mercredi 27 avril 2016

AUTOUR DE SARLAT EN PÉRIGORD NOIR, CIRCUIT n° 2 : "LES EYZIES"

RANDONNÉE PERMANENTE DU CYCLOTOURISME SARLADAIS
LABEL FFCT N° 237/08

Aujourd'hui, nous avons effectué le parcours n° 2 de "Autour de Sarlat en Périgord Noir".
Pointages : Saint-Cyprien, Saint-André-Allas et Les Eyzies

Il y avait beaucoup de choses à voir, en 58 km seulement, mais notre GPS a en outre enregistré 843 m de dénivelé positif! Bref, une boucle touristique et sportive à la fois!

Nous avons pris le départ à Saint-Cyprien.

Église de Saint-Cyprien
En suivant les indications "Sarlat par les coteaux", on arrive rapidement au moulin de La Roque.

Moulin de La Roque
En se retournant, on peut apprécier le château du même nom.

Château de La Roque
Deux montées successives, suivies de leurs descentes associées, sont nécessaires pour arriver à Saint-André-Allas dont l'église porte fièrement son toit de lauzes.

L'église de Saint-André-Allas
Quelques kilomètres plus loin, de passage dans la ville du départ officiel, la curiosité nous invite à découvrir les rues de Sarlat un jour de marché. Pittoresques et… encombrées!

Sarlat, un jour de marché
Si l'on en juge par l'édifice qui abrite le marché couvert de Sarlat, il faut croire qu'en Dordogne, le commerce du foie gras est une religion…

Marché couvert de Sarlat : dans une ancienne église!
Sortie de Sarlat : la route des Eyzies (D47) commence par une longue montée… Une de plus! Puis la route redescend sur quelques kilomètres avant l'approche du château de Puymartin. Depuis la départementale, on voit très peu le château. Alors nous sommes courageusement montés jusqu'à l'entrée… d'où l'on ne voit pas grand chose non plus. Pour ceux qui voudraient en voir plus : 8,50 € (tarif avril 2016), comprenant la visite du château.

Échantillon du Château de Puymartin
De là, nous grimpons une rampe à fort pourcentage, espérant apercevoir un peu plus loin les Cabanes du Breuil, sortes de bories en pierres sèches et toit de lauze sans charpente. Nouvelle déception en arrivant sur place : on ne voit quasiment rien depuis la route. Pour la visite, c'est 5 € (tarif avril 2016)… et pas question de s'approcher pour voler un cliché. Même en demandant gentiment la permission, c'est NON! Donc un conseil : si vous n'avez pas l'intention de visiter, inutile de faire le détour, restez sur la D47, d'où vous apercevrez gratuitement le château de Beyssac.

Château de Beyssac
La D47 passe aussi devant les grottes du Roc de Cazelle

Grottes du Roc de Cazelle
Pour 8 € (tarif avril 2016), vous pouvez visiter librement un « Aménagement troglodytique et souterrain de la préhistoire à nos jours. »

Grottes du Roc de Cazelle
Depuis la route, on aperçoit quelques-uns des aménagements du parc, dont cette cabane en bois au bord de la Petite Beune, affluent de la Vézère.

La Petite Beune au Roc de Cazelle
Plus loin, nous reconnaissons l'entrée de la grotte de Combarelles, que nous avions visitée en février dernier. Nous y avions admiré, avec l'assistance d'une guide très compétente, de nombreuses gravures préhistoriques.

Entrée de la grotte de Combarelles
Le village des Eyzies (site BCN/BPF) mérite sa renommée. Du très ancien squelette d'homme moderne trouvé dans l'abri de Cro-Magnon, aux multiples grottes ornées des environs, en passant par le musée national de la préhistoire et le pôle international de la préhistoire, le patrimoine est riche… Le cyclotouriste qui n'a pas le temps de s'y attarder pourra toujours emporter une image-souvenir du château qui abrite le musée de la préhistoire et dont les pierres se marient avec la falaise…

Château des Eyzies : musée national de la préhistoire
Notre boucle se poursuit jusqu'à Campagne, dont le Château de ne se visite pas mais s'offre volontiers aux photographes.

Château de Campagne
Quant au parc du château, il est en libre accès et il vaut le coup d'œil!

Parc du Château de Campagne
Nous quittons Campagne pour traverser la forêt qui porte son nom. Ce qui nous attend ensuite pour revenir à Saint-Cyprien : une dernière côte de plus de 4 km, suivie d'une longue descente de 4 km également…

Saint-Cyprien
Notre constat, c'est qu'il est impossible de visiter en cours de randonnée tous les sites qui émaillent le parcours : Sarlat, Château de Puymartin, Cabanes du Breuil, Château de Commarque (avec détour en sus), grottes du Roc de Cazelle, grottes de Combarelles, Grotte de Font de Gaume, Musée des Eyzies, parc du château de Campagne, etc.

En conclusion, ce circuit est une invitation… à revenir!

Claude
Photos personnelles


LIENS :

➜ Toutes nos photos sur Flickr
➜ Page Autour de Sarlat en Périgord Noir sur notre site

2 commentaires:

  1. Au cours de cette randonnée, nous n'avons pas vu les fameuses Cabanes du Breuil, mais nous avons eu la chance, dans ce secteur, de croiser deux chevreuils! L'émotion est toujours au rendez-vous sur les routes du Périgord. Et il n'y a pas que la pierre en Dordogne! La faune occupe elle aussi une place prépondérante : biches, chevreuils, moutons, chevaux, rapaces. J'ai plus souvent le nez en l'air que les yeux rivés sur la route!

    RépondreSupprimer