lundi 28 octobre 2013

COL DU GLANDON ET COL DE LA CROIX DE FER

L'hiver arrive, c'est du moins ce que prétendait ce panneau lumineux, au départ d'Allemont (Isère)...



En passant peu après devant la pharmacie du bourg, un autre panneau lumineux nous indiqua la température: 6°! De quoi confirmer mon impression que je ne m'étais pas assez couvert. Une impression qui ne dura guère. 30,5 km, principalement en montée, nous séparaient du Col du Glandon. Si on ajoute les 2,5 km de plus pour atteindre le Col de la Croix de Fer, cela laissait bien assez de temps pour me réchauffer. De plus, quand le soleil parvenait à surmonter l'écran des montagnes environnantes, la température grimpait vite. A notre retour, quelques heures plus tard, le même écran devant la pharmacie d'Allemont indiquait 26°!!! Non, l'hiver n'était pas encore là en ce 28 octobre, et nous en avons profité pour ajouter deux grands cols à notre collection, dont un à plus de 2000 m.

Depuis le carrefour de Rochetaillée jusqu'au lac du Verney, 8 km sans grande difficulté, à l'exception de la montée au travers des pentes herbeuses du barrage (voir dernière photo ci-dessous). L'idéal pour s'échauffer.

Ensuite, la pente s'accentue, avec pour certains kilomètres des "moyennes" autour des 10%. Le Rivier d'Allemont nous accueille après 15 km…

Le Rivier d'Allemont
A la sortie du village, une descente nous impressionne! Un panneau indique que la pente est à 12%. Mon compteur précise qu'il y en a pour 1 km. Et comme j'ai préparé le parcours, je sais qu'il va falloir remonter, sur ce kilomètre, environ 100 m de dénivelé positif... Mais ce sera pour le retour…

Après Le Rivier d'Allemont
Au bas de cette descente, la route (« inondable », nous dit un panneau) traverse le torrent, l'Eau d'Olle, avant de remonter aussitôt avec une pente particulièrement raide. 10 à 11% sur deux kilomètres. C'est la partie la plus sévère de l'ascension.

Nous finissons par apercevoir le barrage de Grand'Maison, parfaitement intégré aux couleurs de la montagne…

Barrage de Grand' Maison
Sur les rives du lac de Grand' Maison, un beau replat nous permet de souffler... Et la lumière nous offre l'occasion de faire de belles photos.

Lac de Grand' Maison
Nous quittons bientôt l'Isère pour entrer en Savoie.

D'Isère en Savoie…
Environ 2 km avant d'atteindre le Col du Glandon, deux belles tables de pierre sont comme une invitation à casser la croûte. Une invitation que nous n'avons pas le cœur de refuser…

Un pique-nique en altitude dans des conditions quasi estivales, inespérées en cette saison
La vue sur le lac y est imprenable!

Lac de Grand' Maison
Et voilà le Col du Glandon, à 1924 m d'altitude. Nous avons déjà parcouru 30,5 km. Nous qui craignions de rencontrer des températures beaucoup plus basses à cette altitude, nous sommes agréablement surpris par la douceur.

Col du Glandon (1924 m)
Nous profitons du décor pour prendre quelques photos qui nous amusent…

Marie-Ange prend le maillot jaune au Col du Glandon!
Nous rendre ensuite au Col de la Croix de Fer est presque une formalité : 2,5 km depuis le Col du Glandon, et il fait toujours aussi doux, bien que le vent commence à se lever.

Col de la Croix de Fer en vue!
J'arrive au sommet un peu avant Marie-Ange, qui me propose de remonter sur le vélo pour simuler mon arrivée... J'ai ainsi une photo "mise en scène" de mon passage sur la ligne… 

Mon arrivée au Col de la Croix de Fer (2067 m)
Le paysage sur l'autre versant du col nous récompense de nos efforts!

Panorama depuis le Col de la Croix de Fer
La descente a été rendue plus difficile que prévu car le vent s'est levé. Un vent assez fort avec, par moments, des bourrasques latérales qui nous incitent à ne pas prendre trop de vitesse.

Le Lac de Grand' Maison, vu en redescendant
Conformément à nos appréhensions, la remontée vers Le Rivier d'Allemont s'avère effectivement plutôt ardue... Des passages à 12%, lorsque les muscles se sont refroidis au cours d'une longue descente, ça tire fort sur les cuisses!...

Puis la descente reprend avec cependant deux autres secteurs où la route remonte un peu. La preuve qu'il ne faut pas tout donner dans l'ascension…

En montant, quand nous sommes passés au lac du Verney, il était dans l'ombre. Au retour, le soleil est maintenant haut et se prête volontiers à des photos lumineuses…

Le Lac du Verney et, au premier plan, la centrale hydroélectrique de Grand' Maison
Le retour à Allemont me donne également l'occasion de faire une photo vue du barrage "sous le soleil". Ce matin, au départ, toute cette zone était aussi dans l'ombre de la montagne.

Retour à Allemont, vu depuis le barrage
(le petit point noir dans la descente, c'est Marie-Ange sur son vélo!)
Ainsi que le vieux village…

Allemont, le vieux village
A l'arrivée: 65 km au compteur et plus de 1900 m de D+, selon l'estimation faite sur Openrunner (aller-retour)... Le bilan de cette journée est... que nous sommes conscients de la chance que nous avons eue de pouvoir profiter d'une si belle fenêtre météorologique, alors qu'au même moment de nombreuses régions de France étaient sous la pluie, voire sous la tempête...

Si on m'avait dit, il y a encore quelques jours, que je grimperais un nouveau col à "2000" en 2013, je ne l'aurais pas cru!

C'est vraiment sympa d'avoir pu bénéficier d'une telle opportunité...

Claude
Photos personnelles


LIENS :

➜ Toutes nos photos sur Flickr
➜ Nos cols à plus de 2000 m d'altitude

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire