mercredi 20 février 2013

PETITE BALADE AU BOIS DE VINCENNES : LA CIPALE

En ce mercredi après-midi froid mais ensoleillé, une petite virée au Bois de Vincennes nous a permis d'aller admirer l'architecture pittoresque du Vélodrome Municipal de Paris, plus connu sous le nom de "La Cipale". Une petite recherche m'a permis de découvrir l'origine de ce nom : il s'agit de LA piste muni... CIPALE! Depuis 1987, elle a pris le nom de Centre Sportif Jacques Anquetil en hommage au grand champion français qui venait de décéder.

Cette promenade nous a donné l'occasion d'aiguiser… puis de satisfaire notre curiosité! Ci-dessous, un aperçu de nos investigations…

Claude et Marie-Ange
Photos personnelles, sauf mention contraire

Entrée de la Cipale

JACQUES ANQUETIL, LA CIPALE ET LE TOUR DE FRANCE
par Claude

Je me suis demandé si le choix du nom "Jacques Anquetil" pour ce vélodrome avait un rapport avec des exploits accomplis ici par le champion normand. Vraisemblablement, non! En tout cas pas pour ses records de l'heure, ni pour ses victoires dans le Tour de France.
Lorsque Jacques Anquetil a battu le record du monde de l'heure, en 1956 et en 1967 (non homologué), cela se passait au Vigorelli, à Milan.

Quant au Tour de France, il ne se terminait pas encore à La Cipale lors de ses victoires. Les arrivées ont eu lieu au Parc des Princes, depuis la première édition, en 1903, jusqu'en 1967, année de la démolition de la piste cycliste.

Jacques Anquetil et Eddy Merckx ensemble à la Cipale, dans les années 60 (photo Internet)
Les arrivées finales du Tour de France ont eu lieu à la Cipale à sept reprises, de 1968 à 1974, mais avec seulement trois vainqueurs différents. Le vélodrome, qui ne portait pas encore le nom de Jacques Anquetil, a ainsi accueilli les cinq triomphes du cannibale, le grand Eddy Merckx (1969, 1970, 1971, 1972 et 1974), ainsi que la victoire surprise de Jan Janssen en 1968, un vainqueur final qui est entré sur le vélodrome sans avoir porté le maillot jaune. Quant au troisième champion à avoir triomphé ici, il s'agit de Luis Ocaña, vainqueur en 1973.

En tant que théâtre du final du Tour de France, la piste du Bois de Vincennes a été abandonnée en 1975 au profit des Champs-Élysées.

Aperçu de la piste de la Cipale

CYCLISME ET LINGUISTIQUE
par Claude

À propos de la formation du nom "LA CIPALE"…

Lorsqu'on désire abréger un mot, la méthode la plus utilisée consiste à supprimer la fin. Ex: "vélo" pour "vélocipède", "rando" pour "randonnée", "cyclo" pour "cyclotouriste", "cardio" pour "cardiofréquencemètre", etc. Ce procédé s'appelle "apocope". On a un exemple de double utilisation de ce procédé dans le "Vél' d'hiv'", qui désignait le Vélodrome d'Hiver.

Supprimer le début du mot est beaucoup plus rare, et s'appelle "aphérèse". Outre "Cipale" dérivée de "municipale", on peut citer "Bleau", terme utilisé par les initiés pour parler de la forêt de Fontainebleau, ou parmi les mots très communs: "car" pour "autocar". Dans cet exemple, on remarquera que l'apocope aurait prêté à confusion puisque "auto" était déjà utilisé pour "automobile"!… Pour rester dans le domaine du vélo, on peut encore citer le cas du terme "sportifs", parfois utilisé pour désigner les "cyclosportifs". Là encore l'apocope prêterait à confusion, "cyclo" étant déjà utilisé pour "cyclotouriste". Cependant, hors du monde du vélo, cette abréviation ne fonctionne pas car, naturellement, le terme "sportif" existe déjà dans un sens beaucoup plus général.



Les gradins de la Cipale

LES FRÈRES PÉLISSIER
par Marie-Ange

C'est surtout la plaque commémorative des "Pélissier" qui a aiguisé ma curiosité. Le nom d'Anquetil ne m'est pas inconnu, mais je n'avais aucune connaissance au sujet de ces "Pélissier"! Au retour de cette balade, j'ai voulu en savoir plus sur ces trois frères et j'ai été stupéfaite de découvrir le palmarès cycliste de chacun, de constater qu'ils étaient décédés relativement jeunes. Effarants également les produits et les techniques de dopage dans les années 1920!

Voici les liens vers les articles de Wikipédia consacrés aux frères Pélissier:
  • Henri Pélissier, vainqueur notamment du Tour de France 1923 et de nombreuses classiques célèbres. Lire sa "Biographie", où est évoqué le dopage dans les années 20.
  • Francis Pélissier, 3 fois champion de France, vainqueur de Paris-Tours et de Bordeaux-Paris, directeur sportif de Jacques Anquetil à ses débuts.


Hommage aux frères Pélissier

AUTRES LIENS :

➜ Plus d'informations sur la Cipale dans Wikipedia
➜ Voir aussi le site du VCVP (Vélo Club des Vétérans Parisiens).
➜ Blog "encre violette" : article sur la Cipale

2 commentaires:

  1. Je ne peux m'empêcher d'associer La Cipale au Sporting Club Bellevillois. En effet, ce club (FFCT - Ligue Ile de france - CoDep 75) organise un challenge ( Le challenge Bellevillois) dont trois épreuves au moins démarrent du vélodrome Jacques Anquetil : "La Nocturne d'automne" fin septembre/début octobre, "Les Randonnées Bellevilloises de la Cipale" courant du mois de mars et "les 2Cents Bellevillois des Chemins de la Brie" en juin.

    RépondreSupprimer
  2. Cet article est vraiment très intéressant. J'ai beaucoup apprécié le paragraphe relatif à la formation des mots.

    RépondreSupprimer