dimanche 5 février 2012

VTT : RANDONNÉE DE DAMMARIE-LES-LYS 2012

RANDONNÉE DU MASSIF FORESTIER DE FONTAINEBLEAU

Souvenirs des éditions précédentes

2003, ma première participation à la randonnée du Massif Forestier de Fontainebleau.

2012, ma neuvième participation en dix éditions.

Après vérification, je constate que je n'ai manqué que l'édition 2007. Cette année-là, j'avais fait l'impasse sur le VTT pendant quelques temps pour mieux préparer la 77 (cyclosportive). Avec le recul, je le regrette un peu... J'ai frôlé le 10/10!... Dommage!

J'ai vérifié aussi dans mes "carnets" (en réalité, un fichier Excel où je note toutes mes sorties vélo), "Dammarie-les-Lys", c'est la randonnée où je compte le plus de participations. Une randonnée pour laquelle je ressens un attachement particulier... En bavardant, avec les organisateurs ce matin, je me suis interrogé sur les raisons de cette fidélité... J'ai réalisé que j'y ai vécu des aventures qui sortent de l'ordinaire, que j'y ai ressenti des émotions fortes, et que j'y ai partagé de grands moments…

L'édition 2003

Lors de ma première participation, en 2003, engagé sur ce qui devait être mon premier "45 bornes VTT", je me suis retrouvé au départ avec Michel M. et Alain D., deux sacrés costauds! Dès l'entame, un train d'enfer est mené par mes deux compagnons sur des routes forestières, sans difficulté certes, mais quand même! 26 de moyenne pendant la première demi-heure... J'ai bien compris que la suite allait être dure!... Emportés par la vitesse, nous avons loupé une bifurcation... Le GPS intégré de Michel nous a permis de revenir sur le circuit après "seulement" 10 km de rab!... Dans la boucle supplémentaire du 45, pas moins d'une douzaine de côtes avaient mis mes cuisses dans un triste état... Sur le final, j'avais l'impression que je n'avançais plus... J'ai fini avec 60 km au compteur et il m'a fallu plusieurs jours avant de pouvoir monter ou descendre des escaliers sans douleurs!…

L'édition 2005

Une autre de mes participations, en 2005, s'est faite dans des conditions météorologiques exceptionnelles. Il avait neigé toute la nuit. Le matin, en me levant, j'ai vu que les routes autour de chez moi étaient toutes blanches... Je me serais bien recouché mais, ayant donné rendez-vous à mon copain Thierry, je me suis senti obligé d'aller au moins voir s'il était présent au rendez-vous... A l'époque, je n'avais pas encore de téléphone mobile... Ma voiture patinant dans la montée de la rue du Tertre, je me disais que j'étais complètement barjot et qu'il n'y avait aucune chance qu'il soit au rendez-vous... Et pourtant, il y était... Aussi barjot que moi!!! Je lui demande: « Alors? Qu'est-ce qu'on fait? » Il répond avec un sourire jusqu'au oreilles: « Maintenant qu'on est là!… » (le récit complet dans cet article).

Autres souvenirs

Autres grands souvenirs: un parcours réalisé avec Pierrot et Claudine dont j'avais fait la connaissance quelques mois plus tôt à l'Oncéenne... Ce jour-là, Claudine s'amusait à compter les côtes, avec une certaine gourmandise... A un moment, les yeux brillants, elle me dit: « On en est à 15!... » Cela ne l'empêchait pas de suivre la cadence imposée par le groupe!... Et je peux dire qu'on ne ménageait pas la cassette!...

Une année, je me souviens d'avoir fait les derniers kilomètres de plat en compagnie de Charly, à une vitesse oscillant entre 35 et 40 km/h…

Le challenge sur trois ans : 2009 - 2010 - 2011

Ces dernières années, ce fut d'abord la surprise, en 2009, de remporter notre premier challenge... Puis, ce fut la forte mobilisation autour de ce challenge que nous voulions conserver qui a été fort sympathique... Record de Brévannais sur une rando VTT en 2010, avec 28 unités. De nombreux routiers ont répondu présent en 2010 et 2011... En ces occasions, ce fut un plaisir de prêter l'un de mes VTT pour permettre à Mathieu P. puis à Michel W. de participer...

En 2010, il y eut en outre des conditions météorologiques exceptionnelles qui avaient permis à de nombreux routiers de découvrir le plaisir de rouler sur la neige! Et pour moi un nouveau moment de complicité avec Pierrot et Claudine, ainsi que le plaisir d'accompagner Marie-Ange sur sa deuxième rando VTT après les Bagaudes, la première de vrai TT…

Calendrier 2012

Cette année, j'ai tout de suite été contrarié quand j'ai constaté sur le calendrier de la ligue IDF que la date de cette randonnée était avancée d'une semaine (explication de la trésorière, ce matin: la municipalité avait placé une autre manifestation à leur date habituelle). En effet, j'ai vu qu'il y avait télescopage avec la rando du Perce-Neige... Le choix était difficile: fallait-il soutenir nos voisins de l'ECLB, tout en marquant des points pour le challenge des clubs? Ou augmenter encore mon compteur de participations à Dammarie?

Conditions météorologiques

Mon cœur penchait pour la forêt de Fontainebleau, mais ma raison me titillait... L'annonce de l'annulation du Perce-Neige m'a donc libéré de mes atermoiements... Mes expériences passées me laissaient penser que l'Étoile Sportive de Dammarie n'annulerait pas! Sauf pour cause de tempête sibérienne ou blizzard canadien... Météo France n'annonçant que quelques flocons pour la matinée, je me suis dit que c'était bon...

Une petite sortie de 18 km le samedi après-midi m'a cependant un peu refroidi, dans tous les sens du terme... Au retour, mes doigts gelés se sont réchauffés en déclenchant une vive douleur (j'ai pourtant été prudent)... Mais cela ne m'a pas fait renoncer. Je me suis juste dit que, dans ces conditions de froid, le petit parcours (une trentaine de kilomètres) serait largement suffisant...

Marie-Ange n'ayant plus de rando sur route à se mettre sous les roues décida de se joindre à moi…

Marie-Ange au ravito
Édition 2012

C'est ainsi que nous arrivâmes sur place un peu avant 8h... Le temps de nous préparer, nous voyons Christophe qui s'arrête à notre hauteur. Il s'apprête à prendre le départ du "50"... Il a l'air un peu dépité d'être tout seul!... Mais comme nous faisons le "30" et qu'il est 8h, il démarre...

Nous allons nous inscrire et nous démarrons un quart d'heure plus tard, après avoir croisé Luc qui vient d'arriver avec un de ses potes...

Le jour se lève à peine quand nous démarrons. Les chemins sont blanchis... Je ne pense pas que c'était de la neige, plutôt du givre... La forêt a tout de même revêtu sa parue hivernale et, s'il ne faisait pas si froid, ce serait très agréable... Il manque tout de même cette luminosité qui aurait donné à la végétation francilienne le charme des stations de sports d'hiver...

Peu après le départ, je me rends compte que mes mains se refroidissent plus vite que la veille. Je sens que ça va être dur de ce côté-là... Pour ne pas laisser mes doigts geler, je les replie à l'intérieur des gants, contre les paumes de mes mains. J'espère ne pas avoir à freiner en urgence... Nous n'avons pas parcouru beaucoup de kilomètres quand Luc et son pote nous doublent et prennent les devants... Après une dizaine de kilomètres, la première montée me fait du bien: ça réchauffe un peu! Mais ça ne dure pas... Peu après, l'air froid dû à la vitesse dans la descente annule tout l'effet chauffant de la montée.

Au ravitaillement de mi-parcours, nos hôtes ont le sourire... Ils proposent thé, café ou soupe, en plus des victuailles habituelles... S'ils souffrent du froid, ils ne laissent rien paraître... Ils plaisantent et font un peu les clowns. Je tiens à saluer leur gentillesse... Il faut certes du courage pour aller rouler par ce froid, mais que dire de ceux qui sont restés sur place plusieurs heures de rang à se geler les... orteils... pour nous permettre de satisfaire nos délires de fadas du VTT…

Claude au ravito
A ce ravitaillement, nous retrouvons Luc et son copain et nous parlons de "protection des mains contre le froid"... Luc a des gants de chasseur... Il paraît que c'est très chaud et très doux à l'intérieur (en vente à Décathlon au rayon "chasse")... Quant à son pote, il utilise des "chaufferettes"... Je n'avais jamais vu ça. Ce sont des petits sachets qu'il glisse à l'intérieur de ses gants. Il paraît qu'il en avait aussi sous les pieds, dans les chaussettes... Il a dit utiliser ça en montagne... (en vente chez le même fournisseur).

Après le ravitaillement, où Luc et Christophe repasseront après leurs boucles supplémentaires, Marie-Ange et moi prenons la route du retour... Nous remontons ce que nous avons descendu peu avant (par la même route forestière)... Avec prudence car il y en a qui sont encore dans le sens de l'aller, donc de la descente. Il ne faudrait pas qu'il leur prenne l'idée de couper un virage au moment où nous arrivons. En haut de cette côte, petite hésitation car un panneau a été complètement retourné. Après quelques centaines de mètres dans une mauvaise direction, je m'arrête pour consulter le plan qui nous a été confié. Demi-tour! De retour à l'endroit où se trouve la pancarte fautive, je la remets dans le bons sens... Et nous reprenons le bon parcours. Les kilomètres défilent... Sur le final, coup de fatigue pour Marie-Ange qui a hâte d'en finir... A l'arrivée, j'ai 36 km au compteur... Normal, c'est un "30" un peu généreux, on le sait...

Nous avons droit aux saucisses grillées, comme d'habitude... Nous prenons le temps de bavarder avec Claude, la trésorière, avec Claude, le président, avec Christian, le webmaster, qui me donne de nombreux tuyaux sur la gestion d'un site. A ce propos, voici le lien vers le site des organisateurs.

Les résultats
Nous apprenons ainsi qu'avec 130 participants, ils ne rentrent pas dans leurs frais. Il aurait fallu au moins 200 vététistes pour cela. En année normale, ils accueillent entre 600 et 800 participants!... Le froid a certainement dissuadé pas mal de monde. Mais je pense que le désormais sacro-saint principe de précaution a, sur ce coup-là, été très préjudiciable. La multiplication des annonces alarmistes, laissant craindre tempête de neige et blocage des routes, a fait renoncer beaucoup de ceux que le froid n'avait pas réussi à décourager. Quand on pense que je n'ai même pas vu un seul flocon de toute la matinée...

Une nouvelle très rafraîchissante, dans le bon sens du terme : le gagnant du VTT offert par les cycles "La Petite Reine" a décidé de rétrocéder son lot à un des rares gamins engagés ce matin, un certain Hugo, d'environ 8 à 10 ans. Le VTT sera malheureusement trop grand pour lui pendant encore quelques années... Mais nous l'avons vu s'émerveiller lorsqu'on lui a annoncé qu'il avait gagné ce beau VTT rouge. Il en a oublié instantanément à quel point il avait froid aux pieds dans ses baskets...

Entre temps, nous avions vu arriver Luc, puis Christophe. Claude la "trésorière" a eu la gentillesse de photographier l'équipe des Brévannais au grand complet. Enfin, pour "4", on pourrait dire plutôt au "petit complet"... Les années se suivent et ne se ressemblent pas, après les "28" en 2010, dans des conditions météorologiques pourtant assez comparables...

A son arrivée, Christophe faisait d'ailleurs remarquer, à juste titre, que trois Brévannais de plus auraient suffi pour qu'on soit encore les premiers...

En ce qui me concerne, j'espère être d'attaque en 2013 pour le dixième anniversaire de ma première randonnée du Massif Forestier de Fontainebleau, avec une dixième participation à la clef...

Claude

Luc, Marie-Ange, Claude et Christophe

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire