mardi 27 mai 2014

LES VÉLOS D'ANDRÉ FRANQUIN

André Franquin est l'un des plus grands auteurs de Bandes Dessinées du XXe siècle.
Dès 1946, il reprend les aventures de Spirou et Fantasio, qui lui apportent une grande notoriété. C'est dans le cadre de leurs aventures qu'il crée, en 1952, le génial Marsupilami (dans "Spirou et les héritiers"). En 1955, Modeste et Pompon voient le jour, dans le Journal de Tintin. En 1957, Franquin crée le gaffeur le plus célèbre de la Bande Dessinée, Gaston Lagaffe.
Enfin, en 1977, il crée la série "Idées Noires" à l'humour très sombre…

Une couverture du journal de Spirou (n° 1368 du 2 juillet 1964) réunit les principaux héros de Franquin sur une étonnante quadruplette!… (dessin extrait d'un article du Vélographe).

Spirou, Fantasio, le Marsupilami, Gaston et Spip sur une quadruplette
Dans ces différentes créations, au hasard des pages, on peut découvrir quelques vélos. On remarquera que Franquin a une vision du vélo très ouverte qui va du voyage à vélo ("Il y a un sorcier à Champignac", 1951) au vélo pliant très personnel de Gaston Lagaffe, en passant par le vélo de course (Spirou et Fantasio ou Idées Noires) et le vélo de cirque (Gaston)…

Ci-dessous sont reproduits quelques dessins de vélos provenant des diverses œuvres d'André Franquin, à savoir dans cet ordre :
  1. Spirou et Fantasio,
  2. Modeste et Pompon,
  3. Gaston Lagaffe,
  4. Idées Noires.

1. Dans les aventures de Spirou et Fantasio

En 1951, Fantasio et Spirou voyagent à vélo, dans "Il y a un sorcier à Champignac", p 8.

Fantasio et Spirou voyagent à vélo…
Dans "La mauvaise tête", en 1954, Fantasio participe à une course cycliste, empruntant un itinéraire quelque peu improbable.

Fantasio participe à une course…
Toujours dans "La mauvaise tête" (1954), Spirou enfourche lui aussi un vélo, mais c'est un vélo volé, qu'il restituera naturellement peu après.

Spirou, voleur de vélo!

2. Dans les gags de Modeste et Pompon

En 1955, Franquin se brouille avec les Éditions Dupuis pendant quelques jours. Juste le temps de signer un contrat avec le Journal de Tintin! Conséquence : la création, pour ce journal des jeunes de 7 à 77 ans, de “Modeste et Pompon”, dont les gags en une planche préfigurent le futur “Gaston Lagaffe”, qui ne verra le jour que deux ans plus tard, en 1957.

Dans les quatre albums qui regoupent les gags de “Modeste et Pompon” dessinés par Franquin, je n'ai retrouvé que deux planches où l'on peut voir des vélos. La première, ci-dessous, est extraite de l'album R1 : “Sois bien calme Modeste!” (Editions Himalaya, 1989). Le vélo n'y est qu'entrevu. La véritable star de ce gag, c'est la chambre à air!

Modeste répare une chambre à air,  dans “Sois bien calme, Modeste!”, p 22 (années “50”)
➜ Voici la planche complète :

Une histoire de chambre à air
La seconde planche où l'on voit un vélo, extraite de l'album R2 “Non! Je ne m'énerve pas!!” (Editions Himalaya, 1989), donne à Modeste l'occasion de raviver quelques souvenirs d'enfance... Elle nous révèle par ailleurs l'existence, jadis, d'une étonnante législation sur les plaques de vélo, aujourd'hui bien désuète.

Modeste sur un vieux vélo sorti du grenier, dans “Non! Je ne m'énerve pas!!”, p 41 (années “50”)

➜ Voici la planche complète :

Une histoire de vieux vélo

3. Dans les gags de Gaston Lagaffe

Le vélo a inspiré à Franquin plusieurs gags de Gaston Lagaffe.

Gaston Lagaffe : Joyeux Noël !
Ici, c'est l'agent Lontarin qui réquisitionne un vélo pour poursuivre Gaston et son tacot.

Gaston Lagaffe : police montée…
Dans "La saga des gaffes", p 26 (1982), Gaston s'essaye au vélo de cirque…
➜ Voir la planche complète de Gaston Lagaffe et le bicyclown.

Le "bicyclown" ou vélo acrobatique de Gaston Lagaffe
Dans "Gaffes, bévues et boulettes", p 3 (1977), Gaston pilote de manière très sportive son célèbre tacot transformé en voiture suiveuse. Son ami Jules-de-chez-Smith-en-face, à la place du mort, n'en mène pas large…
➜ Voir la planche complète de Gaston Lagaffe et la voiture suiveuse.

Gaston Lagaffe et la voiture suiveuse
Dans "Le cas Lagaffe", p 28 (1970), Gaston teste un mini-vélo.
➜ Voir la planche complète de Gaston Lagaffe et l'accident.

Gaston Lagaffe et l'accident
Dans "Gaffes, bévues et boulettes", p 32 (1977), l'ingénieux Gaston met au point une merveille de vélo pliant…
➜ Voir la planche complète de Gaston Lagaffe et le vélo pliant.

Gaston Lagaffe et le vélo pliant
Gaston s'est aussi intéressé à la compétition cycliste, non sans mettre à profit son ingéniosité légendaire…
➜ Voir la planche complète de Gaston Lagaffe coureur cycliste.

Gaston coureur cycliste
A ma connaissance, le dessin ci-après n'est pas issu d'un gag de Gaston. On y voit notre gaffeur préféré faire du vélo en compagnie de Mademoiselle Jeanne. Je ne connais pas l'origine de ce dessin, mais on y distingue clairement la signature de Franquin.

Gaston et Mademoiselle Jeanne
Le dessin ci-dessous a été diffusé sur la page d'accueil de Google à l'occasion du 57e anniversaire de Gaston, personnage apparu pour la première fois dans le journal de Spirou le 28 février 1957. Je pense qu'il ne s'agit pas d'un dessin original de Franquin. En effet, je ne l'ai pas retrouvé dans les albums de Gaston (il m'a peut-être échappé). Un indice qui alimente ma conviction : le pédalier est à gauche! Sur tous les autres dessins, Franquin ne fait jamais cette erreur!
Enfin, Gaston tient dans sa main gauche une loupe, symbole des recherches sur Google, ce qui plaide en faveur d'une création…
Si quelqu'un sait qui est l'auteur de ce dessin, je suis preneur…

➜ Pour plus de détails concernant ce dessin, voir par exemple l'article de l'Express.fr.

Le vélo couché de Gaston Lagaffe
Par ailleurs, à l'occasion d'une exposition intitulée "M’Enfin Franquin?!" (voir l'article sur lalydo's blog), on a pu découvrir, entre autres, un dessin où Gaston sert de porte-parole à Franquin pour exprimer son point de vue sur le dopage.

Gaston et le dopage
Franquin était également très engagé en faveur de l'écologie. Cette planche en est un exemple. Elle regroupe des recherches en vue d'une campagne pour la promotion des déplacements à vélo, avec Gaston comme faire valoir.

Promotion pour les déplacements à vélo

4. Dans Idées Noires

Dans cette série de gags, je n'ai trouvé qu'une seule planche concernant le vélo. Celle-ci est intitulée « Il ne faut pas confondre dérailleur et des petits comiques ». Franquin y fait preuve d'une humour très noir! On y perçoit dans un premier temps la dure réalité des forçats de la route…

Dans "Idées Noires", p 12 (1981)
… avant que la chute n'y apparaisse encore plus terrifiante qu'on ne l'avait imaginé!

➜ Voici la première demi-planche :

"Idées Noires", p 12 (1981)
… et la seconde.

"Idées Noires", p 13 (1981)
Si un lecteur ou une lectrice repère un oubli de ma part dans cet inventaire des vélos d'André Franquin, un simple commentaire déposé sur cet article sera le bienvenu.

Claude
Illustrations : Internet ou numérisations personnelles

LIENS :

Mes autres articles concernant le vélo et la Bande Dessinée :
Les vélos d'Hergé, dans les albums de Tintin et ailleurs
Le vélo en couverture du Journal de Tintin

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire