mardi 19 juin 2018

DOLOMITES J3 : TRE CROCI, TRE CIME DI LAVAREDO, ETC.

Cette fois-ci, le car nous dépose à Cortina d'Ampezzo. Au programme : Le Passo Tre Croci et le Passo Cima Banche, avec en option l'ascension vers les Tre Cime di Lavarado, la montée la plus raide de notre séjour dans les Dolomites.

La photo du jour

Passo Cima Banche

De Cortina d'Ampezzo à Misurina

Le début de notre parcours emprunte le final de l'avant-dernière étape du Giro 2013. La veille, l'étape qui devait enchaîner Gavia et Stelvio avait été annulée pour cause de neige abondante et de températures trop froides. Cette 20e étape, dont l'arrivée était jugée aux Tre Cime di Lavaredo, s'est déroulée dans des conditions climatiques guère meilleures. Elle a vu la victoire de Vincenzo Nibali, déjà porteur de la “maglia rosa” et vainqueur final de l'épreuve dès le lendemain.

Nibali dans les Trois Cimes de Lavaredo en 2013 (photo Internet)
Pour nous, la météo est beaucoup plus favorable! La journée s'annonce radieuse. A la descente du car, tout le monde s'affaire… On est pressé d'entrer dans le vif du sujet!

Cortina d'Ampezzo
Dès la sortie de Cortina d'Ampezzo, le décor est planté! Ça va être beau!

Le Pomagagnon
Et ça monte toute de suite! Le premier objectif, c'est l'ascension du Passo Tre Croci (1804 m). Ça signifie “col des Trois Croix” mais je n'ai pas vu de croix au sommet. Certes, ce n'est pas un col à plus de 2000 m d'altitude, mais avec 8 km d'ascension à 7% de pente moyenne, on ne peut pas parler non plus de “petit” col.

Profil du Passo Tre Croci depuis Cortina d'Ampezzo
Aujourd'hui, je démarre avec le gruppetto. Au fil des kilomètres, je prendrai quelques photos de nos compagnons de route.

Pierre donne le rythme!
Les paysages, comme ici au “Lago Scin”, nous invitent constamment à lever le nez du guidon.

Lago Scin
On est encore assez loin du sommet, mais la pente a déjà fait la sélection. Le gruppetto arrive en ordre dispersé…

Devant le ristorante Lago Scin
A cette heure, les motards sont encore au repos… Nous en profitons pour rouler au calme.

Devant le ristorante Lago Scin
Quand j'arrive au sommet du Passo Tre Croci, il y a encore peu de véhicules. Je profite du paysage…

Passo Tre Croci
Mais le décor se remplit très vite de voitures. En quelques minute, il y en a partout. Impossible de photographier les copines et les copains sans que ces satanées bagnoles envahissent l'image…

Cécile et Pierre
C'est l'inconvénient majeur d'être dans une si belle région : il n'y a pas que nous que ça intéresse!

Françoise
Malgré un plan serré sur Marie-Ange, je ne parviens pas à éviter une voiture sur la photo!

Marie-Ange au Passo Tre Croci
Après le Passo Tre Croci, on rejoint Misurina par une descente assez courte, suivie d'une petite remontée… Et bientôt, on aperçoit au fond deux des Trois Cimes de Lavaredo… Certaines cartes (Michelin notamment) ainsi que la feuille de route de Jacques mentionnent ici un Passo di Misurina (1757 m), mais ce n'est pas un col homologué par le Club des Cent Cols.

Misurina
Les Tre Cime di Lavaredo, dont le sommet le plus élevé, nommé tout simplement “Cima Grande”, culmine à 2999 m, sont un des symboles des Dolomites.


Du lac de Misurina aux Tre Cime di Lavaredo

L'arrivée sur le lac de Misurina est un enchantement. On serait tenté de ne plus bouger de là!

Lago di Misurina
D'ailleurs, certains décident de renoncer à “l'ascension qui fait peur” et de rester se restaurer au bord du lac. Pour les autres, c'est le moment d'affronter le défi du jour : la montée aux Trois Cimes de Lavaredo. Certains descriptifs indiquent que depuis le lac, ce sont 7,5 km à 7,8% de pente moyenne, ce qui ne signifie absolument rien tant le profil, au début, est irrégulier.

Un kilomètre après avoir quitté le lac se présente une première difficulté avec 500 m à 12 ou 13% de moyenne.

Profil des Trois Cimes de Lavaredo depuis le lac de Misurina
On arrive alors au Lago di Antorno.

Lago di Antorno
La route bascule ensuite dans une cuvette (1 km qu'il faudra remonter au retour!) et on atteint le péage. Celui-ci présente l'avantage de réduire considérablement le nombre de voitures et de motos sur la route! Il faut dire que le prix est prohibitif : 25 € par voiture! Mais je vous rassure, c'est gratuit pour les vélos!

Péage des Tre Cime di Lavaredo
C'est seulement après le péage que commence la galère montée proprement dite et là, c'est du lourd : 4 km à plus de 12% de pente moyenne. Selon plusieurs sources (dont Strava), les trois derniers kilomètres présentent même une pente moyenne de 13%, dont 1 km à 14,3% et un maximum à 16% sur 250 m.

Plus de détails sur la rampe finale des Tre Cime di Lavaredo
Naturellement, je ne peux pas résister au plaisir du jeu : essayer de grimper jusqu'au sommet sans mettre pied à terre. J'aime bien relever ce genre de défi. Et la plupart du temps j'y arrive, même si aujourd'hui il me faut tricher un peu en tirant des bords de temps en temps pour atténuer le profil. Mon GPS a d'ailleurs enregistré ces slaloms, ce qui m'a fait rire quand je l'ai remarqué…

Tre Cime : slalom pour monter, tout schuss pour descendre!
Quand j'aperçois le panneau “TRE CIME DI LAVAREDO”, que je photographie à la volée pour ne pas poser le pied (défi en cours!), je pense en avoir fini. Mais la pente dans la traversée du parking avoisine les 16% (c'est ce qu'indique mon GPS) et la montée continue…

Tre Cime di Lavaredo
J'arrive enfin au point culminant de la route goudronnée. Quelques cyclos de notre groupe sont déjà là. On se congratule les uns les autres. Et on profite du panorama, qui est prodigieux.

Panorama depuis les Tre Cime di Lavaredo
De là, on domine, outre l'immense parking, le refuge Auronzo et le col nommé Forcella Longeres (2288 m).

Rifugio Auronzo
Pour les amateurs de randonnée pédestre, il est possible de faire à pied le tour des Trois Cimes. Au départ du refuge, la piste semble très empruntée. J'ignore si c'est le même boulevard tout autour des Tre Cime.

Boulevard des randonneurs…
Avant de redescendre, je salue Vincent, notre chauffeur de car, qui est venue de Cortina à bord d'une navette, et je prends une dernière photo pour dire au revoir aux Tre Cime…

Tre Cime di Lavaredo
Avec de telles pentes, la prudence est de mise dans la descente. On a tôt fait de prendre de la vitesse. Quand le moment arrive (très rapidement!) d'attaquer la petite remontée jusqu'au lac d'Antorno, les jambes ronchonnent un peu. Mais la vue fait oublier ces petits tracas.

Lago di Antorno
A la fin de la descente, je retrouve le lac de Misurina, ainsi que Marie-Ange et Josette avec qui je vais faire la route du retour jusqu'à Cortina d'Ampezzo.

Lago di Misurina

Retour à Cortina d'Ampezzo

Rencontre insolite avec un veau highland, une race importée d'Écosse : l'animal a l'air intrigué par la visite de Marie-Ange.

Rencontre
Après 5 ou 6 km de descente, nous arrivons à une bifurcation, à proximité du village touristique Ploner.

Village touristique Ploner
C'est le début de notre dernier col du jour. Un peu moins de 3 km d'une pente modeste nous conduisent au Passo Cima Banche (1532 m). Le col tire son nom d'un sommet voisin. Sur la photo ci-dessous, on voit les pentes du Monte Cristallo (3221 m) dont nous sommes en train de faire le tour depuis le départ de Cortina d'Ampezzo, tandis que la Cima Banche est située dans le dos du photographe.

Passo di Cima Banche : Josette et Marie-Ange 
La descente vers Cortina est un plaisir. La route est large, peu de virages serrés… Il n'y a qu'à se laisser glisser.

Sur la route de Cortina : Rifugio Ospitale
Nous voilà presque arrivés. La rivière qui passe à Cortina s'appelle “Boite”. C'est un affluent du Piave.

La rivière Boite à Cortina d'Ampezzo
Nous arrivons à Cortina d'Ampezzo assez tôt pour faire un petit tour en ville et boire un coup en attendant l'heure de prendre le car du retour…

Josette à Cortina d'Ampezzo
D'après mon GPS, j'ai parcouru 55 km avec 1590 m de D+ (1510 m selon Openrunner).

Demain, tandis que Marie-Ange fera une sortie pédestre avec Brigitte et Josette, j'irai affronter le Passo di Giau, un col difficile dont vous saurez tout ou presque dans un prochain article! A suivre.

Claude
Photos personnelles (sauf mention contraire)

LIENS :

➜ Toutes les photos sur Flickr
➜ Mon article sur la première journée : Dolomites Bike Day
➜ Mon article sur la deuxième journée : Pordoi, Fedaia, Sella, etc.
➜ La page Dolomites 2018 sur mon site

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire