dimanche 19 juillet 2015

CYCLO-MONTAGNARDE DE LIMOUX (MASSIF DES PYRÉNÉES)

Quinze jours après la cyclo-montagnarde des Vosges, vécue sous une chaleur intense (voir l'article),
la canicule s'est de nouveau invitée à la fête sur l'épreuve de Limoux, comptant pour le massif des Pyrénées. Fort heureusement, seule la journée du samedi a été touchée, le GPS indiquant 29,8° de température moyenne. Dimanche, les conditions ont été bien meilleures, avec moins de 22° de moyenne.

Limoux : Alain et Claude admirent la maquette des parcours 2015
L'accueil du Cyclo Club de Limoux a été irréprochable. Seule contrariété : lors de notre passage à la permanence, il semblait impossible de faire avancer l'heure de départ du samedi. Règlement de la FFCT oblige, le départ n'était pas prévue avant 11h! Devant les très nombreuses demandes des cyclos, effrayés par les prévisions météorologiques, l'organisation a finalement décidé d'avancer l'heure de départ à 9h, ce qui les a obligés à réorganiser tous les ravitaillements. Merci à eux!

Marie-Ange et Alain, "amis cyclos" du club de Limoux

Parcours du samedi : « Les Corbières »

Départ à la fraîche… Ça ne durera pas! 98 km à parcourir, plus de 1800 m de dénivelé positif : le menu est copieux! Il va falloir doser son effort!

L'Aude, à Limoux, au petit matin…
Très vite la température corporelle va augmenter avec les premières ascensions : Col d'Al Bosc, Col du Loup, Col de Taurize…

Col de Taurize (498 m)
Nous avons déjà bien chaud lorsque nous arrivons au superbe ravitaillement de Labastide-en-Val… On nous propose du salé, du sucré… ainsi que des fruits pour nous hydrater sans ingurgiter trop de liquides. Et cela dans un cadre magnifique, notamment ce très joli pont…

Labastide-en-Val
Dès la sortie du village, après un arrêt "fontaine" pour rafraîchir la tête, nous attaquons le Col de la Garoullière. La descente qui suit est vite avalée et voici déjà le cinquième col du jour : le Col de la Louviéro ou de la Loubière. Arrêt "fontaine" dans la descente, à Lairière, nouvel arrêt "fontaine" au cours de la montée vers Bouisse, à Montjoi : il ne faut rater aucune occasion de se rafraîchir!

Fontaine à Montjoi
La montée du Col de Bouisse a été une véritable épreuve pour de nombreux cyclos. Température GPS proche des 40°, rythme cardiaque anormalement élevé pour certains, forte sensation de sommeil pour d'autres (j'en connais qui ont cumulé!). Plusieurs cyclos ont profité d'un coin d'herbe ombragé pour s'allonger, et même pour s'accorder un petit somme réparateur.

Après le ravitaillement de Bouisse, une ultime et brève ascension nous a conduits au Col de l'Homme Mort, après quoi une longue descente nous a ramenés à Limoux. Pas fâchés d'en finir… et de boire, boire, boire!

Parcours du dimanche : « L'échappée cathare »

Plus de 130 km au programme de cette deuxième étape, avec près de 2300 m de dénivelé. Heureusement que la météo a été plus compréhensive avec les valeureux cyclos.

Dans le Col del Teil (photo organisation)
Après une succession de cols relativement modestes (Espinas, Bac, Saint-Benoît, del Teil) et un premier ravito à Bélesta, nous était proposé le gros morceau du jour : le Col de Montségur, que nous avions déjà gravi il y a deux ans, avec Marie-Ange, mais par l'autre versant (voir l'article).

Col de Montségur (1059 m)
Longue descente d'environ 9 km jusqu'à Fougax-et-Barineuf et à la fontaine de Fontestorbes, puis deuxième passage à Bélesta, où nous était servi un plateau repas. Ensuite, une ascension de 7 km au profil irrégulier : le Col de la Croix des Morts.

Col de la Croix des Morts (898 m)
Arrivés sur le plateau de Sault, nous avons fait un arrêt "fraîcheur" à la jolie fontaine d'Espezel. Nous avons bien fait car la chaleur n'allait pas tarder à revenir nous faire un brin de conduite.

Espezel
Une belle descente nous a ensuite conduits au dernier ravitaillement, à Puivert, avec au passage deux cols "cadeaux", franchis sans effort : le Col des Chandeliers et le Col de la Babourade (non signalés sur la feuille de route puisque ne constituant pas des ascensions).

Puivert
Allez! Encore un petit effort pour franchir les deux derniers cols : le Col des Tougnets et le Col de Festes, pour un total d'environ 7 km de montée.

Col de Festes (677 m) : C'est la fête!
Avant de redescendre sur Limoux, j'ai eu la curiosité de partir en quête d'un col supplémentaire, situé à environ 500 m du parcours (1 km aller-retour jusqu'au Col de Buis). Puis j'ai plongé dans la descente pour tenter de rattraper Marie-Ange. La chaleur étant de retour sur le final, c'est à la faveur d'un arrêt "Marie-Ange-se-rafraîchit-les-pieds" que j'ai pu établir la jonction!

Et à l'arrivée, nous avons dignement arrosé mon Brevet Cyclo-Montagnard Français (BCMF) terminé! Une cyclo-montagnarde dans chacun des cinq massifs français : c'est dans la poche!

Arrivée à Limoux : faire tamponner la carte de route pour pouvoir faire homologuer le BCMF!… (photo organisation)
Quant à Marie-Ange, il ne lui manque plus que la cyclo-montagnarde des Alpes… Affaire à suivre!

Claude
Photos personnelles (sauf mention contraire)

LIENS : 

L'article de La Dépêche sur Limoux 2015.
➜ Présentation de toutes nos cyclo-montagnardes.
➜ Explications sur le principe des cyclo-montagnardes et du BCMF.
➜ Calendrier des cyclo-montagnardes.

7 commentaires:

  1. Bravo a tous pour votre courage. Les photos sont superbes.

    RépondreSupprimer
  2. Bravo aux rois et reines des cols, rien ne semble vous effrayer !!!
    Quant à nous, nous allons affronter les mini cols albigeois la semaine prochaine. Pensez à nous.

    RépondreSupprimer
  3. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  4. Merci de nous faire partager ta passion du vélo Claude (çà vaux bien celle de la musique) et avec des superbes photos en prime et la découvertes de beaux paysages...c'est top :-)...Amitiés ....Patrick

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Patrick. Tu as raison : la passion du vélo vaut bien celle de la musique. En ce moment, je ne suis pas en manque de vélo… En revanche, je ressens l'envie de me remettre sérieusement à la musique!…

      Supprimer
  5. Bravo a tous les trois , encore de la chaleur et des cols !! Dite donc vous en avez de jolie maillot !!

    RépondreSupprimer