samedi 21 mai 2016

BREVET AUDAX 200 KM DE PÉRIGUEUX (DORDOGNE)

ORGANISÉ PAR LA SECTION CYCLO DU COPO (CLUB OLYMPIQUE PÉRIGUEUX OUEST)

A 7h25, avec dix minutes de retard sur l'horaire prévu, nous ne sommes que sept à nous élancer depuis le stade du COPO à Périgueux pour les 200 km de ce Brevet Audax. Et ce n'est pas la météo qui peut expliquer cette faible participation car la journée s'annonce très belle, même si au départ il fait encore un peu frisquet : 7 à 8° seulement!… Ça ne durera pas!

Périgueux : Gérard et Jean-Jacques, prêts à démarrer
C'est Jean-Jacques Wach, responsable régional des Audax, qui assume le rôle de capitaine de route sur le premier tronçon, jusqu'à Saint-Alvère.

Alain à Saint-Alvère
C'est ensuite Philippe Doumer, président du COPO, qui conduit le groupe. Après une cinquantaine de kilomètres et déjà plus de 600 m de dénivelé, nous grimpons au belvédère de Beauregard, au dessus de Limeuil, où nous retrouvons Marie-Ange, venue à notre rencontre.

La Dordogne vue depuis le belvédère de Beauregard
 Nous en profitons pour lui demander de photographier le peloton au grand complet.

Beauregard : les 7 participants de ce brevet
A partir de Limeuil, nous allons parcourir une quarantaine de kilomètres sur des routes que je connais bien, pour avoir l'occasion de les sillonner très régulièrement.

Limeuil, confluent de la Dordogne et de la Vézère
Nous marquons une deuxième halte officielle à Saint-Cyprien.

Philippe D., à Saint-Cyprien
Nous passons par les Milandes, avec une pensée pour Joséphine Baker…

Statue en hommage à Joséphine Baker pour le centenaire de sa naissance, en 2006
Ensuite les châteaux s'enchaînent : Beynac, Fayrac, Castelnaud, Marqueyssac, La Roque-Gageac… Comme j'ai déjà eu l'occasion de les photographier de nombreuses fois, je ne capture pas de nouveau cliché. Le lecteur intéressé pourra se reporter à mes reportages précédents. Je ne ressors l'appareil photo qu'au moment où nous traversons la Dordogne, au pied de la bastide de Domme, pour profiter de la présence de plusieurs canoës.

La Dordogne, au pied de Domme
Après 94 km parcourus, le moment est venu de faire une pause déjeuner, à Cénac. L'occasion aussi de se rafraîchir…

Michel et Philippe, du club de Thiviers, lors de la pause déjeuner à Cénac
… et de parler… vélo!

Gérard et Alain
Nous reprenons la route à l'heure prévue, 13h19 exactement. Nous franchissons une seconde fois le pont de Cénac pour continuer à remonter le cours de la Dordogne par la rive droite. Nous n'en avons pas fini avec les châteaux qui surveillent la rivière…

Château de Montfort
Sur cette partie du parcours où le dénivelé reste très modéré, comme ça a été le cas depuis Limeuil, le petit peloton maintient le rythme.

Falaise du côté de Vitrac
A partir du château "Le Paluel", nous retrouvons un secteur plus vallonné et nous allons commencer à prendre du retard par rapport aux heures de passage fournies sur la feuille de route.

Le château "Le Paluel" 
Bien que les paysages soient moins spectaculaires que sur les rives de la Dordogne, ils conservent un charme indéniable.

Les étangs de la Brame, à Saint-Vincent-le-Paluel
A proximité du petit village de Proissans, Philippe D. nous signale une curiosité locale : un complexe commercial peu commun… Une boulangerie-pâtisserie et une boucherie-charcuterie à l'architecture ambitieuse, implantées au milieu des champs!

Proissans
Le dénivelé cumulé a recommencé à monter en flèche. Ça devient difficile pour Alain et Jean-Jacques, un peu à cours de forme. Le rafraîchissement et la pause devant le château de Saint-Geniès sont très appréciés.

Alain et Jean-Jacques à Saint-Geniès
Une montée et une descente plus tard, nous arrivons à Montignac, où nous traversons la Vézère sur le Pont de la Paix. Nous avons dépassé les 140 km.

La Vézère à Montignac
De Montignac à Thenon, ça monte quasiment tout le temps pendant une douzaine de kilomètres. La pente n'est pas très forte au début et s'accentue sur la fin. La température est maintenant au dessus des 35°. Avec cette chaleur qui est venue s'ajouter aux efforts cumulés, certains organismes souffrent. L'arrêt à Thenon se prolonge pour permettre à tout le monde de bien se réhydrater. Malgré cela, les cinquante derniers kilomètres vont sembler bien longs pour quelques-uns.

Des cyclos du club organisateur, qui sont venus nous retrouver à Thenon, nous escortent jusqu'à Périgueux, alors que le ciel se fait menaçant. Des orages sont annoncés pour la fin d'après-midi…

Retour à Périgueux par la voie verte le long de l'Isle
A l'arrivée, peu avant 19h30, nous relevons les données suivantes : 205 km en 9h30 sur le vélo, 1764 m de D+, une moyenne enregistrée par mon GPS de 21,6 km/h, avec une température moyenne de 24,8°.

Quelques minutes plus tard, l'orage éclate… Mon vélo et moi-même sommes dans la voiture. Minutage excellent!

Un grand merci à Philippe Doumer, président du COPO et capitaine de route, pour sa disponibilité souriante… et pour les rafraîchissements, en cours de route et à l'arrivée.

Claude
Photos personnelles

LIENS :

➜ Toutes les photos sur Flickr

Récapitulatif de mes brevets Audax sur notre site
Présentation de la formule "Audax" sur notre site

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire