dimanche 13 mai 2012

RAND'OH 2012 — LES CRUES ET LA VIE DES FLEUVES

ORGANISATION DU CODEP 94 DANS LE CADRE DU FESTIVAL DE L'OH
MONTBÉLIARD - PARIS — 610 km en 5 étapes — Plus de 3000 m de D+
DU MERCREDI 9 AU DIMANCHE 13 MAI 2012


Quelques chiffres :
  • 5 Brévannais ont fait la totalité du parcours, soit 610 km: Michel Bernard, Lucien Bouat, Guy Lecorno, Daniel Petitdidier, Claude Sintès
  • Marie-Ange a rejoint le groupe à Bourbonne-les-Bains pour effectuer les 400 km jusqu'à Ivry-sur-Seine, dont 360 km en deux jours (3e et 4e jours).

Les six Brévannais sur cette Rand'Oh 2012, au départ de Bourbonne-les-Bains: Daniel, Lucien, Guy, Marie-Ange, Michel et Claude

  • 92 participants sur le vélo (dont plusieurs, pour des raisons diverses, n'ont pas fait la totalité du parcours)
  • 9 bénévoles, que nous remercions très chaleureusement pour nous avoir permis de faire ce voyage dans les meilleures conditions possibles. Un MERCI plus particulier à Alain Challant, toujours disponible, qui a passé une bonne partie de son temps, sur ces cinq jours, à résoudre tous les problèmes qui se présentaient (et ils ont été nombreux) afin que notre satisfaction sur le vélo soit maximale... Et je ne parle pas des semaines de préparatifs qui ont été nécessaires…

LA RAND'OH…

Mercredi 9 mai 2012

1ère étape : Montbéliard - Montbéliard, 50 km.
  • Visite des installations locales construites pour lutter contre les crues et réduire considérablement les risques d'inondations.

Notre organisateur en chef, Alain Challant, et son vélo électrique (prêté par nos hôtes sur place) devant l'écluse de Voujeaucourt, non loin de Montbéliard.
  • Parmi d'autres sites intéressants, nous avons vu un pont canal sur l'Allan. Temps: frais avec un peu de pluie.
: passage sur le Pont Canal qui enjambe l'Allan pour relier le Canal de la Haute-Saône et le Canal du Rhône au Rhin
  • Anecdote : Chaîne coincée entre deux plateaux pour Daniel. Réparation réussie avec l'aide de René et de moi-même... Merci à René, cyclo de Montgeron équipé d'un GPS, qui a jugé bon de nous attendre pour nous aider à retrouver le groupe... Merci aussi à Bruno, également de Montgeron, qui est revenu sur ses pas, à notre rencontre, lorsqu'il a constaté que l'endroit où le groupe s'était arrêté ne serait pas facile à trouver car hors de la trace enregistrée sur les GPS... Belle solidarité!

Jeudi 10 mai 2012

2e étape : Montbéliard - Bourbonne-les-Bains, 160 km.
  • Parcours superbe, paysages qui donnent envie de faire des photos. Plus de 40 km de "voies vertes": une vingtaine de kilomètres sur pistes cyclables le long du Doubs ou des canaux voisins + 22 km sur le Chemin Vert, avant Vesoul, aménagé sur une ancienne voie ferrée. Parcours vallonné avec environ 1150 m de D+. Beau temps chaud.
Paysage…
  • Anecdote : crevaison lente à l'avant pour Guy, qui profite du ravito de Rougemont pour réparer. Quelques kilomètres plus loin, sur le chemin vert du côté de Dampierre-sur-Linotte, nouvelle crevaison à la même roue... Après examen minutieux, la coupable est trouvée: une petite épine de rien du tout cachée dans l'épaisseur du pneu... Généreusement, Lucien propose une de ses meilleures chambres à air de rechange, car Guy n'a plus de quoi se dépanner... Selon Lulu, cette chambre à air est garantie. En effet, il l'a extraite d'une boîte, ce qui serait la preuve qu'il s'agit d'une "bonne"... En voyant qu'elle a déjà été réparée à deux reprises et qu'en outre, les deux rustines se chevauchent, j'ai quelques doutes... Mais bon! Si Lulu dit qu'elle est garantie!... En fait, Guy ne fera qu'une centaine de mètres avant que le pneu ne se retrouve de nouveau à plat... Après gonflage et mise en pression, la rustine-bis n'a pas tenu le coup... Cette fois, c'est Michel qui donnera à Guy une chambre à air neuve: celle-là tiendra le reste du voyage... Désormais, nous qualifierons les chambres à air de Lucien de "semi-bonnes"…
La troisième crevaison de Guy...

Vendredi 11 mai 2012

3e étape : Bourbonne-les-Bains - Buchères (Troyes), 170 km.
  • Une belle montée avant d'aller voir la source de la Meuse, une autre pour arriver au ravitaillement de Nogent (52), encore une après la magnifique abbaye de Clairvaux... Et j'en oublie! Bref, environ 1200 m de D+, sous une chaleur plus lourde que celle de la veille.
Traversée de l'Aube, avec du vert et du jaune!

  • Anecdote : c'est mon tour d'avoir des soucis! Je me réveille avec des maux de tête. Un Doliprane avant le petit déjeuner me permet de passer une matinée convenable mais, les heures passant, les douleurs reviennent... Trop confiant et comptant sur les effets prolongés du remède, j'ai bêtement laissé la boîte dans la valise! En arrivant sur Châteauvillain, où se situe l'arrêt repas, j'aperçois de loin une pharmacie... qui s'avère malheureusement fermée. Pendant le repas, j'oublie un peu mes maux de tête, mais dès la reprise, cela s'avère problématique. Mon coup de pédale s'en trouve sérieusement altéré... Je vous épargne quelques péripéties qui me voient attardé (entre autres, un arrêt obligatoire pour essuyer un verre de lunette maculé par un oiseau qui s'est "oublié" juste au-dessus de moi... Dans ces cas-là, on se réjouit que la nature n'ait pas donné des ailes aux vaches!!!). Bref, me voilà encore à la traîne en haut de la côte de Clairvaux. Apercevant Alain Challant qui prend des photos au sommet de la côte, je m'arrête et lui demande à tout hasard s'il n'a pas quelque chose contre les maux de tête... Hélas, ce n'est pas le cas... Quelques dizaines de mètres plus loin, je rejoins le groupe de Brévannais qui m'attendait... Brève explication et Daniel me dit: « Attends, je dois avoir ça! »... Sauvé! J'ai pu faire les 70 km restant dans des conditions beaucoup plus favorables. Merci Daniel et Doliprane 1000!
Le repas du vendredi midi
  • Anecdote n° 2 : étape de Buchères, hôtel Campanile… Daniel et Michel découvrent qu'ils vont partager un lit "matrimonial". Leur excitation rend le repas extrêmement animé... Ils nous improvisent un sketch qui nous fait tous mourir de rire. Un nouveau duo comique est né... Je regrette d'être incapable de restituer ces échanges savoureux et pleins de sous-entendus... Désolé, mais il fallait être là!!! Quant à Lucien, il a mis un comble à notre hilarité en déclarant très sérieusement: « Moi, ça ne me fait pas rire! »... Menteur!!!

Samedi 12 mai 2012

4e étape : Buchères – Boissy-Saint-Léger, 190 km.
  • Une étape moins vallonnée (environ 800 m de D+) mais parcourue avec souvent du vent de face ou de trois quarts face. La longueur de l'étape, quelques difficultés d'orientation et plusieurs erreurs de parcours, une pause repas loin du départ (Blandy-les-Tours, km 130), une halte à Champigny (escale du Festival de l'Oh) pour honorer notre sponsor, le Conseil Général du 94 et, après le repas aux Écuries de Condé à Saint-Maur, le final à la tombée de la nuit pour se rendre à l'hébergement (certains dormaient à Boissy, d'autres rentraient chez eux). Bref, ce fut une bien longue journée sur le vélo... Heureusement, tout le final à partir de Blandy était facilité car encadré par un service de sécurité (motards à tous les carrefours, signalisation des obstacles, tels que chicanes ou véhicules débordant sur la chaussée, etc.).
De Blandy-les-Tours à Champigny-sur-Marne, allure Audax et peloton groupé, encadré par une équipe de motards assurant la sécurité!
  • Anecdote : 15h, repas à Blandy-les-Tours… Suite à la fatigue, Marie-Ange est sujette à des délires! Rêvant depuis deux jours d'être équipée d'une jupette aux couleurs du club, à la façon de certaines cyclotes de Mandres ou de Saint-Maur, elle décide d'emprunter un coupe-vent et nous fait une démonstration, qui déclenche une vague de bonne humeur dans la salle de restaurant…

Dimanche 13 mai 2012
    5e étape (13/05) : Boissy-Saint-Léger – Ivry-sur-Seine, 40 km.
    • Le temps a franchement fraîchi pour la parade!!! Peloton toujours "encadré" depuis l'hôtel, à Boissy-Saint-Léger, jusqu'à l'Escale d'Ivry-sur-Seine, terme officiel de la Rand'Oh, en passant par Limeil-Brévannes et Paris (Bois de Vincennes, avenue Daumesnil, Hôtel-de-Ville, Bastille, Opéra, Madeleine, Concorde, Grand Palais, Pont Alexandre III, Invalides...). Le timing ayant été perturbé, nous avons dû zapper le zouave du Pont de l'Alma, initialement prévu au programme... Pauvre zouave! Il n'a pas eu le plaisir d'apprécier l'élégance de nos cyclotes, dont certaines équipées de seyantes jupettes, rassemblées en tête de cortège, autour de notre présidente du CoDep 94, Marie-Christine Dudragne. A noter la présence dans le peloton dominical, outre de nombreux cyclos des environs parmi lesquels une bonne douzaine de Cyclos Brévannais, de Monsieur Joseph Rossignol, maire de Limeil-Brévannes, portant les couleurs de l'AS Brévannaise.

    Limeil-Brévannes, une douzaine de cyclos brévannais sont venus renforcer les effectifs de la Rand'Oh pour une petite balade dans Paris
     Ivry-sur-Seine, c'est fini... ou presque! Après le plateau repas sur le trottoir, et une petite escale "champagne" chez Michel, il ne restera plus qu'à rentrer à la maison... en vélo!

    • Anecdote : Ivry-sur-Seine, 14h et quelques… La fête est "presque" finie... Guy exprime l'idée qu'on ne va pas se séparer comme ça, et Michel nous invite à boire le champagne chez lui, à Maisons-Alfort. Francette nous y accueille, en compagnie de Claudine et Roland Berger, venus en voisins. Yves Feuilloy s'est joint à nous et c'est un immense plaisir de l'accueillir à nos côtés, lui qui est un passionné de ce genre d'épreuves à étapes (certains se souviennent peut-être de son récit publié sur le blog après la Rand'Oh 2008, Maisons-Alfort - Zaragoza). Jacques Trouzier vient nous rejoindre peu après... Et c'est ainsi qu'après avoir traversé le sud de la région Champagne-Ardennes, l'aventure se termine autour d'un verre de champagne!…

    Claude
    Photos : Marie-Ange et Claude

    —> Voir toutes nos photos.


    1 commentaire:

    1. Les termes à retenir pour qualifier cette Rand'Oh 2012 : solidarité, entraide, convivialité, excellent esprit de groupe (merci aux 5 gars de l'AS Brévannaise qui m'ont supportée!), partage, franche rigolade, assimilation des conseils prodigués. Mais aussi amitiés (gars du Cyclo club Nogent 52, Bruno de l'Amicale Cyclo Sénart 91, Jean-Marie de l'US Ormesson, Anne des Cyclotouristes Saint Mauriens), complicité à table (Jean-Louis de l'Association Vélocipédique de Thiais), honneur (finir une étape avec Hubert Guegan), retrouvailles (Yves Brepson), sourires pour la photo (Marius Auberger), délicatesse (Annie Ruez et Sylvaine Julien), joies à l'arrivée (surprise d'Alain Vilaine et baisers chaleureux de Frédérique Bénitah) et des bravos sur la dernière étape de la part de deux supportrices : Claudine et Francette.
      Repas excellents (malgré les centaines de km à parcourir, j'ai pris un bon kilo!). Parcours très "collinés"! Gros coup de barre dimanche soir mais envie de recommencer une fois prochaine.

      RépondreSupprimer