mercredi 18 février 2015

DALI ET LE VÉLO

Salvador Dali était un artiste de génie! Chacun connait notamment ses montres molles...

La persistance de la mémoire, 1931
(Huile sur toile, H. 24,1 x l. 33 cm, The Museum of Modern Art, New York)
Pour un coureur sur le point de s'aligner dans une épreuve contre la montre, la hantise, ce serait plutôt que ses jambes soient molles.

On connaît aussi les délires chocolatesques de Dali…
(N'hésitez pas à regarder la vidéo, elle ne dure que 17 secondes!)



Le monde du cyclisme a longtemps été "fou" d'autres sortes de produits… Je n'ose imaginer l'impact fulgurant d'une publicité pour barres énergétiques utilisant le même scénario, avec Lance Armstrong dans le rôle de Dali…

On sait aussi qu'en tant que géographe accompli, Salvador Dali avait su situer précisément le centre du monde à la gare de Perpignan, dont il disait : « C'est toujours à la gare de Perpignan [...] que me viennent les idées les plus géniales de ma vie [...] L'arrivée à la gare de Perpignan est l'occasion d'une véritable éjaculation mentale qui atteint alors sa plus grande et sublime hauteur spéculative [...] Eh bien, ce 19 septembre, j'ai eu à la gare de Perpignan une espèce d'extase cosmogonique plus forte que les précédentes. J'ai eu une vision exacte de la constitution de l'univers. L'univers qui est l'une des choses les plus limitées qui existe serait, toutes proportions gardées, semblable par sa structure à la gare de Perpignan. »

Panneau indiquant la gare, à Perpignan
Vue l'importance cosmogonique du site, il faudra que je vérifie si cette indication est correctement programmée dans mon GPS.

Ce qu'on sait moins, en revanche, c'est que Dali faisait du vélo! Certes, il n'avait qu'une pratique très citadine et une tenue vestimentaire peu adaptée, mais il pratiquait... à sa façon.

Salvador Dali, rue de Rivoli à Paris (1967)
L'histoire ne dit pas si les tableaux qu'il transportait à vélo avaient des cadres... en carbone. Ce qui est sûr, c'est que, comme la gare de Perpignan, le vélo fut occasionnellement pour l'artiste une source d'inspiration…

Bicyclette de Salvador Dali, Musée Salvador Dali, à Saint-Petersbourg
L'intérêt indéniable de ce genre de vélo, c'est qu'il rend définitivement inutile l'utilisation d'un antivol.

Quand on vous disait que Dali était un génie!…

Claude
Origine des photos et vidéo : Internet

PS : "Dali et le vélo" inspirent aussi des artistes contemporains, tels que Mike Joos… Une œuvre qu'on pourrait par exemple intituler : "Course avec la montre".

« Salvador Dali riding bike with melting clock wheels », Mike Joos, 2011

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire