jeudi 19 septembre 2013

L'EURO PN 2013 : LA MADONNA DEL GHISALLO

J'ai résumé l'ascension du Colle del Ghisallo (754 m) dans mon compte-rendu sur l'Euro PN 2013. Mais il ne me semble pas superflu de donner un peu plus de détails concernant la Madonna del Ghisallo. Je ne vais pas refaire ici l'article de Wikipédia, auquel vous pourrez vous reporter pour en savoir plus...

Sachez seulement que cette chapelle est consacrée « Patronne universelle des cyclistes » depuis 1948.

Chapelle de la Madonna del Ghisallo
On y trouve un grand nombre de reliques et de souvenirs : cyclistes célèbres ou anonymes, portraits, vélos, fanions, etc.

Alain Challant, maître d'œuvre de l'Euro PN 2013, de passage dans la chapelle...
Naturellement, on y trouve aussi tous les accessoires d'une chapelle classique: cierges, statuettes religieuses et, en bonne place, un tableau de la Madone!

Jean-Yves, du club des Audax Lavallois, en plein recueillement!
Parmi les vélos exposés, je n'ai vu qu'une seule machine ayant appartenu à un cycliste non italien, celui d'Eddy Merckx. J'ai également vu le vélo d'une féminine, celui d'Alfonsina Strada*, une pionnière en matière de compétition cycliste féminine puisqu'elle a participé à deux Tours de Lombardie avec les messieurs, puis a pris le départ du Giro d'Italia 1924, toujours avec les messieurs, non sans susciter quelques polémiques. Elle n'a pas pu aller au terme de l'épreuve, ayant terminé hors délai lors d'une étape dantesque. Prise dans une chute collective et ayant cassé son guidon, elle avait dû attendre l'aide d'un paysan qui lui avait donné un morceau de manche à balai pour effectuer une réparation de fortune!

En 1911, Alfonsina, alors âgée de 20 ans, avait établi un record du monde de l'heure avec une distance de 37,192 km... Si j'ai bien compris l'article en anglais* qui la concerne, le record n'aurait pas été homologué parce que son vélo n'était pas aux normes... "féminines"!!!

À côté du vélo futuriste de Francesco Moser, le seul vélo ayant appartenu à une féminine, celui d'Alfonsina Strada, qui a participé au Giro d'Italia avec les messieurs en 1924!
A l'extérieur de la chapelle, de nombreux signes montrent que les deux religions, celle du Seigneur et celle du Campionissimo, cohabitent! Des bustes de champions italiens (Bartoli, Coppi, Binda) côtoient celui de Don Ermelindo Viganò, le prêtre qui a eu l'idée de consacrer cette chapelle aux coureurs cyclistes. Il fut curé de la paroisse de Magreglio, où se trouve la Madonna del Ghisallo, de 1944 jusqu'à sa mort en 1985.

Buste de Don Ermelindo Viganò (1906-1985)
Alfredo Binda est aujourd'hui moins connu que ses successeurs dans le cœur des tifosi, Gino Bartali et Fausto Coppi. S'il est méconnu en France, c'est probablement parce qu'il a le tort impardonnable de ne pas avoir remporté de Tour de France (une seule participation, mais 2 victoires d'étapes quand même!). Il n'en a pas moins un palmarès éblouissant, avec notamment: 5 fois le Giro (41 victoires d'étapes!), 3 fois le Championnat du Monde sur Route, 2 Milan - San Remo, 4 Tours de Lombardie... Il écrasait tellement la concurrence à la fin des années "20" et au début des années "30", qu'en 1930, les organisateurs du Giro l'ont payé... pour qu'il ne participe pas à leur épreuve!

Buste d'Alfredo Binda (1902-1986), implanté en 2011 aux côtés de ceux de Bartali et Coppi
Tout près de la chapelle se dresse également la stèle ci-dessous. Le coureur qui lève le bras évoque naturellement le vainqueur, et celui qui est à terre le perdant... Quant à moi, je suis le préposé à la statue "finish"... Pardon! A la PHOTO "finish"!

A proximité de la chapelle, une statue dédiée au cyclisme.
Quand on a fini de s'intéresser à la chapelle, on peut également profiter du belvédère. L'endroit est particulièrement grandiose, avec cette vue sur les sommets qui bordent la Lac de Côme à l'est. Un seul regret: que la végétation masque la majeure partie du Lac. Mais comme nous l'avions longuement longé pour arriver à Bellagio, au pied du col, nous n'avons eu aucun mal à l'imaginer.

Belvédère du Ghisallo: vue sur le Lac de Côme et les sommets environnants
Peut-être vous ai-je donné envie d'aller faire un tour du côté de la Madonna del Ghisallo?

Que ce soit pour la foi, pour le goût des ascensions à vélo ou pour le tourisme, vous ne serez pas déçus! Et si vous avez un peu de temps devant vous, vous aurez également la possibilité de visiter le Museo del Ciclismo de la Madonna del Ghisallo, implanté juste à côté.

En ce qui nous concerne, la visite était prévue... gratuitement! Mais une fois sur place, le tarif était passé à 350 € pour le groupe! Pas prévu au budget, donc... à découvrir par soi-même!

Texte et photos : Claude
(*) A son sujet, je n'ai trouvé qu'un article de wikipedia en italien et un autre en anglais.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire