dimanche 19 janvier 2014

RALLYE PARIS - TOUR EIFFEL

NOTRE PREMIER RALLYE DE L'ANNÉE 2014!

C'était notre deuxième participation à cette organisation des Joyeux Cyclos Parisiens. Après notre première expérience, en 2012, nous avions décidé de ne plus y aller. Plusieurs circonstances nous avaient déplu et nous ne pensions pas revenir (voir le récit). Et puis nous avons changé d'avis. Sans doute pour l'attrait du premier rallye de l'année et le plaisir de quelques retrouvailles sympathiques…

Contents de revoir Valérie (en rose), Pierre et Marius, et de faire un petit bout de route avec eux
Le départ et l'arrivée tout près de la Tour Eiffel, peu banals pour un rallye cyclo, sont aussi une bonne motivation pour lancer la saison.

Accueil du rallye Paris Tour Eiffel, au stade Emile Anthoine
Les circuits proposent une grande variété de décors.

Au début, nous traversons quelques beaux quartiers de Paris, puis le Bois de Boulogne. Petit inconvénient : à cet endroit, il n'y a pas de fléchage (à l'aller comme au retour). Ce n'est pas simple quand on fréquente rarement ce secteur de la capitale. J'en connais qui ont visité beaucoup de quartiers de Paris avant de se retrouver sur le parcours. Heureusement, pour palier cet inconvénient, au moment de l'engagement, l'organisation propose à ceux qui le souhaitent de charger sur leur GPS la trace du circuit. Encore faut-il avoir un GPS… Et nous n'en avons pas!

Joli coin du Bois de Boulogne… qu'on a vu sans être sûrs qu'on était sur le parcours!
Après le Pont de Suresnes, on arrive dans un secteur fréquenté lors de Levallois-Honfleur : côte de Suresnes, hippodrome de Saint-Cloud, Vaucresson, etc. Les rues sont tranquilles dans les quartiers pavillonnaires de ces communes chics de l'ouest parisien.

On emprunte ensuite de grands "bouts de droit" sur de larges avenues, parfois même des quatre voies, à la circulation soutenue. On en aura une nouvelle dose au retour… Ce n'est pas ce que nous préférons sur ce rallye!

En contrepartie, les routes forestières à l'abri de la circulation sont beaucoup plus agréables… par temps sec! Hélas, aujourd'hui, après les pluies de la nuit, elles étaient très salissantes. A l'arrivée, on pouvait presque nous prendre pour des vététistes tellement nous étions... mouchetés!... Et je ne vous parle pas de l'état des vélos!

Au bout de la route forestière qui traverse la forêt de Marly, un ravito nous accueille à Sainte-Gemme, avec boissons chaudes pour ceux qui veulent.

Ravito de Sainte-Gemme
Nous y retrouvons notamment Valérie, que je connais depuis une dizaine d'années. Au fil du temps, nous nous sommes retrouvés sur des week-ends VTT (2004, 2005…), sur la Rand'Oh (en 2006), des longues distances (200 km Audax), etc. C'est toujours un plaisir de retrouver son sourire et son enthousiasme. A l'occasion de ces retrouvailles, la couleur de sa tenue m'inspire une petite parodie… Musique maestro!
Quand j'arrive au ravito,
Qu'il commence à faire beau,
Je vois la fille en rose…
La fille en rose
Suit un petit tour en campagne du côté de Saint-Nom-la-Bretêche, Villepreux ou encore Rennemoulin.

Sur l'ensemble du parcours, on regrettera que le fléchage soit par endroits très minimaliste... On fait parfois des kilomètres sans voir une flèche. On a beau être prévenu que "pas de flèche = tout droit", le doute est là… On a toujours un peu la hantise d'avoir loupé l'embranchement!

Au retour, l'accueil est chaleureux. Nous saluons nos amis Bernard et Véro, du club de Levallois, qui repartent avec la coupe monumentale récompensant les plus nombreux!
Une originalité au ravito final : des feuilles de salade dans les sandwichs. Bonne idée !

A l'arrivée du rallye "Paris Tour Eiffel"!
A l'heure du bilan, l'indice de satisfaction s'avère bien plus élevé qu'en 2012. Cependant, si ce rallye présente beaucoup de qualités, il a aussi quelques défauts qui font qu'on hésite à y revenir. Nous verrons début 2015 si le souvenir des aspects positifs est suffisamment attrayant pour nous inciter à renouveler l'aventure…

Claude
Photos personnelles

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire