jeudi 23 janvier 2014

LE VÉLO VU PAR ERNST LUDWIG KIRCHNER

« RADRENNEN MIT MOTORVORSPANN »
ou si l'on préfère "COURSES DERRIÈRE MOTOCYCLETTE"

Kirchner : « Radrennen mit Motorvorspann », 1927-1928
J'ai trouvé cette œuvre du peintre allemand Ernst Ludwig Kirchner (1880-1938) sur le site WahooArt.com. L'œuvre date de 1927-1928.

—> Plus d'infos sur le peintre : http://fr.wikipedia.org/wiki/Ernst_Ludwig_Kirchner

Le titre allemand est « Radrennen mit Motorvorspann », ce qu'on peut traduire par "Courses avec entraîneur motorisé". Cependant, sur "WahooArt", les traductions en anglais (« Motorcycle race with preload ») et en français (« Course moto avec précharge ») sont des contre-sens. En effet, il ne s'agit absolument pas d'une course de motos. A l'évidence, la seconde machine est un vélo et la scène se passe dans un vélodrome.

De quel sport s'agit-il ?

Ce sport, qui se pratique donc sur un vélodrome, s'appelle le demi-fond (le lien renvoie à Wikipédia).  Ce sport est particulièrement prisé en Allemagne, si j'en crois les infos que j'ai pu glaner. Actuellement tombé en désuétude, il a disparu partout sauf… en Allemagne, où sont encore organisées quelques compétitions!
Sur la photo ci-dessous, on voit que les caractéristiques de base du véhicule à moteur utilisé n'ont guère changé par rapport au tableau de Kirchner, peint 80 ans auparavant.

Epreuve de demi-fond, en France (2007)

Courses derrière derny

En France, on parle aussi de "courses derrière derny". Le "derny, c'est la motocyclette particulière derrière laquelle s'abrite le coureur. L'engin tire son nom du constructeur, un certain Roger Derny.

Le derny était utilisé sur la route à l'occasion de la course cycliste Bordeaux-Paris (le lien renvoie à Wikipédia). Pendant la seconde partie du parcours, le coureur se plaçait derrière l'engin motorisé conduit par un entraîneur, afin de réduire la résistance de l'air, ce qui lui permettait d'atteindre des vitesses de l'ordre de 50 à 60 km/h. Cette course a disparu en 1988. L'ultime édition ayant autorisé le derny a eu lieu en 1985.

Jacques Anquetil, derrière son derny, lors de sa victoire en 1965
Et le keirin?

Depuis 1948, existe au Japon une épreuve cycliste sur piste appelée keirin (le lien renvoie à Wikipédia). La course est lancée par un meneur ou « lièvre ». Le lièvre peut être un derny, une moto ou un tandem.
Les courses de keirin sont généralement longues de 2 km et confrontent de 4 à 8 coureurs. Les positions au départ sont tirées au sort. Les coureurs doivent rester derrière le lièvre tant qu'il ne s'est pas écarté, à 600 ou 700 mètres de l'arrivée. Celui-ci roule tout d'abord à vitesse modérée (environ 25 km/h) et accélère progressivement jusqu'à atteindre environ 50 km/h au moment où il s'écarte.

Une course de Keirin à Colwood, en Colombie-Britannique
L'inscription du keirin aux Jeux Olympiques à partir de 2000, a fait connaître cette discipline dans le monde entier, et notamment en France où quelques-uns de nos pistards sont capables de s'y illustrer.

Claude

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire