vendredi 20 avril 2012

ORXETA : PORT DE TUDONS ET PORT DE BENIFALLIM

L'idée de ce parcours, c'était d'enchaîner deux cols à plus de 1000 m. Quant on démarre à une altitude inférieure à 200 m, ça fait déjà de beaux dénivelés… Après coup, en étudiant les cartes locales et le catalogue des cols espagnols, nous avons eu la surprise de découvrir que nous avions franchi deux autres cols. Cependant, le Port del Rentonar, lui aussi à plus de 1000 m, est très proche du Port de Benifallim et ne nécessite pas une ascension supplémentaire. Quant au Collado, il n'est pas difficile et assez court en venant de La Torre de les Maçanes.

Profil du parcours

Comme on le voit sur le profil, l'ascension la plus longue est la première : environ 19 km d'Orxeta au Port de Tudons.
  • Départ : Orxeta
  • Distance : 68 km
  • D+ : 1500 m

Les quatre cols (altitudes données par le catalogue du "Club des Cent Cols") :
  • Port de Tudons, 1031 m (1024 sur le panneau)
  • Port de Benifallim, 1003 m (1010 sur le panneau)
  • Port del Rentonar, 1020 m
  • El Collado, 899 m (connu aussi sous le nom de "Port de Torremanzanas")
Dans la descente du "Collado", en allant vers Relleu, nous avons pu constater qu'il y avait là des pourcentages supérieurs à ceux que nous avons rencontrés en montant. En sens inverse, le parcours doit donc être sensiblement plus dur sur certains tronçons.

Résumé en images…

Début de l'ascension, après Orxeta… Il y en a pour près d'une vingtaine de kilomètres!
Vue sur Sella et la Serra du même nom
Première ascension terminée : Port de Tudons (1024 m)
On redescend ensuite vers Penàguila
Fin de la seconde ascension : Port de Benifallim (1010 m)
Sur la route de "El Collado"
En montant vers "El Collado" : une route parfaite
Descente après "El Collado" : il y a des passages à forte pente
Ruines près de Relleu
Paysage exotique près de Relleu
Encore près de Relleu
Et toujours près de Relleu
Puig Campana, au loin, vu depuis Relleu
Suite de la descente après Relleu… La fin du parcours est proche.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire