mercredi 8 mai 2013

AUTOUR DES GORGES DE L'AUDE : DE AUNAT À QUERIGUT

La météo l'a dit, par la bouche des gens du cru rencontrés à l'Hôtel Bayle, à Belcaire: « Il fera beau mercredi, ça se gâtera en fin d'après-midi, et la journée de jeudi sera mauvaise! »

Conclusion : nous ferons une dernière balade dans les Pyrénées et nous quitterons ensuite la région. Mais nous reviendrons car c'est une région qui nous a beaucoup séduits!

Pour cette dernière balade, nous avons un peu hésité.

Retenter le Port de Pailhères par l'autre versant? Un "local" nous a dit que le versant méditerranéen était peut-être moins enneigé que le versant océanique... Retenter, oui! Mais si c'est pour s'arrêter de nouveau avant le sommet, non! Il nous faut être sûrs que ça passe! L'une des serveuses de l'hôtel a eu la gentillesse de se renseigner pour nous auprès des gens de la station de Mijanès: « C'est pareil que de l'autre côté! » Exit Pailhères!

Faire un autre circuit du CycloGuide? Pourquoi pas!... Nous avions en vue un circuit qui a l'air pas mal, un peu au nord de Bélesta. Mais plusieurs personnes rencontrées à l'hôtel nous ont vanté la beauté des paysages du côté de la Vallée du Rebenty et des Gorges de l'Aude, c'est-à-dire plus au sud. De ce côté-là aussi, il y a des circuits proposés par le CycloGuide de l'Ariège-Pyrénées. Mais celui qui pourrait nous intéresser, le n° 18 (Le Donezan) est impraticable puisqu'il passe au Port de Pailhères et au Col du Pradel, tous deux fermés.

Suite à une étude minutieuse sur la carte et sur Openrunner, je constate qu'il y a la possibilité de faire une boucle de 40 à 50 km en franchissant trois ou quatre cols (c'est du moins mon estimation initiale)! Plus d'hésitation: c'est l'option que nous retiendrons.

Pour limiter le kilométrage en vélo et la fatigue consécutive (il faudra conduire jusqu'à Narbonne après la balade!), nous allons en voiture jusqu'à Aunat (Aude). Sur une dizaine de kilomètres, nous empruntons un bout du circuit n° 18 du CycloGuide.

La route commence tout de suite à grimper gentiment, pendant 1,8 km, jusqu'au Col des Aychides (1007 m).

Col des Aychides (1007 m)
Au cours de la descente, les paysages sont somptueux. Nous dominons notamment les Gorges de l'Aude, beaucoup moins vertigineuses que les Gorges du Verdon mais tout de même impressionnantes et pleines de charme.

Gorges de l'Aude
Sans nous en rendre compte, nous franchissons un second col, le Col des Clausels (977 m), à l'évidence plus dur dans l'autre sens!!! Après Fontanès-de-Sault, un passage pittoresque en tunnel…

Tunnel pittoresque
Et après environ 6 km de descente, nous rejoignons enfin la route qui suit les Gorges de l'Aude. Nous les quittons à Usson-les-Bains pour attaquer le début du Port de Pailhères. Le panneau du col me permet de comprendre pourquoi il est réputé plus dur de ce côté: 15 km d'ascension à plus de 8% de moyenne! Nous ne faisons que le début, jusqu'à Rouze, c'est-à-dire près de deux kilomètres avec des pentes à 8-10%. Ensuite, nous bifurquons vers Querigut (alt. 1221 m) et nous nous contentons d'un peu plus de 5 km de montée avec une pente plus douce.

Petite halte déjeuner à Quérigut. Le petit supermarché où nous nous sommes ravitaillés a fermé ses portes juste après notre passage en caisse. C'était moins une, c'est le cas de le dire!

La longue montée vers Quérigut n'est pas un col, mais elle nous aura permis d'aborder notre troisième col de la journée, le Col de Carcanières (1207 m), par son côté le plus doux! Il ne nous restait plus que 800 m de montée à parcourir pour le franchir! La descente vers Carcanières-les-Bains, pour rejoindre les bords de l'Aude, m'a semblé impressionnante. Dur-dur pour ceux qui la montent, ce qui est le cas de ceux qui suivent le circuit n° 18 du CycloGuide! Quand on pense que c'est la fin de ce parcours, après avoir monté Pailhères et Pradel! Il y a des circuits, dans les CycloGuides, qui sont réservés aux cyclotouristes sportifs bien entraînés!!!

Cascade à Carcanières-les-Bains
A Carcanières-les-Bains (alt. 934 m), deux options s'offrent à nous: descendre tranquillement les Gorges de l'Aude sur une douzaine de kilomètres, ou ajouter à notre collection le Col des Moulis (1099 m) avec une montée supplémentaire de 3,7 km. Marie-Ange choisit la première solution et moi la seconde.

Au passage du col, malgré un décor d'une esthétique très relative, je m'arrête pour prendre la photo et, en m'approchant, je terrorise involontairement un troupeau de porcs qui s'enfuit à tous jambons!... Mille excuses!

Col des Moulis (1099 m)
Je traverse ensuite le village d'Escouloubre, je redescends jusqu'aux Gorges de l'Aude en traversant la forêt de Gesse-Aguzou et je retrouve Marie-Ange au carrefour convenu.

Il nous reste à longer l'Aude pendant quelques kilomètres puis à effectuer une longue montée de 7 bornes pour rejoindre Aunat. N'ayant pas eu le temps de consulter le catalogue des cols français, et en l'absence d'indication sur la carte, au moment où je l'aborde, j'ignore s'il s'agit d'un col. La bonne surprise, c'est que la grimpette s'effectue en deux temps, bien que la route ne redescende pratiquement pas entre les deux, et que le Club de Cent Cols homologue deux cols dans cette ascension! C'est bon pour ma collec', ça!

Vallée de l'Aude vue en montant au Col du Castel
Le premier, c'est le Col du Castel (658 m), où je photographie Marie-Ange.

Col du Castel (658 m)
La suite de la montée se fera sous... la chaleur! Oui, vous avez bien lu! On a eu chaud sur le vélo! Par moments, ça m'a rappelé mes virées en VTT au mois d'août en Espagne! Incroyable! Du jamais vu en 2013! Nous avons même apprécié qu'il y ait de temps un temps un petit peu de vent frais! Nous qui, depuis des mois, souhaitions pouvoir enfin rouler sans vent!

Informations touristiques à Bessède de Sault
Après avoir gravi les 400 m de dénivelé positif jusqu'à la commune de Bessède-de-Sault, nous atteignons une petite chapelle dédiée à Marie. L'inscription sur la façade dit, en vers:

« Si l'amour de Marie
En ton cœur est gravé
En passant ne l'oublie
Viens lui dire un avé. »

A cet endroit, nous rencontrons un cyclo d'un club local, qui demeure à proximité. Pendant la montée, je l'apercevais depuis un moment, étonné qu'il reste si longtemps arrêté. Quand nous sommes arrivés à sa hauteur, j'ai compris pourquoi! Pas de panne, aucun souci mécanique... Juste une envie de faire la causette!

« C'est vous que j'ai vus ce matin, du côté d'Usson? nous dit-il »

C'est vraisemblable, oui. Après quoi, la glace étant rompue, il va nous raconter mille et unes anecdotes, essentiellement sur le vélo! Entre autres, il nous a raconté un souvenir du Tour de France 67 (ça ne nous rajeunit pas, hein?!): la côte que nous venons de monter n'était alors estimée par les organisateurs qu'en 4e catégorie (il rigole!). C'est dans cette côte que Roger Pingeon, futur vainqueur de cette grande boucle, a faussé compagnie à ses adversaires! Commentaire de Robert Chapatte à la télé: « Le Tour s'est peut-être gagné aujourd'hui dans le Col Notre Dame! » (notre narrateur rigole encore). D'après lui, ce col peut facilement être classé en 2e catégorie. Il enchaîne avec une histoire d'un Tour de l'Aude féminin qui passait aussi par là, il y a quelques années... Et d'évoquer les filles exténuées à l'arrivée! « Parcours trop dur », aurait dit l'une d'elles.

Bon, je ne vais pas toutes vous les raconter. Allez donc faire un tour en vélo du côté d'Aunat et du Col Notre Dame! Vous aurez peut-être la chance de rencontrer un cyclo intarissable!

Ah, j'oubliais! C'est lui qui a pris la photo ci-dessous! Entre deux histoires de vélo!... (je rigole!)

Chapelle Notre Dame de Bessède (Aude)
Peu après les "au revoir", nous arrivons au col proprement dit, le Col Notre Dame (950 m), où Marie-Ange me prend en photo (c'est mon tour!). C'est mon sixième col de la journée. Voilà une belle moisson! Bien plus que prévu!

Pour finir, quelques chiffres sur cette balade :
  • Pour Marie-Ange: 44 km, 1050 m de D+, 18,7 km de montée, 5 cols.
  • Pour moi: 48 km, 1209 m de D+, 22,4 km de montée, 6 cols.
Mon bilan, après Roses et les Pyrénées: 19/20! J'ai en effet gravi 19 nouveaux cols homologués par le Club de Cent Cols, le 20e m'ayant échappé pour des raisons indépendantes de ma volonté! Mais Pailhères, je l'aurai un jour... je l'aurai!!! Si la neige ne s'y oppose pas!

Quant à Marie-Ange, elle a réussi un 14/15! Pas mal non plus!

Prochain col, nous l'espérons, dès ce week-end en Limousin, si le temps le permet! Le Col des Géants, sur le circuit du Bol d'Or des Monédières.

A bientôt pour de nouvelles aventures de cols et montées! (Rien à voir avec des personnes "collet monté", rassurez-vous!!!)

Claude

Col Notre Dame (950 m)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire