samedi 31 janvier 2015

SORTIE CLUB OU "CYCLO-FLÂNEUR" À BERCY VILLAGE, par Marie-Ange

Une cyclo-flâneur pittoresque!

Nous étions treize au départ de cette cyclo-flâneur avec pour principal objectif de rallier Lésigny. “Treize”, une quantité au centre de nombreuses superstitions! Dans la roue de GGC, il y avait : Anne, Gaby, Michèle J., Alexis, Jean-Jacques, Denis H., Jean-René, Jean-Luc L., Jean-Pierre M., Stéphane L., Claude S. et moi.

Bercy village : les rescapés... en terrasse!
Parmi nous, il y avait un petit groupe de triskaïdékaphobes considérant que le nombre 13 est maléfique et, face à eux, Stéphane qui affirmait qu'il était né un vendredi 13 à 13 heures et que ce nombre portait bonheur!

Le premier signe inquiétant ne se fit pas attendre avec le démarrage en trombe de Gaby. Mais quelle guêpe l'avait donc piquée? Une guêpe hivernale, ça n'existe pas, ça n'existe pas... Les mots “dopage”, “nouvelle molécule” furent même murmurés dans le peloton... En dépassant tout le monde, Gaby ne risquait-elle pas de déclencher un incident diplomatique?...

Mais le premier malchanceux fut Jean-René qui, dans la première côte de Sucy-en-Brie, cassa son dérailleur. Fin de la balade pour notre copain que nous avons dû, à regret, laisser sur le bord du chemin. Premier abandon! Non, pas vraiment, car notre ami a sa “deuxième maison” pas très loin de là! Les secours, c'est simple comme un coup de fil!

Un remake des "Dix petits nègres"?

Le mauvais sort n'en avait cependant pas terminé et n'allait pas tarder à s'abattre sur les douze rescapés! En effet, dans le quartier des Bruyères, sur le plateau de Sucy-en-Brie, les chaussées rendues glissantes par le verglas ont stoppé net onze Cyclotouristes Saint-Mauriens. Seul un a réussi à passer... Mais au fait, par où s'est-il enfui? Quel chemin a-t-il emprunté? Nous ne le saurons jamais... Notre Petit Poucet (GGC) n'a pas semé de cailloux (ou des coquilles d'huître) derrière lui et Claude S., parti à sa recherche, ne l'a jamais retrouvé!

A partir de là, le groupe de onze allait-il enfin réussir à conjurer le mauvais sort? Pendant que Claude recherchait le capitaine de route, nous étudiâmes toutes les possibilités. Etait-ce bien prudent de nous aventurer jusqu'à Marolles-en-Brie afin de rendre visite à Dominique C., notre blessé en convalescence, et de revenir ensuite au pont de Chennevières? L'idée n'a pas été retenue et nous avons finalement décidé de mettre le cap sur Paris, quittant la banquise briarde pour voguer vers les îles cristoliennes…

Le Bras du Chapitre, bras de la Marne, à Créteil. A droite, l'île de la Gruyère
Claude et Jean-Pierre ont donc pris la direction des opérations, non sans avoir égaré en chemin un troisième larron... Denis, où es-tu passé? (L'ambiance devient pesante avec toutes ces disparitions!!!)

C'est désormais un groupe de dix qui poursuit son expédition sur un itinéraire insolite : bords du canal du Port autonome de Bonneuil-sur-Marne, Chemin du Bras du Chapitre à Créteil, Île Sainte-Catherine…

Stéphane, enthousiaste, découvre un "Créteil" plein de charme...
... Île Brise-Pain, passage sous le pont de Créteil, passerelle du Halage, écluses de Joinville, endroit où Jean-Jacques nous a dit au-revoir à son tour…

Salut Jean-Jacques! A une prochaine fois!
Les rescapés de Bercy

Plus que neuf Cyclotouristes Saint-Mauriens en direction de Panam par les bords de Marne!

Chinagora, au confluent de la Seine et de la Marne
Finalement, nous allons boire notre traditionnel café au village de Bercy. Soleil présent, ambiance quasi printanière pour une pause en terrasse... au Buffet d'Italie. Bref, la dolce vita! Seul le fond sonore laissait un peu à désirer, la faute à un chantier tout proche.

Le Buffet d'Italie
Après un retour par la même piste cyclable, d'abord le long de la Seine, puis le long de la Marne, cette cyclo-flâneur exceptionnelle ne s'est pas terminée au Pont de Chennevières, pour une fois, mais au tunnel-canal de Saint-Maur, à Joinville-le-Pont, l'horaire de midi ayant été respecté.

Marie-Ange
Photos de Marie-Ange et Claude


Bercy village...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire