samedi 11 janvier 2014

ORIGINE DE L'EXPRESSION "LA PETITE REINE"

L’origine de l'expression "petite reine" dans le sens de "bicyclette" est probablement le fruit d’une fusion entre plusieurs sources.

Nous savons avec précision quand fut employée pour la première fois la formule "La Reine Bicyclette". C'est le samedi 4 octobre 1890 que paraît, dans le supplément littéraire du Figaro, un article de trois pages consacrées à "La Reine Bicyclette", signé Pierre Giffard (1853-1922).

Un an plus tard, en 1891, le même Pierre Giffard publie un livre sous le même titre… L'ouvrage traite de l’histoire du vélocipède. L'illustration de couverture de ce livre est reproduite ci-dessous.

Illustration de couverture de La Reine Bicyclette, par le dessinateur Mars (© 1891)
Cette jeune femme portant un vélo au-dessus de la tête avait-elle pour mission de démontrer la légèreté stupéfiante des vélos de l'époque par rapport à leurs prédécesseurs ?

Mais revenons à Pierre Giffard, dont les liens avec le cyclisme sont nombreux. En 1891, alors directeur du Petit Journal, il organise la première course cycliste Paris-Brest-Paris.
Il a par la suite été rédacteur en chef du quotidien sportif Le Vélo, quotidien dans lequel il a commencé à travailler en 1896 et qui disparut en 1904 à cause du succès de "L'Auto", le quotidien sportif concurrent dont l'essor fut dû, à cette époque-là, à la création du Tour de France… Mais c'est là une autre histoire…

Pour en savoir plus sur Pierre Giffard :
Portrait de Pierre Giffard
Cependant, Pierre Giffard n'a pas créé la formule "La Petite reine"… Alors qui?

Une autre source parle d'une poésie d’Edmond Haraucourt (1856-1941), parue dans la revue « Le Cycle » le 18 août 1895. Il y assimile une cycliste à une « Petite Reine à deux roues ». UNE CYCLISTE et non la bicyclette, ni le cyclisme.

Portrait d'Edmond Haraucourt
Certaines sources prétendent que cette expression aurait un lien avec la jeune reine des Pays-Bas, Wilhelmine d'Orange-Nassau, dont on raconte qu'elle utilisa la bicyclette pour ses déplacements dès son plus jeune âge. Est-ce une belle légende ou une réalité ?
Née en 1880, devenue reine à l'âge de 10 ans en 1890, elle a effectivement exercé le pouvoir à partir de 1898.

À l'occasion d'une visite officielle en France, probablement en 1898 — l'année de son couronnement—, la presse française l'aurait surnommée affectueusement "la petite reine". Mais il ne semble pas qu'un lien ait immédiatement été établi entre cette expression et la bicyclette elle-même.

Cliquez sur le lien pour en savoir plus sur Wilhelmine des Pays-Bas.

Portrait de Wilhelmine en 1909, à l'âge de 29 ans
Cela n'explique donc pas pourquoi une association d'idées a associé un jour cette "petite reine" néerlandaise et la bicyclette…

Une hypothèse intéressante : dans un document trouvé à Marseille et datant de 1907, apparaît une forme intermédiaire, la petite reine bicyclette. Cette forme pourrait être une transition avant que l'élément "bicyclette", devenu inutile pour comprendre la locution, ne disparaisse purement et simplement.
Lorsque l'on sait qu'à la même époque, les journalistes utilisait également l'expression "la reine automobile", qualifier la bicyclette de "petite reine" devient parfaitement cohérent…

La première véritable mention de "la Petite Reine" dans le sens qu'on lui connaît aujourd'hui aurait été publiée — sauf découverte d'un document antérieur — dans La Montagne, numéro 3 de mars 1911.

L'expression est donc bien le fruit d'un croisement et provient de diverses origines et diverses évolutions, Pierre Giffard et Wilhelmine d'Orange-Nassau pouvant être déclarés parrain et marraine de la formule…

Claude

LIENS :

—> Origine de l'expression présentée sur un blog : "Pourquoi dit-on?"

—> Origine de l'expression sur "Vélo écologique". (J'y ai relevé au moins deux erreurs : il est dit que Wilhelmine fut couronnée à 28 ans, alors que c'est 18 ans. De plus, il est suggéré que Pierre Giffard a "repris" l'idée de ce surnom, alors que ses publications sont très largement antérieures).

—> Une présentation orale sur netprof.fr (à noter que Pierre Giffard y est nommé "Griffard" par erreur).

—> Enfin, une mine d'informations et bien d'autres détails sur le site de "Paris Vélocipédia"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire