lundi 28 mars 2016

PÂQUES EN PÉRIGORD, À SAINT-FRONT-DE-PRADOUX (24), 3ème JOURNÉE

Après diverses hésitations dues aux pluies matinales, nous avons quand même décidé d'effectuer ce troisième circuit. Afin de gagner 1h sur le déplacement en voiture (aller-retour), nous avons décidé de prendre le départ depuis le point de convivialité : Saint-Georges-de-Monclar.

Saint-Georges-de-Montclar : Chapelle Sainte-Thérèse
Nous sommes de suite impressionnés par les vestiges historiques aperçus dans cette commune.

Château de Montclar
D'ailleurs, Monsieur le Maire de Saint-Georges-de-Monclar nous le confirme en nous accueillant sur place avec le sourire : « vous êtes ici dans le plus beau village de France ». En plaisantant, je lui demande s'il connaît d'autres villages de France… Blague à part, il a en partie raison : c'est certainement l'un des plus beaux endroits visités au cours de ces trois jours.

Saint-Georges-de-Montclar : très bien accueillis par M. le Maire (en noir), par Claude Fouchère, le président du club organisateur (à ma droite) et des bénévoles!
Le ravitaillement est prêt pour accueillir les nombreux cyclos engagés sur ce parcours de 75 km.

Point de convivialité de Saint-Georges-de-Montclar
Après avoir accepté de goûter aux mets proposés, nous prenons enfin la route… Nous découvrons peu après un autre joli village : Saint-Martin-des-Combes.

Saint-Martin-des-Combes
Nous commençons à enchaîner les ascensions, le plus souvent au milieu des bois. Les cyclotouristes ne sont pas les seuls à fréquenter les lieux…

Rencontre avec des chasseurs
Après une vingtaine de kilomètres, mon GPS enregistre déjà plus de 380 m de dénivelé. A ce rythme-là, on se croirait engagés sur une cyclomontagnarde!

Sommet d'une des nombreuses côtes du parcours
Heureusement, la partie la plus vallonnée se termine et après 40 km, nous faisons une halte à Moulin Blanc pour déguster un sandwich "jambon de pays/crudités". Pas mauvais!

Moulin blanc : décor pour un pique-nique
A cet endroit, le retour vers Saint-Front-de-Pradoux s'effectue en tournant à droite. Pour nous qui avons laissé la voiture à Saint-Georges-de-Montclar, nous zappons ce tronçon et la route reprend à l'opposé, en direction d'Issac, puis de Pont-Saint-Mamet. Au passage, une petite pancarte attire notre attention sur un "site à voir", au lieu-dit Le Cros.

Le Cros : maison traditionnelle
Plus loin, c'est Marie-Ange qui repère un lieu-dit, dont le nom nous fait sourire : Les Pâques! Ça ne s'invente pas!

Les Pâques : un lieu-dit qui nous donne le sourire!
Une petite côte nous élève en douceur jusqu'à Beauregard-et-Bassac, dont la halle est très spectaculaire. Soutenue par 17 colonnes massives en pierre, sa charpente est dotée de poutres de près de 15 mètres de long. Impressionnant!

Halle de Beauregard
Peu après, nous rencontrons un vent qui souffle par rafales. Une descente nous est ensuite signalée comme "rapide". Vent + descente rapide : prudence redoublée!

Nous remontons jusqu'à Clermont-de-Beauregard, village très pittoresque.

Clermont-de-Beauregard : vestiges d'une tour du château, couronnés d'une statue de la Vierge 
A l'ère du téléphone mobile, les cabines téléphoniques sont devenues rares. Celle-ci n'en est que plus séduisante. Peut-être sera-t-elle bientôt classée "monument historique"?!…

Clermont-de-Beauregard : une cabine téléphonique… médiévale?
Le retour à Saint-Georges-de-Montclar n'est plus qu'une formalité. A l'arrivée, le GPS affiche 63 km et 617 m de dénivelé, et à peine quelques gouttes de pluie sur le parcours. Pas si mal pour une journée où nous avons failli renoncer à cause du mauvais temps!

On en vient à regretter qu'il n'y ait pas un "mardi de Pâques" pour poursuivre nos explorations autour de Pâques en Périgord! Un grand merci aux organisateurs et vivement la prochaine édition!

Claude
Photos personnelles

LIENS :

➜ Toutes nos photos de Pâques en Périgord 2016, sur Flickr
➜ Le résumé du week-end sur notre site
➜ Lire le récit de la première journée


2 commentaires:

  1. Nous y étions, nous ne nous sommes pas rencontrés. Merci pour ces photos souvenir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous nous sommes peut-être aperçus sans le savoir! Vous y étiez en tandem?

      Supprimer