samedi 26 octobre 2013

VALLÉE DE LA ROANNE ET COLS AUTOUR DE SAINT-NAZAIRE-LE-DÉSERT (100 COLS EN DRÔME)

RANDONNÉE PERMANENTE DU CLUB DES CENT COLS

Retrouvez sur notre site la page 100 cols en Drôme, qui récapitule tous nos articles concernant cette randonnée (séjours d'octobre 2013, d'avril et d'octobre 2014).

Pour cette sixième et dernière balade dans la Drôme, nous nous attaquons au plus gros morceau de notre séjour : en un peu moins de 80 km, plus de 1500 m de D+ et 8 cols à franchir!

Nous allons en voiture jusqu'à Vercheny. De Vercheny à Saint-Nazaire-le-Désert, nous prendrons la même route à l'aller et au retour, soit deux fois 22 km dans la vallée de la Roanne, avec un petit col non repéré lors de la préparation de la balade, le Tavard. Puis nous ferons une boucle de 30 à 35 km qui nous permettra de franchir 7 autres cols!

Dès le départ, nous traversons la Drôme et, peu après, la Roanne, son affluent.

La Roanne; au fond, son confluent avec la Drôme 
Dès le carrefour suivant, un panneau "Route barrée à 8 km" nous inquiète. Mais nous continuons. Si nous sommes obligés de faire demi-tour, tant pis! Nous aurons au moins découvert une partie de cette vallée de la Roanne, dont on nous a vanté la beauté.

Très vite, la route s'élève, tandis que nous remontons le cours de la rivière. A Saint-Benoît-en-Diois, nous rencontrons des randonneurs qui nous confirment que la route est barrée un peu plus loin et qu'ils ont été obligés de rebrousser chemin alors qu'ils se rendaient en voiture au départ d'une balade.

Saint-Benoît-en-Diois
Nous décidons d'insister dans notre choix initial et d'aller voir par nous-mêmes. Et nous voyons! C'est vrai que l'éboulement est impressionnant!

Éboulement sur la route peu après Saint-Benoît
Après portage sur une vingtaine de mètres, l'obstacle est franchi. Un panneau aperçu plus loin, disposé pour l'autre sens de circulation, nous révèle qu'un minage a été effectué la veille. Nous venons juste de sortir du "périmètre de sécurité"… Il ne fallait pas approcher de l'éboulement! C'est bon à savoir… mais c'est un poil trop tard! Nous sommes passés! Le problème, c'est que, comme le furet, nous devrons repasser par là au retour…

Le long de la Roanne, j'ai pris de nombreuses photos. C'est avec difficulté que j'ai fait le tri afin d'en éliminer un certain nombre… Quel que soit le charme de cette vallée, pas question de laisser la Roanne inonder cet article !… Nous sommes venus pour grimper des cols!

La Roanne
Comme la veille, nous quittons bientôt le Diois pour entrer en Drôme Provençale…

Drôme Provençale
Au cours de l'ascension qui se poursuit, un panneau m'intrigue. Je le photographie pour m'en souvenir. Après recherche, j'apprends que le "Contour des fils" doit son nom aux câbles d'une tyrolienne qui, jadis, permettait de ramener à la route les bois coupés sur le versant opposé. Je n'aurais jamais trouvé ça tout seul!

Contour des fils
Peu après nous atteignons le premier col du jour, le Tavard… C'est l'indication d'une altitude qui me fait penser que c'est un col. Le "Chauvot" (catalogue des cols français) confirmera.

Col du Tavard (557 m)
Comme nous redescendons jusqu'à Pradelle, et même un peu après, nous réalisons qu'il faudra remonter tout ça au retour. Mais n'anticipons pas!

A Saint-Nazaire-le-Désert, nous faisons pointer nos cartes de route "100 Cols en Drôme". Ensuite, nous décidons de nous restaurer, même s'il est un peu tôt, car le vrai "désert", ce sera pour plus tard, quand nous serons en train de jouer à saute-moutons avec les cols de la région! Nous profitons donc de la petite épicerie locale pour quelques achats, et de l'ombre de quatre superbes platanes pour un pique-nique bien agréable.

Pique-nique à Saint-Nazaire-le-Désert
Saint-Nazaire est un joli petit village. Je serais curieux de savoir pourquoi il a été associé au "désert". Il y a des gens, il y a de l'eau… En revanche, ni dunes, ni chameaux…

Saint-Nazaire-le-Désert :  la Roanne et l'église
Dans la montée du Col des Guillens, Saint-Nazaire apparaît tout petit…

Saint-Nazaire-le-Désert, vu d'en haut, en montant vers le Col des Guillens
Bientôt, les cols s'enchaînent rapidement. Par "rapidement", je ne veux pas dire qu'on les monte vite, mais qu'ils sont proches les uns des autres! C'est d'abord le Col des Guillens…

Le Col des Guillens (802 m)
La route redescend à peine puis remonte au Col du Portail, séparé du col précédent par 1,5 km seulement…

Le Col du Portail (805 m)
On redescend ensuite davantage, l'altitude du point le plus bas étant de 740 m. Puis on remonte jusqu'à Volvent (alt. 850 m)…

Volvent
Et voilà le Col de Vache…

Le Col de Vache (887 m)
De nouveau, la route redescend, mais très peu, et nous sommes maintenant sur les pentes du Col des Roustants.

Le Col des Roustants (1028 m)
Cette fois la descente en direction de Chalancon est beaucoup plus longue :  6 km pour 250 m de dénivelé négatif… qu'il faudra remonter pour franchir les cols suivants! A commencer par le Col de la Croix (NB: ce n'est pas la même croix que celle du col franchi lors de notre première sortie!).

Le Col de la Croix (893 m selon le panneau, 907 m selon le Club des Cent Cols)
Nous traversons ensuite le plateau de Chamauche… où il n'y avait pas un chat! Ni beau, ni moche!

Plateau de Chamauche, et au fond, le Col de la Croix
Et la montée se poursuit jusqu'au col du même nom…

Col de Chamauche (1037 m)
C'était la dernière grosse ascension du jour car le Col de Planlara se franchit sans effort, après avoir suivi une petite route de crête. A propos de ce col, nous constatons un désaccord concernant l'altitude, le panneau indiquant 1037 m, comme le col de Chamauche, tandis que le "Chauvot" ne lui consent que 1000 m.

Col de Planlara (1037 m selon la police, 1000 m selon les manifestants…)
Une chose est sûre, Marie-Ange a retrouvé le sourire après une certaine tension dans les dernières ascensions qui lui ont semblé bien longues. Ça fait du bien de savoir que l'essentiel des kilomètres restant à parcourir, une bonne trentaine quand même, se fera en descente!

De retour à Saint-Nazaire-l'Oasis, nous prenons le temps de nous ré-hydrater…

Saint-Nazaire-le-Désert : seconde visite
Puis c'est de nouveau la pittoresque vallée de la Roanne… Les deux kilomètres de remontée vers le Col de Tavard se font tranquillement (pente à 2,5% de moyenne). Puis ce sont les gorges…

Vallée de la Roanne : deuxième épisode
Dans la foulée, nous franchissons l'éboulement. Sans nous attarder car nous savons maintenant que nous sommes ici dans un périmètre "d'insécurité"!…

De retour à Saint-Benoît-en-Diois, nous faisons une courte halte pour visiter l'église et ses abords.

L'église de Saint-Benoît-en-Diois
Et nous retrouvons la Drôme, que nous franchissons une dernière fois pour revenir à Vercheny.

La Drôme, à Vercheny
Après cette dernière balade, c'est l'heure des bilans…

Bilan de la semaine :
  • 6 parcours
  • 368 km
  • 30 cols
  • 7150 m de D+
Reste à faire pour finir la Randonnée Permanente "100 Cols en Drôme" :
  • au moins une quinzaine de parcours
  • 892 km
  • 72 cols
  • au moins 17 000 m de D+
Bref, en 2014, nous reviendrons! Pour tenter de finir ce que nous avons commencé, certes, mais surtout parce que rouler dans la Drôme nous a beaucoup plu! C'est une région qui n'a rien à envier à l'Ardèche pour ce qui est de la pratique du vélo. Pour ceux qui ne connaissent pas et qui aiment la moyenne montagne, n'hésitez pas à aller y faire tourner vos pédales… Vous ne regretterez pas!

Claude
Photos personnelles

LIENS :

—> Page de notre site consacrée à la randonnée permanente 100 Cols en Drôme.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire