dimanche 24 juin 2012

55ème BREVET CYCLOTOURISTE DE LA MONTAGNE DE REIMS, par Marie-Ange

ou « BCMR », ORGANISÉ PAR LE CYCLO CLUB RÉMOIS — ÉDITION 2012

Je n'étais pas franchement enthousiaste à l'idée de retourner cette année encore au cœur des vignobles champenois, alors que j'avais été sacrée « reine du plus beau gadin », en juin 2011, en voulant me rendre à vélo à la cathédrale Notre-Dame de Reims. Mais après tout, pourquoi ne pas écouter la voix céleste de Jeanne d'Arc me persuadant de conjurer le mauvais sort et d'inverser le cours de l'histoire?


C'était aussi l'occasion pour le nouveau vélo de Claude de recevoir le sacrement du baptême en un lieu mythique... En réalité, en guise d'eau bénite, ce furent quelques gouttes de pluie en fin de parcours, et un verre de champagne à l'arrivée (offert par l'organisation)!…

Belle vue de la cathédrale Notre-Dame de Reims, lieu du sacre de 25 rois de France! 
Et me voici, ce samedi 23 juin après-midi, au gymnase Géo André, en train de m'inscrire sur le parcours P2 (115 km, dénivelé 1238 m, balisage flèches jaunes) sur le 55ème brevet cyclotouriste de la Montagne de Reims, « souvenir Jacques Lochet ». Je tente de négocier afin d'obtenir, "hors délai", un plateau repas mais, cette fois-ci, Jeanne ne peut rien pour moi... Pour les plateaux repas, c'est trop tard. Daniel Pillavoine me dira, le lendemain, que j'aurais pu réclamer celui de Michel Cantalou... J'aurai, tout au long de ce parcours, des pensées autres pour Michel, le grand absent de cette journée. Je sais également que, de son côté, il a dû nous encourager très fort et une toute petite voix m'a guidée dans les moments où je me demandais ce que j'étais revenue faire dans cette galère ! Et elle n'était pas de celles qu'entendit Jeanne…

Le parcours du 115 
Le profil du 115
Je faisais partie des 23 « valeureuses » participantes qui ont pris le départ, sur les 317 cyclistes inscrits sur le 115 km. J'ai eu le plaisir, sur la première partie du parcours, de rouler en compagnie de deux Flamandes originaires d'Anvers. Les Gens du Nord, de la Picardie sont des adeptes et des fidèles de ce brevet. La bonne ambiance a également été relayée par un groupe de 17 cyclos de Péronne (Somme) qui comptait dans ses rangs un jeune âgé de seize ans.

Il ne faisait pas très chaud dans les descentes mais je transpirais dans les montées (le thermomètre affichait 19° à 10h30). Ah ! toutes ces belles montées pour des panoramas d'exception ! Âmes sensibles aux changements répétés de rythme s'abstenir !

Dans la dure côte de Champillon (2,4 km à 5,5 % de moyenne):
même pas envie de sourire au photographe! Na! 
Je m'attendais à refaire le même parcours qu'en 2011. A ma grande surprise, le Cyclo Club Rémois avait pris soin de le revisiter. Pour les connaisseurs, voici les variantes de l'année : l'arrivée au ravitaillement de Châtillon-sur-Marne s'est faite par le flanc Nord (j'emploierais bien le terme de face Nord par le "couloir" de Violaine!), le trajet le long de la Marne s'est déroulé sur la rive gauche, et entre Ay et Verzy, nous avons eu droit à un faux plat montant de plus de 12 kilomètres au cœur de la forêt, pour arriver à proximité du Mont Sinaï, point culminant de la Montagne de Reims et de la Marne (286 m).

Aperçu du ravitaillement de Mailly-Champagne, où étaient servis des plateaux repas
En quittant le ravitaillement de Mailly-Champagne, je m'étais refroidie et une pluie fine a fait son apparition. Rendant la chaussée glissante et dangereuse, elle a provoqué la chute d'un cyclo dans un rond-point en descente (sans gravité, je le précise pour ne pas effrayer notre Monsieur Sécurité!...). Les vingt derniers kilomètres m'ont paru interminables malgré la présence à mes côtés d'un cyclo du club de Gagny, à l'accent chantant et ensoleillé du Midi, cheminot en retraite, natif d'Avignon et copain d'agents SNCF de Narbonne et de Béziers ! Dans ces conditions humides, seul un accent languedocien parvient encore à vous réchauffer le cœur ! Je n'ai retrouvé le sourire qu'en franchissant le seuil du gymnase d'arrivée, et en faisant tamponner mon carton (jaune). Homologation bien méritée !

Gigi, du Cyclo Club Rémois, était là pour nous accueillir et, autour d'un verre de champagne et d'une part de flan, il m'a alors conté les circonstances de sa rencontre avec l'AS Brévannaise Cyclo, à Lamoura, lorsque notre club leur a raflé la coupe! (comme c'est bizarre : cherchez l'erreur !)

Gymnase Géo André (Reims): à l'arrivée du BCMR, en compagnie de Gigi, licencié du Cyclo Club Rémois, rencontré lors de la Rand'Oh 2012.
En parlant de « coupes », il y en avait et des géantes, mais pas pour le champagne ! Les bulles, offertes par l'organisation, étaient servies dans des verres... à thé, lesquels sont connus sous le nom de "blidas". Gigi nous en a raconté l'histoire, fort pittoresque...

Sur le parking, nous avons retrouvé Daniel et Patrice... La conversation s'est vite orientée sur l'objectif suivant, où nous allons nous retrouver: la Cyclo-Montagnarde du Morvan, qui aura lieu le week-end prochain... Compte tenu de la fatigue ressentie à l'issue de ce brevet cyclotouriste, inutile de dire que j'appréhende les innombrables ascensions qui s'annoncent...

Marie-Ange

PS: Merci à Claude pour les photos et la mise en page…

LIENS :

—> Lien vers la page de l'organisation, sur laquelle vous trouverez tous les circuits, les feuilles de routes, les profils, les liens vers les parcours interactifs OpenRunner, etc.
—> Lien vers l'article de Claude au sujet de ce week-end 2012.
—> Lien vers l'article de Claude au sujet du BCMR, édition 2011.

Petite animation souriante au ravitaillement de Bellevue (commune de Champillon)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire