dimanche 1 février 2015

L'HIVERNALE DE SATORY, À VERSAILLES

ORGANISÉ PAR LE CSLG DE VERSAILLES-SATORY

Après la Cyclo-flâneur de samedi (voir l'article), l'épouvante régnait sur les esprits au départ de ce rallye : qui allait-on perdre en route??? Cinq CSM à démarrer, combien à l'arrivée?

Dès la première côte, nous avons pensé que c'était Thierry A. qui allait nous perdre! Chaud bouillant malgré le froid et le risque annoncé de verglas sur le parcours, le voilà qui s'envole sur les hauteurs de Buc... Michel LC. le suit... mais Bernard, Marie-Ange et moi décidons de temporiser... Prudence ! Pour parcourir les 82 km avec près de 700 m de D+, nous préférons ne pas gaspiller d'emblée toutes nos forces...

Au bas de la descente de Villiers-le-Bâcle, nous revoyons brièvement nos deux copains qui quittent le ravitaillement quand nous arrivons…

Premier ravitaillement
Après Janvry, Marie-Ange donne des signes de fatigue... Bernard et moi levons le pied... mais pas suffisamment. Quand nous nous retournons, plus de Marie-Ange! Ella a DISPARU!... Demi-tour... Recherches... Nous la retrouvons finalement : elle s'est organisé un ravito sauvage pour reprendre des forces...

Malgré l'absorption d'un tube énergétique, les côtes suivantes sont difficiles à avaler (comme le tube, d'ailleurs, dont le contenu était un peu gelé!). Mais Bernard et moi la maintenons désormais sous bonne escorte...

A l'arrivée, nous retrouvons Michel... sans Thierry!!!

Seulement quatre à l'arrivée?
L'aigle des cimes franciliennes se serait-il échappé? Que nenni! Usé prématurément par ses efforts, il a dans un premier temps été distancé par Michel... Mais comme nous ne l'avons pas doublé, nous sommes perplexes... Où est Thierry?

Les résultats
Pendant que nous nous restaurons et que nous consultons les résultats, Marie-Ange enquête... Mais personne ne l'a vu! La salle se vide, les derniers cyclos reprennent le chemin de leur domicile... Les organisateurs s'apprêtent à fermer boutique. Toujours pas de Thierry!

Appels désespérés sur son portable... restés sans réponse! Nous commençons à envisager de rentrer au bercail sans notre camarade... Et vers 13h, le voilà qui arrive, tout sourire!
— Je me suis perdu!

Il n'a donc pas été mangé par les loups de la forêt de Rambouillet! Ouf! C'est donc au complet que nous allons pouvoir rentrer à la maison!

Tout est bien qui finit bien, d'autant que le verglas annoncé par une météo exagérément pessimiste n'était pas au rendez-vous cette année, contrairement aux deux éditions précédentes (voir par exemple notre article Hivernale de Satory 2014).

Claude
Photos personnelles

1 commentaire:

  1. salut Claude,
    super article ;)
    je t'invite à visiter mon nouveau blog : http://grimpeur-du-84.over-blog.com/
    bisous à vous deux
    rémi

    RépondreSupprimer