samedi 24 mars 2012

AUDAX 100 KM, À SAINT-RÉMY-LÈS-CHEVREUSE, par JPB

La météo est annoncée très optimiste pour ce week-end et donc je mets mon réveil de bonne heure ce samedi matin pour me retrouver prêt pour le départ à 7h, gare du R.E.R. à St-Rémy-lès-Chevreuse pour faire ce 100 km proposé par l'Union des Audax Français (UAF), en la personne de son président: Bruno Danielzik.

Gare de Saint-Rémy
Deux surprises m'attendent :

- Claude S., Marie-Ange et Michel U. sont déjà dans les « starting-blocks ». Michel veut s'essayer, avec son VTT équipé route, sur une longue distance, pour voir !
- Je suis désagréablement saisi par la fraîcheur, m'attendant à un 8° annoncé, ce n'est seulement qu'un petit 4° qui s'affiche au thermomètre !

Gare de Saint-Rémy
Inscription rapide et prise de la feuille du parcours, installé sur le rebord du guichet dans le hall de la gare puis, je fais la queue pour le lieu d'aisance qui est en fait la cabine automatique à l'extérieur du bâtiment, que nous ouvrons avec le passe « navigo S.N.C.F. » prêté par Bruno.

Les minutes tournent et je laisse partir mes camarades devant. Après un petit effort solitaire et matinal, je rattrape le gros de la troupe à Dampierre, ouf! En fait, cette petite course poursuite m'a définitivement réchauffé. Je suis dans le paquet pour parcourir la belle route des Vaux de Cernay, direction Auffargis.

En Audax, la cadence est réglementée. Une moyenne de 22,5 km/h est imposée par deux capitaines de route désignés, qui roulent devant. C'est Françoise, qui fut Brévannaise une année, qui mène la cadence. Le soleil illumine la campagne, il commence à faire bon, l'allure rythmée et linéaire autorise de nombreux bavardages dans les rangs : en bref, pour faire court, la vie est belle et les paysages traversés sont magnifiques !

On observe la première halte à Montfort-l'Amaury, au pied de l'église St-Pierre du XVIème siècle, de taille imposante, classée « Monument Historique » depuis 1840, qui fait face aux ruines et à la tour du château d'Anne de Bretagne, située sur le piton rocheux d'en face.

Bien entendu, sur ce genre de randonnée pas de ravitaillement prévu, on roule en autonomie complète.

Pause de Montfort-L'Amaury : Claude et Michel
Je serai désigné « Capitaine de route », en binôme avec un habitué des Audax connaissant le parcours, pour le tronçon « Montfort/Saint-Arnoult sur une trentaine de kilomètres. Bien réguler l'allure à l'aide du compteur, surveiller la queue du groupe pour ne pas faire de cassures, ralentir dans les côtes et redescendre doucement de façon à ce que tout les cyclos et cyclotes suivent, bref beaucoup d'attention et de surveillance, mais aussi, le plaisir de rouler devant !

Juste avant Saint-Arnoult, passage dans le bas de « Clairefontaine » — petit clin d'œil au passage, aux passionnés de Football.

Pause de Saint-Arnoult-en-Yvelines : Claude et Didier

Lors de la seconde pause, Madame le maire de Saint-Arnoult, attirée par notre groupe insolite de cyclistes, s'approche et se renseigne sur notre présence. Elle nous souhaite la bienvenue dans sa ville et bonne route pour la suite.

La fin du parcours se déroule sans encombres, sous un chaud soleil, près de 20°, pour clore ce sympathique périple qui nous aura bien fait tourner les jambes, avec cette cadence respectée et sans à-coups. Michel semble satisfait de sa nouvelle expérience. Je ne vous cache pas que je ne ferai pas que des Audax, mais de temps en temps, cela fait du bien de rouler « cool » et je recommande chaudement cet exercice pour tous ceux qui veulent rouler régulier, avec une allure raisonnable, ce qui leur permettra de faire un cent kilomètre en toute sécurité. (se référer à celui de Villecresnes par exemple mais qui est sur 200 km et aussi au retour de Levallois/Honfleur sur la même distance).

On se quitte : certains, dont Claude et Emma, resteront avec Bruno et une partie du groupe pour casser la croûte au restaurant faisant face à la Gare (c'était pas terrible d'après Claude), d'autres reprendront le chemin du retour, et quelques-uns accompagneront Bruno, en compagnie de quelques vrais spécialistes, pour la marche annoncée de 25 km en début d'après-midi.

Je vous donne rendez-vous demain à Bondoufle. A très bientôt sur le vélo.

Jean-Pierre B.
Photos de Marie-Ange
Légendes des photos : Claude


Le témoignage de Marie-Ange

« Avoir JPB comme capitaine de route et se caler dans sa roue, ce fut la cerise sur le gâteau! Allure régulière même dans les portions "collinées": le rêve! Mais Bruno a su aussi désigner sur ce cent bornes, deux féminines comme capitaines de route : Françoise et Alexandrine. Une façon de montrer que les féminines ne comptent pas pour des prunes! Alexandrine, 37 ans, 3 enfants, licenciée au club de Rambouillet a fait en 2011 le Paris-Brest-Paris version Audax. »

Bon appétit, mon capitaine!…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire