mercredi 24 août 2016

CIRQUE DE GAVARNIE ET COL DE TENTES (HAUTES-PYRÉNÉES)

La deuxième étape de notre mini-séjour dans les Hautes-Pyrénées a pour programme une très longue ascension de plus de 40 km pour atteindre le Col de Tentes (2208 m).

Notre groupe au départ de Villelongue (il ne manque que… le photographe!)
Partant de Villelongue, il nous faut d'abord nous rendre à Luz-Saint-Sauveur, ce qui représente une douzaine de kilomètres, assortis d'un dénivelé positif de 250 m environ. Autant dire que ça monte déjà, même si la pente moyenne est très raisonnable!

Début de parcours, le long du Gave de Pau
Après la chaleur de la veille, dans la montée d'Hautacam, nous apprécions de rouler à la fraîche, le long du Gave, et à l'ombre.

Gave de Pau
Après Luz-Saint-Sauveur commence la montée proprement dite, soit près de 1500 m de dénivelé en 30 km. Heureusement, jusqu'à Gavarnie la pente reste modérée.

Profil du Col de Tentes, depuis Luz-Saint-Sauveur
Quand nous atteignons Gèdre, après 11 km d'ascension depuis Luz-Saint-Sauveur, notre petite équipe est toujours groupée.

Traversée de Gèdre
Ensuite, quelques-uns s'arrêtent pour des besoins divers, les autres continuent, si bien qu'à l'entrée de Gavarnie, 8 km plus loin, la photo n'immortalise que le "gruppetto"… Voilà déjà 31 km de gravis depuis notre hébergement à Villelongue. Une bonne chose de faite!

Arrivée à Gavarnie
Passé Gavarnie, c'est (presque) chacun pour soi! Quand les pentes s'accentuent, comme c'est le cas pour la suite de l'ascension, il vaut mieux essayer de trouver son propre rythme et s'y tenir. Certains ont des rythmes très proches et peuvent rester ensemble, d'autres grimpent isolés au milieu de l'immensité de la montagne.

Route du Col de Tentes : vue "rétro" après un virage en épingle
Aux environs de la station de Gavarnie-Gèdre, Marie-Ange et Jacky estiment que, s'ils poursuivent jusqu'au Col de Tentes, leur vitesse de déplacement ne leur permettra pas d'être à l'heure au restaurant. Ils font donc demi-tour.

Approche de la Station de Gavarnie-Gèdre (alt. : 1850 m)
Entre temps, Michel a lui aussi renoncé pour cause de douleurs à une jambe. Quant à Peter, si j'ai bien compris, il a préféré rebrousser chemin car il redoute d'avoir à effectuer une trop longue descente… Pour ma part, je continue et c'est un régal pour les yeux.

Vue partielle du Cirque de Gavarnie, depuis la route du Col de Tentes
En chemin, je croise une marmotte qui se promène à moins de trois mètres de la route, mais n'ai pas le temps de dégainer mon appareil photo; elle disparaît derrière un rocher. En revanche, pas difficile de capturer l'image des moutons. Même à l'approche des voitures, ils ne bougent pas d'un poil.

Moutons "zen"
A l'approche du col, je croise successivement nos petits camarades partis en éclaireurs, qui amorcent déjà la descente : Bernard M., Bernard B., Pascal, Hugues et Bernard H.

Arrivé au Col de Tentes, je cherche en vain un panneau de col. A défaut, je photographie quelques pancartes, dont celle-ci qui présente le sentier de 1500 m environ qui mène au col (ou port) de Boucharo.

Sentier Col de Tentes / Port de Boucharo
Désirant pousser jusqu'au Port de Boucharo (dit aussi "Port de Gavarnie" ou encore "Puerto de Bujaruelo"), j'emprunte l'ancienne route goudronnée qui, au début, ressemble désormais à une piste cyclable…

En direction du Port de Boucharo
Par la suite, elle se transforme en piste caillouteuse, encombrée par endroits de gros blocs de pierre.

En direction du Port de Boucharo
Difficile de croire qu'il n'y a pas si longtemps, il y avait là une route qui était goudronnée jusqu'au port de Boucharo.

Sentier du Port de Boucharo
Depuis ce sentier, la vue en se retournant vers le Col de Tentes (à gauche) est intéressante. On distingue au fond quelques unes des montagnes qui ferment le Cirque de Gavarnie. Marie-Ange dirait : « C'est pelé de chez pelé! ». Mais qu'est-ce que c'est beau!

Col de Tentes, sur la gauche
Plusieurs promeneurs s'étonnent de me voir évoluer sur ce sentier, en poussant ou portant mon vélo de route. Un étranger m'interroge même, un brin amusé. En réponse à ce que je pense avoir compris, je baragouine : « I want to see the other side of the mountain… L'étranger sourit et me répond : « The spanish side! » Yes!

Puerto de Bujaruelo : "the spanish side!"
Je n'ai pas l'intention d'essayer de lui expliquer en anglais, qu'outre la curiosité, qui est ma principale motivation, ce parcours de 3 km aller-retour me permettra d'ajouter à ma collection de "centcoliste" un col supplémentaire à plus de 2000 m d'altitude. Mes connaissances en anglais ne vont pas jusque là!!!

Arrivé au col, c'est en espagnol cette fois que je sollicite une jeune randonneuse, accompagnée de ses enfants : « Me puede sacar una foto, por favor… ». Elle me demande : « ¿Con el señal? » Si señora, avec la pancarte!

Port de Gavarnie ou de Boucharo (2270 m)
Le moment est venu de faire demi-tour et de retourner au Col de Tentes…

Col de Tentes, au loin, vu depuis le Port de Boucharo
Me revoilà bientôt sur le bitume. Dans la descente, la prudence est de mise, à cause des moutons qui ont investi la route…

Moutons dans la descente…
… mais aussi à cause d'un camping-car que je dois doubler si je ne veux pas faire toute la descente dans ses gaz d'échappement. Ou encore à cause de certains lacets : je ne dois pas trop admirer le décor grandiose, ni prendre trop de vitesse afin de ne pas louper un virage…

Attention aux lacets!
Arrivé à Gavarnie peu avant 13h, je rejoins le groupe non loin du célèbre "Cirque", BCN/BPF des Hautes-Pyrénées. Délai respecté. Je suis à l'heure pour passer à table!

Cirque de Gavarnie, avec le gave au premier plan
C'est là en effet que nous avons réservé une table pour dix, dans un décor magique…

Cirque de Gavarnie, vu depuis l'auberge
… pour un repas bien sympathique à l'auberge de La Chaumière.

Repas à La Chaumière
Quand le moment de quitter cet endroit charmant se présente, je ne résiste pas à l'envie d'emporter une dernière photo du site. Pour la route!

Le long du Gave de Gavarnie, en tournant le dos au Cirque
Avant d'attaquer la descente du retour, nous nous rassemblons près de l'Office de Tourisme. Une fontaine permet à ceux qui le souhaitent de refaire le plein des bidons.

Gavarnie
Sur la route du retour, un nouveau passage à Gèdre permet de voir le village sous un angle différent de celui appréhendé durant la montée.

Gèdre
Plus loin, à l'approche de Luz-Saint-Sauveur, nous effectuons une petite halte au Pont Napoléon, où se déroulent des sauts à l'élastique.

Sur le Pont Napoléon
Personne n'étant tenté par l'exercice, nous poursuivons notre route et rentrons à Villelongue. A l'arrivée, mon GPS affiche plus de 90 km et plus de 1800 m de dénivelé. Ce fut une bien belle balade!

A demain pour de nouvelles aventures, à l'assaut du Col du Tourmalet, depuis Luz-Saint-Sauveur (voir l'article)…

Claude
Photos personnelles

LIENS :

➜ Sur notre site : la page sur notre mini-séjour dans les Hautes-Pyrénées.
➜ Toutes nos photos sur Flickr

➜ Site du club : EC Le Buisson Périgord

4 commentaires:

  1. salut Claude,
    quelle belle balade dit-donc, je découvre grâce à tes photos ce port de boucharo qui est juste splendide !
    bravo à tous pour la montée du col de tentes
    bien le bonjour à Marie-ange

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Rémi.
      Oui, c'est magnifique!
      Marie-Ange te salue également.

      Supprimer
  2. Félicitations tant pour la partie sportive que la qualité des photos et du récit

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Gérard. C'est un plaisir de faire partager de belles balades comme celle-là.

      Supprimer