mardi 21 juillet 2015

DEUX COLS D'ANDORRE À PLUS DE 2000 M : LE COLL DE LA BOTELLA ET LE PORT DE CABÚS

Une bonne heure de voiture fut nécessaire pour nous rendre à Andorre, au pied d'une ascension qui, depuis quelques jours, excitait notre convoitise… L'intérêt de ce déplacement : franchir deux cols à plus de 2000 m d'altitude au cours d'une seule et même montée.

Nous avions envisagé de commencer cette ascension à partir de la vallée du Valira, à Escaldes-Engordany exactement. Cette commune se trouve tout près d'Andorra la Vella, au confluent du Valira d'Orient et du Valira del Nord. Une erreur de parcours nous ayant conduits dans le tunnel dels dos valires, nous avons poursuivi notre trajet d'approche bien au delà de ce qui était prévu. Ensuite, il restait à trouver un stationnement, qui plus est non payant, ce qui s'est avéré compliqué. Ce n'est qu'à la sortie de La Massana que nous avons pu enfin laisser la voiture. Du coup, l'ascension s'en est trouvée réduite à environ 17 ou 18 km au lieu des quelques 22 km initialement prévus.

Profil de l'ascension
Nous nous sommes rendus compte par la suite que "l'itinéraire cycliste" officiel suggère de démarrer à Erts, pour une montée de 15,6 km. En ce qui nous concerne, nous avons donc fait un peu plus…

Depuis 2010, en Principauté d'Andorre, 18 itinéraires cyclistes, nommés "rutes ciclistes d'Andorra", sont signalés par des panneaux. A noter qu'en catalan, le mot "rutes" n'a pas le sens du mot français "routes" mais signifie parcours, itinéraire. La brochure Cyclotourisme à Andorre présente tous ces itinéraires. Une présentation succincte des parcours est disponible en ligne sur le site visitandorra.com.
Le parcours n° 9 y est décrit comme "très difficile"!

Extrait de la brochure
Le panneau ci-dessous se trouve sur le tracé commun aux parcours n° 8 et n° 9, le premier menant à la station de Pal, le second au Port de Cabús.

Rutes ciclistes d'Andorra
Au début de l'ascension, les villages s'enchaînent rapidement : Erts, Xixerella, Pal…

Début de la montée : Erts
L'architecture est très particulière, dominée par les murs de pierre et les toits gris. Très beau sous le soleil…

Pal, un village à l'architecture typique
La partie la plus difficile se situe avant le Coll de la Botella, avec plusieurs kilomètres entre 8 et 10% de pente moyenne. La chaleur rend cette partie encore plus ardue. C'est avec soulagement que Marie-Ange atteint son 300e col comptant pour le Club des Cent Cols; c'est également son 15e à plus de 2000 m! En attendant mieux!

Coll de la Botella (2069 m)
Après le Coll de la Botella, nous poursuivons l'ascension sur quelques centaines de mètres…

Peu après le Coll de la Botella
… avant d'observer une petite pause pour admirer le paysage.

Peu après le Coll de la Botella, Vedat de Xixerella : un joli point de vue
Au même endroit, en pleine nature, nous avons eu la surprise de trouver une étrange sculpture en tubes de fer. Nous avons bien identifié une ribambelle de colombes, supposées être celles "de la paix"… Mais ce n'est qu'au retour, grâce à Internet, que nous avons appris l'histoire de cette œuvre. Nommée "Tempête dans une tasse de thé", elle a été réalisée en 1991 par Dennis Oppenheim pour commémorer le 25e anniversaire de la caisse andorrane de sécurité sociale. C'est vrai qu'une fois qu'on le sait, on reconnaît bien une tasse géante renversée dans une soucoupe de 13 m de diamètre…

Tempête dans une tasse de thé 
Mais il ne s'agit pas de s'éterniser. Le Port de Cabús a beau être en vue, il va quand même falloir pédaler encore un peu pour y arriver… Il nous reste en effet près de 250 m de dénivelé en 6 km.

Port de Cabús en vue!
Sur les premiers kilomètres après le Coll de la Botella, la pente est très très raisonnable, entre 1% et 3%, ce qui nous laisse tout le loisir d'admirer la cadre naturel… Tout en nous disant que si le dénivelé n'est pas sur cette portion, nous l'aurons sur le final!

Vue du Coll de la Botella depuis la route qui mène au Port de Cabús
Finalement, nous arrivons au Port de Cabús, parfaitement aménagé pour permettre à quelques véhicules de stationner ou de faire demi-tour.

Arrivée au Port de Cabús
Demi-tour de rigueur, en effet, car ce col, qui marque la frontière avec l'Espagne, n'est pas goudronné sur le versant espagnol. Ce col "frontière" possède deux codes CCC (Club des Cent Cols) : AD-04-2301 (Andorre) et ES-L-2298 (Espagne). Naturellement, les collectionneurs de cols ne comptabilisent que l'un des deux, au choix!

Port de Cabús, versant espagnol
L'arrivée de Marie-Ange au sommet de son 301e col (son 16e à plus de "2000") est saluée par une photo.

Arrivée au Port de Cabùs (2302 m)
Le reporter-photographe a droit lui aussi à sa petite photo souvenir pour son 436e col, le 28e à plus de 2000 m.

Port de Cabús
"Altitud" : 2302 m
Dans la descente, nous nous arrêtons à Pal pour manger un morceau… Puis il ne nous reste plus qu'à nous laisser glisser sur que quelques kilomètres, sans un coup de pédale, pour terminer notre périple. 2 km pour arriver à Xixerella…

Xixerella
… puis 1,5 km jusqu'à Erts.

Retour dans la vallée, à Erts
Encore quelques centaines de mètres et nous voilà au terme de cette très belle sortie, avec deux cols superbes, sur un excellent revêtement, avec peu de circulation, contrairement aux routes de la vallée. Une endroit à recommander…

Claude
Photos personnelles


➜ Toutes les photos sur Flickr.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire