dimanche 9 octobre 2016

WEEKEND LOTOIS (2/2) : CLÔTURE DU CODEP 46, À LEYME (LOT), par Marie-Ange

➜ Voir aussi la première partie : Escapade en Quercy, près de Rocamadour

En ce matin du dimanche 9 octobre, le sud de notre pays se trouvait, selon la météo, sous l'influence de l'anticyclone scandinave, raison pour laquelle un seuil de baisse des températures venait d'être franchi dans le Ségala lotois, territoire situé aux confins du Lot, zone tampon entre Quercy et Auvergne.

Il faisait entre 1 et 2° quand cette photo a été prise, un peu après la sortie de Leyme
L'association cyclotouriste Leymoise, en charge de l'organisation de la clôture officielle de la saison cyclotouriste, bien loin de fermer ses portes, a, au contraire, accueilli avec beaucoup de chaleur quarante-deux cyclos, huit vététistes et six randonneurs pédestres.

Dans la salle des animations “Sports et Loisirs” du village, réquisitionnée pour cette fête du vélo (accueil-café, inscriptions, pot de l'amitié et repas), Claude et moi avons eu le plaisir de revoir et de saluer quelques têtes connues.

Seuls les tracés et le sens des deux parcours proposés (43 et 72 kilomètres) étaient représentés sur un panneau à l'entrée de la salle (pas de feuille de route imprimée à emporter, encore moins de trace GPS à télécharger).

Les parcours
Claude et moi avons parié sur une bonne qualité du fléchage et avons opté pour la distance la plus longue. Nous avons mobilisé nos capacités d'attention, bien loin du pédalage dit "la tête dans le guidon". Je savais que je pouvais faire confiance à Claude pour son sens de l'orientation , lui qui, de surcroit, avait bien pris soin d'emporter une carte de la région.

Le circuit démarrait par une longue descente sinueuse, à l'ombre, en direction du village d'Aynac. Le niveau de mercure (du G.P.S.) flirtait avec les 1°.

Le soleil semble promettre un peu de chaleur… pour plus tard!
La buée sur les verres de nos lunettes et le port des gants longs ne nous ont pas empêchés d'appuyer sur le déclencheur de nos appareils-photos.

Aynac
Du côté de Padirac, je n'ai pas résisté à l'envie de m'arrêter pour zoomer en direction d'un troupeau de vaches Salers, race qui tend malheureusement à disparaître de nos campagnes.

Belles vaches rustiques
Sur ce parcours, très roulant dans sa première partie, nous espérions admirer la Dordogne. Pas de chance!... Comme dans notre département, cette rivière a tendance à se voiler dans du brouillard matinal. Heureusement, la brume ne nous a pas suivis lorsque nous sommes montés jusqu'au château de Castelnau-Bretenoux.

Château de Castelnau-Bretenoux
A partir de là, la fraîcheur a laissé progressivement place à une agréable douceur qui n'a pas cessé d'augmenter au fil de cette journée. C'est aussi à partir de cette grimpette que le profil est devenu beaucoup plus “ascensionnel”. Nous n'avons que rarement cessé de monter jusqu'à l'arrivée, ce qui peut également expliquer la hausse de la température corporelle!

Profil : le final est… montant!
C'est justement au pied du château de Castelnau que j'ai éprouvé le besoin de me ravitailler. Pas de ravito fourni par l'organisation sur les parcours! J'ai oublié de préciser que l'engagement était gratuit pour les licenciés FFCT, ce qui pouvait expliquer l'absence de collation sur les trajets. J'ai regretté de ne pas avoir mis une banane dans ma poche! Heureusement, une barre de croquant miel sésame (bien collant) que je trimbalais dans ma sacoche depuis plusieurs sorties a fait l'affaire et m'a évité une fringale sur la fin du circuit.

Halte ravito-photo au pied du château
A l'approche de la ville de Saint-Céré, nos regards se sont portés sur les Tours de Saint-Laurent qui dominent la ville.

Saint-Laurent-les-Tours
Dans Saint-Céré, un moment d'inattention au fléchage et nous voici en difficulté pour nous orienter, à moins que le fléchage au sol ne se soit tout simplement volatilisé. Heureusement, les gars d'un club, qui avaient choisi de faire là une pause "casse-croûte", nous ont fourni les indications nécessaires à la bonne poursuite de notre périple.

La Bave, à Saint-Céré
Nous avons abordé la dernière partie du circuit, à travers la noire châtaigneraie. Sur cette portion de route, je ne pensais qu'à bien anticiper la trajectoire afin d'éviter de rouler sur les bogues! Certaines étaient de belle taille! Nous avons pris peu à peu de la hauteur, en terminant par une longue et  remarquable grimpette jusqu'au hameau de Molières.

Dans la côte de Molières
Après cet effort, le pot de l'amitié, à notre arrivée, m'a fait l'effet d'une récompense bien méritée. Ce temps de retrouvailles entre licenciés des différents clubs est toujours aussi convivial. Nous avons appris que sur les dix-huit clubs lotois affiliés à la FFCT, douze étaient représentés sur cet événement.

Présentation des résultats (photo Internet)
Le groupe des Cyclorandonneurs flâneurs du Lot nous ont gentiment proposé de participer à la douzième édition de la journée "Souvenir Eugène Nègre" qui avait lieu le dimanche suivant, le 16 octobre 2016, à Maxou. Mais Claude et moi avons décliné cette invitation dont la date coïncide avec celle de la journée de clôture du CoDep de notre département.

Après les remerciements du président du CoDep 46, nous avons pu nous restaurer. Le plat principal faisait honneur aux spécialités du terroir... plat mijoté par monsieur Laurent Jalabert, notre hôte de la veille (nous recommandons son établissement à ceux qui passent dans le coin!).

Ce n'est pas une blague! L'hôtelier restaurateur de Leyme s'appelle bien “Laurent Jalabert”
Nous avons eu beaucoup de mal à quitter nos amis lotois et leur belle région à tel point que nous avons fait un petit détour (en voiture!) sur la route du retour. « À Cougnaguet, le temps s'est arrêté », alors nous nous sommes attardés en marquant une pause au bord de l'Ouysse et au pied des falaises, le temps d'admirer le superbe moulin à eau fortifié de Cougnaguet.

Moulin fortifié de Cougnaguet
Et c'est sur cette belle image que s'est achevée notre escapade lotoise.

Marie-Ange
Photos : Marie-Ange et Claude (sauf mention contraire)

LIENS :

➜ Toutes nos photos sur Flickr
➜  Article de LADEPECHE.FR consacré à cette manifestation

2 commentaires: