mardi 8 avril 2014

TRÈFLES DE L'ÎLE-DE-FRANCE : LE TRÈFLE VERSAILLAIS (3e participation)

3 CIRCUITS (MARS-AVRIL 2014)

Je ne reviens pas ici sur le principe des Trèfles de l'Île-de-France (TIF) que j'ai abondamment expliqué sur notre site et dans les articles déjà consacrés à ces randonnées permanentes.

—> Présentation des TIF sur notre site.
—> Page avec liens vers tous nos articles et nos photos au sujet des TIF.

Le Trèfle Versaillais se compose de 3 circuits pour un total de 260 km.
La description des différents parcours, les lieux de pointage, les kilométrages, etc. figurent dans le compte-rendu de ma première participation, effectuée fin 2012 et début 2013 avec Marie-Ange.

PARTICIPATION 2014 : IMAGES ET ANECDOTES

Versailles : départ des trois circuits… Le château de Versailles est en cage… Je me serais bien approché davantage, mais l'accès aux libérateurs à vélo est rigoureusement interdit. Tant pis!… Pour lui!

Château de Versailles
La première étape, le jeudi 20 mars, m'a conduit au sud de Versailles, jusqu'à Saint-Arnoult-en-Yvelines et Bullion, en passant par la Vallée de Chevreuse à l'aller et au retour. Un beau parcours de près de 100 km, avec quelques belles côtes : la Vacheresse, les 17 Tournants, Port-Royal…

Sur ce Trèfle, j'ai pris assez peu de photos, ne sortant mon appareil que pour immortaliser quelques curiosités… Par exemple à Janvry (Essonne), des dromadaires dans un pré…

Dromadaires à Janvry
A Fontenay-lès-Briis, un château appartenant à un syndicat : la CGT… Maison de vacances du Comité d'entreprise de la RATP, utilisée pour les loisirs des agents, le château reste cependant accessible aux habitants de la commune…

Château de Fontenay-lès-Briis
Toujours à Fontenay-lès-Briis, des sculptures en métal, œuvres d'un artiste colombien : Edgardo Carmona.

Domaine de Soucy (commune de Fontenay-les-Briis). Au fond : la chapelle St Eloi.
Idem
Un site unique en Île-de-France… Au loin et au centre de la photo, on distingue le seul col de la région reconnu par le Club des Cent Cols : le Col du Manet (commune de Montigny-le-Bretonneux). Altitude: 170 m! En zone côtière, ce ne serait pas ridicule, loin de là… Mais ici, le point le plus bas est déjà à 154 m! Quand on vient du carrefour d'où j'ai pris la photo, il nous reste 1,5 km à parcourir jusqu'au "sommet". L'ascension proprement dite est longue de 500 m pour un dénivelé positif de 16 m… Pourcentage maximal : 6%, sur les 100 derniers mètres, les plus terribles!

Au fond : le Col du Manet, Yvelines (alt. 170 m)
Pour l'étape du lundi 31 mars, qui m'a emmené au nord de Versailles, jusqu'à Chanteloup-les-Vignes et Conflans-Sainte-Honorine, j'étais dans un jour "sans"… Mou de chez très mou ! Mon compteur avouait quand même près de 90 km à l'arrivée, ce qui portait mon total du mois de mars à 1587 km. C'est peut-être à cause de tous ces kilomètres accumulés en un mois que j'ai eu ce gros coup de mou. Conséquence : très peu de photos prises ce jour-là… J'ai choisi d'économiser mes forces!!!

Une de mes rares photos du jour : la Seine à Conflans-Sainte-Honorine
J'ai choisi le mardi 8 avril, jour de mon anniversaire, pour terminer ce Trèfle. Cette troisième et dernière étape avait pour but l'ouest des Yvelines, jusqu'à Orgerus, puis Maule. Au final : 81 km au compteur. Sur ce circuit, j'ai introduit plusieurs variantes personnelles, de façon à explorer quelques routes que je ne connaissais pas. Par exemple, la petite côte entre Crespières et Les Flambertins…

Les Flambertins (commune de Crespières) : mare aperçue sur une petite variante personnelle…
ANECDOTE

A Maule, je me suis arrêté dans une boulangerie pour faire tamponner mon carton et m'offrir… un gâteau d'anniversaire pour moi tout seul!
Après avoir satisfait ma quête de tampon, la boulangère me dit :
— Ce n'est pas la première fois qu'on me demande ça… C'est pour quoi ?
Je commence à lui expliquer "Les Trèfles de l'Île-de-France"… et le boulanger sort de son atelier pour écouter mes explications!… Questions, réponses… J'ai rarement donné autant de détails. Comme j'explique que ça m'a permis de découvrir des tas de sites intéressants en Île-de-France, la boulangère me demande :
— Et quel est le coin que vous préférez?
Difficile de répondre… Il y aurait tellement à dire… Je prends le parti de ne pas réfléchir et la première idée qui me traverse l'esprit, c'est le souvenir de mon premier parcours, en 2012, avec les Châteaux de Fontainebleau, de Vaux-le-Vicomte, de Blandy-les-Tours, les routes forestières de Fontainebleau… C'est ce que je lui réponds. Et je n'ai pas le temps de dire qu'il y a des choses intéressantes à voir sur tous les parcours car elle réagit aussitôt.
— Ah! Ça ne m'étonne pas… C'est ma région! s'écrit-elle avec un sourire jusqu'aux oreilles.

Pour mon anniversaire, sans le vouloir, j'ai fait un super cadeau à une boulangère de Maule (Yvelines), mais native de Seine-et-Marne!…

Claude

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire