ne pas se casser la gueule, nous avions entendu brailler un de ces fous furieux qui roule avec casque, mais sans cerveau :
— « Pousse-toi! »
Le message s'adressait à Thierry qui, bien évidemment, même s'il l'avait voulu, ne pouvait pas se pousser... si bien que notre gogol de service lui est rentré dedans, l'a fait tomber et, pour couronner le tout, lui est tombé dessus... Thierry, tu veux que je te dise, eh bien, ce n'était pas ton jour!...

Décidément, ils sont fous ces vététistes !

Claude

Les photos de Thierry…


Pascal et Laurent au premier ravitaillement
Idem
Claude (même endroit)
Arrivée de Claude en haut de la côte de la Madeleine, à Chevreuse
Devant le château de la Madeleine: Claude, Laurent et Pascal

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire