mercredi 14 juin 2017

PARIS-NICE CYCLO 2017 1ère ÉTAPE : FONTAINEBLEAU - AVALLON

➜ Article précédent : Paris-Nice J-2 — Etape suivante : Avallon-Dole

La photo du jour



L'enregistrement de mon étape sur Strava


Les données officielles de l'étape

Distance annoncée : 183 km.
Moyenne basse selon organisation : 26 km/h.
D+ selon Openrunner : 1445 m.
Tracé officiel sur Openrunner : 6429037
Départements traversés : Seine-et-Marne (77), Loiret (45), Yonne (89)
BCN-BPF : Vézelay (dépt. 89)
Hébergement : Le relais Fleuri

Tracé de l'étape

Profil de l'étape
Mes données personnelles

Distance selon mon compteur : 193 km (incluant les jonctions, du parking au départ et de l'arrivée à l'hébergement)
Moyenne personnelle : 27,4 km/h.
D+ selon mon GPS : 1384 m
Météo : ciel voilé et temps un peu lourd
Température moyenne : 23°.

Le récit

Je suis le seul représentant du département de la Dordogne au départ de ce 18e Paris-Nice Cyclo. Mais je ne me sens pas isolé au sein d'un peloton fort d'environ 220 participants car j'y retrouve de nombreuses connaissances. Je vais notamment rouler en compagnie de trois membres de mon ancien club francilien, les Cyclotouristes Saint-Mauriens : Alain G., Laurent M. et Philippe A.

A Fontainebleau, quelques minutes avant le départ,, avec les CSM : Philippe, Alain et Laurent
Je retrouve aussi avec plaisir de nombreux cyclos rencontrés lors du Paris-Bayonne 2015 (Didier, Loïc, Jean-Claude, Bernard et Pascal…) ainsi que les nombreux membres du club organisateur, l'AAOC. Parmi les participants sur le vélo, je citerai Alain N., Bernard M., Claude L., Dominique, Franck L., Franck T., Guy, Jacques, Jean-Luc, Marc, Michel M., Yann, etc.

L'AAOC au départ de Fontainebleau
Parmi les nombreux bénévoles : André et Danièle L., le couple présidentiel, Alain R. et Bernard G. nos flécheurs, Claude O., Michel le bagagiste, Louis et Suzanne M., Sylvain C., Martine, Marie-Antoinette, Patricia et bien d'autres. Pardon à ceux que je n'ai pas cités et Merci à tous.

Comme en 2015 pour le Paris-Bayonne, le départ réel a été donné devant le château de Fontainebleau.

Château de Fontainebleau
En début d'étape, j'ai de bonnes sensations. De quoi faire disparaître une partie des doutes et du trac qui me tenaillent depuis quelques jours.

Malheureusement, je chute assez lourdement dès le kilomètre 45. Un peu de cuir  arraché, des douleurs au genou gauche, à l'avant-bras gauche, au pouce droit... Je constaterai plus tard quelques dégâts superficiels : les branches de mes lunettes un peu tordues, un gant légèrement "écorché", quelques traces de frottements sur mon sac à dos, mon coupe-vent et mon maillot.

Bref, beaucoup de petites choses mais rien de grave. Après une dizaine de minutes dans l'ambulance de la Croix Rouge, je peux poursuivre l'étape.

Bobo au genou!
En revanche, il n'en a pas été de même pour mon ami Alain. En effet, lors de ma chute, mon vélo a heurté violemment son dérailleur arrière qui a explosé sous le choc… La patte de dérailleur étant cassée, impossible de le dépanner immédiatement.

Retardé par ma chute, j'arrive dans les derniers à la pause café, à Courtenay, vers le 60e kilomètre. Deux amis cyclotouristes sont venus en voisins pour m'encourager : José, dit "Marcopant" sur son blog, un passionné de vélo en montagne, et son épouse Danièle, cyclotouriste aimant aussi la randonnée pédestre et la photographie. Grand merci à eux pour leur soutien.

Avec José, à Courtenay (photo Danièle)
Repas du midi au bout de 130 km, à Courson-les-Carrières (Yonne). Cette fois, c'est Jean, dit olddream89, qui est venu me saluer.

Avec Jean, à Courson-les-Carrières
En quittant le lieu du repas, j'ai le moral dans les chaussettes. Les perspectives pour qu'Alain puisse reprendre la route sont minces. Il a envisagé plusieurs solutions. Se procurer rapidement une nouvelle patte de dérailleur semble impossible. Demander à son fils de lui apporter le soir-même son second vélo à Avallon… Bonne idée, mais il n'arrive pas à joindre son fils! Qu'il soit obligé de rentrer à la maison après seulement 45 km, je ne voudrais même pas y penser… mais je ne peux pas m'en empêcher.

A la sortie de Courson-les-Carrières, Jean me fait une nouvelle surprise… Il est toujours là. Il m'a attendu pour me prendre en photo. Décidément, je ne peux pas envisager de décevoir ces gens qui sont venus m'encourager. Cela renforce ma détermination. J'irai aussi loin que je pourrai, et si possible jusqu'au bout!

Devant Laurent et Philippe, à la sortie de Courson-les-Carrières
Une quinzaine de kilomètres avant le terme de cette étape (Avallon), nous passons près de Vézelay, BCN-BPF de l'Yonne.

Vue sur Vézelay
Après une neutralisation à Pontaubert quelques kilomètres avant Avallon, nous avons rallié l'arrivée en remontant la très jolie vallée du Cousin.

Vallée du Cousin
Le moment est venu d'être accueillis par les officiels de la ville d'Avallon.

Avallon, promenade des Terreaux Vauban
Pendant que se déroulent les échanges de civilités, Laurent constate en consultant son GPS qu'il n'a jamais réalisé une telle moyenne : autour de 27 km/h. Pour ma part, je suis plutôt surpris (agréablement) d'avoir roulé à une telle vitesse dans les conditions du jour.

Puis nous rejoignons nos hébergements respectifs, sous la conduite des motards de l'organisation.

Claude
Photos personnelles, sauf mention contraire

LIENS : 

➜ La présentation du Paris-Nice Cyclo 2017 sur le site “Claude et Marie-Ange font du vélo”.
➜ Présentation de l'étape sur le site de l'AAOC.
➜ Toutes mes photos sur Flickr (+ une sélection de photos téléchargées)
➜ Le compte-rendu de l'AAOC : 1ère étape.
➜ Les photos de Sylvain : 1ère étape.
➜ Les photos de Véra : 1ère étape.

Feuille de route


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire