mardi 7 mai 2013

DÉCRASSAGE À MONTSÉGUR (ARIÈGE)

CYCLOGUIDE ARIÈGE-PYRÉNÉES (09), CIRCUIT n° 17 : « LES CATHARES »

En guise de décrassage, après les deux beaux parcours de dimanche (en Vallespir) et lundi (vers le Port de Pailhères), nous avons choisi un circuit plus modeste d'environ 37 km, emprunté au CycloGuide de l'Ariège, histoire d'aller voir le site de Montségur, avec sa forteresse cathare.

Modeste en distance mais pas vraiment en dénivelé positif puisque le CycloGuide annonce 893 m, un chiffre qui semble cependant exagéré si l'on en croit Openrunner, qui estime ce dénivelé cumulé à un peu moins de 700 m!

Nous nous rendons à Bélesta en voiture. Nous aurions pu aisément faire le trajet aller en vélo car les 19 km sont quasiment tout le temps en descente. Mais le retour à Belcaire n'aurait plus été du décrassage! Cependant, la route passe au Col de la Croix des Morts (alt.: 898 m), situé dans la forêt de Bélesta. Descendant cette route très agréable qui serpente entre les arbres, je me dis que, si j'ai les jambes en fin de parcours, je le remonterai bien, pour le plaisir et aussi pour ajouter un col à ma collection!

Départ de Bélesta
Dès notre arrivée à Bélesta, Marie-Ange fait tamponner nos "cartons bleus" à la Poste. Puis nous démarrons. Nous avons choisi d'inverser le sens du parcours par rapport à la suggestion du CycloGuide, de façon à attaquer le col plus rapidement.

Peu après la sortie de Bélesta, nous découvrons la fontaine de Fontestorbes, une source aux caractéristiques exceptionnelles.

La fontaine de Fontestorbes (commune de Bélesta, Ariège)
Après Fougax-et-Barrineuf, nous amorçons la montée du Col de Montségur, longue de 9 km. Le panneau au bas du col indiquait en outre 494 m de D+ et 5,50% de pente moyenne avec un maximum de 8,90%.

Au pied du Col de Montségur
Pendant la montée, à chaque kilomètre, une petite pancarte nous renseigne. Nous avions déjà vu des pancartes analogues, la veille, pendant la montée vers le Port de Pailhères ou vers le Col du Chioula (par Ax-les-Thermes). Sur la pancarte de la photo ci-dessous, par exemple, on peut lire: « km 6 — 5,00% — alt. 851 m ».

Montée du Col de Montségur
En montant vers le Col de Montségur
Quand nous arrivons au col, un jeune homme étranger a la gentillesse de nous photographier devant la pancarte! J'utilise la quasi totalité de mes connaissances en Anglais pour lui dire : « Thank You! »

Col de Montségur (1059 m)
Du même endroit, je prends une photo de la célèbre forteresse cathare, perchée sur un impressionnant promontoire, appelé "pog" si j'en crois le dépliant du CycloGuide... (en savoir plus sur le Château de Montségur)

Forteresse de Montségur (alt. 1207 m)
La montée du col nous ayant mis en appétit, nous décidons de faire une pause repas à Montferrier. La boulangerie étant fermée, nous nous procurons de quoi nous restaurer au Proxy du village: du bon pain, du jambon de pays et du fromage de brebis! Le gérant est un cyclotouriste et nous parle des très belles balades à faire dans le coin. Il nous raconte aussi l'arrivée d'une étape du Tour de France sur la plateau de Beille... Monté sur le site en VTT, il avait eu la joie de redescendre par la route en roulant aux côtés de quelques professionnels!

Ayant terminé nos achats, nous dégustons tout cela installés dans un petit jardin qui domine le Touyre, le torrent local…

Le Touyre à Montferrier
Montferrier et le Touyre
Pour le retour à Bélesta, nous empruntons une petite route tranquille où les "coups de cul" ne manquent pas. Commençant à avoir mal à la tête, je suis un peu contrarié. J'ai toujours dans un coin de la tête l'idée de laisser Marie-Ange remonter en voiture et de grimper le Col de la Croix des Morts. Mais avec une migraine, ça ne me dt rien. Je m'arrête quelques instants à Bénaix pour avaler un Doliprane 500! Ce dernier aura la délicatesse de faire son effet avant notre arrivée à Bélesta... Sympa!

En arrivant à Bélesta, nous sommes persuadés que nous allons trouver un endroit pour nous offrir un rafraîchissement. Hélas, les deux débits de boissons sont fermés. L'un définitivement, le second pour cause de travaux suite à un incendie... Aucun commerce ouvert! Pas de chance de ce point de vue! En revanche, c'est en tournant dans le bourg que nous tomberons sur le château local, que nous n'aurions pas vu sans cela car un peu à l'écart du circuit! Et là, pour le coup, c'est un sacré coup de chance! En effet, le propriétaire des lieux est sur le pas de sa porte... Il attend une classe de l'école élémentaire voisine pour une visite guidée! Il a préparé de nombreux panneaux avec des dessins pour expliquer aux enfants les différentes phases de la construction du château, ainsi que ses différents aspects au cours du temps.

M'ayant entendu dire à Marie-Ange: « Tu as vu le Château? », il nous invite à entrer et nous fait bénéficier d'une visite guidée impromptue. Il nous parle des travaux qu'il a entrepris pour restaurer le château, de la manière dont il a reconstitué l'histoire du bâtiment grâce à l'analyse des éléments qu'il a exhumés au cours de recherches archéologiques, pour palier l'absence de documents d'époque. Pour lui, c'est une répétition générale avant l'arrivée des enfants! Pour nous, c'est une visite extraordinaire et la rencontre avec un jeune homme passionné et passionnant... J'avais envie de lui poser des tas de questions, mais l'arrivée de la classe attendue ne m'en a pas laissé le temps! Je remercie très sincèrement notre hôte pour cette parenthèse exceptionnelle dans notre balade!

Avant de quitter les lieux, je prends le temps de photographier le hall du château. Notre "guide-propriétaire" nous a expliqué qu'il fut un temps où c'était une cour à ciel ouvert, entre le mur du donjon à gauche, et le mur du palais à droite... Le plafond, qu'il a trouvé en partie détruit, a été entièrement restauré par ses soins.

Dans le château de Bélesta
En sortant du château, je raccompagne Marie-Ange jusqu'à la voiture. Mes maux de tête étant oubliés et mes jambes fonctionnant toujours bien, je décide de grimper le col supplémentaire: le Col de la Croix des Morts.

Le panneau au pied du Col de la Croix des Morts, à Bélesta
Le panneau au bas du col donne toutes ses "mensurations": alt. 898 m, distance 7 km, dénivelé 403 m, pente moyenne 5,75%, maxi 7,80%. Je l'aborde sur un bon rythme et tiendrai la cadence jusqu'en haut, au point que Marie-Ange, m'attendant au sommet, sera surprise de me voir arriver si tôt!

En apercevant le panneau "Forêt de Bélesta", je sors mon appareil photo tout en continuant à rouler... et à râler aussi! En effet, voyant arriver un gros camion, je me dis qu'il va me gâcher ma photo! Mais c'est un camion qui transporte des grumes, c'est-à-dire de troncs d'arbre élagués. Finalement, je me dis que ça fera une photo plus originale!

Forêt de Bélesta
En arrivant au col, j'ai 44 km au compteur et, selon le tracé sur Openrunner, 1100 m de D+. J'ai aussi deux cols de plus dans la musette... et je me sens bien décrassé!... Prêt pour une autre belle balade le lendemain!

Claude
Photos personnelles

Col de la Croix des Morts (898 m)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire