jeudi 4 juin 2015

PARIS-BAYONNE 2015, 2e ÉTAPE : BLOIS - POITIERS

➜ Etape précédente : Fontainebleau-Blois — Etape suivante : Poitiers-Limoges

Les données de l'étape

Distance : 177 km annoncés, 195 km au compteur (liaisons comprises). Étape la plus longue.
Moyenne : 28,7 km/h jusqu'à la neutralisation (27,8 km/h en incluant le trajet en ville et la liaison jusqu'à l'hôtel).
D+ : 1030 m (selon Openrunner). Enregistrement GPS parcours total : 1250 m.
Tracé officiel sur Openrunner : 4206202
Départements : Loir-et-Cher (41), Indre-et-Loire (37), Vienne (86)
BCN-BPF : Loches (dépt. 37)
Temps beau et chaud.
Température moyenne : 24°. Maximum : 37°!

2e étape
Le profil

Le récit

Lever matinal : 5h45. Ce sera comme ça tous les jours, à un quart d'heure près. Alain et moi avions convenu de dormir jusqu'à 6h, estimant le délai suffisant pour nous présenter à temps sur la ligne de départ, prévue à 7h30 devant le château de Blois. C'était sans compter avec la vigilance de l'organisation qui avait demandé à l'hôtel de nous réveiller à l'heure fixée!!!

Château de Blois
Dès le démarrage, les costauds ont imprimé un rythme soutenu. La première côte, après le franchissement du pont sur la Loire (pont Jacques Gabriel), a déjà provoqué une sélection. Alain et moi, nous nous sommes très vite retrouvés dans des groupes moins rapides, dont l'allure nous convenait mieux, même si ça ne musardait pas vraiment.

Au fait, est-il souhaitable de rouler en peloton ou non ? Quel est l'enjeu ? Quelle est la meilleure formule pour économiser ses forces? La réponse est multiple. Quand on le peut, il est préférable de savoir hausser suffisamment sa vitesse pour accrocher les bons groupes, afin de profiter de l'aspiration, mais sans pour autant se mettre dans le rouge. Le contraire, à savoir se laisser décrocher et rouler seul ou en se relayant à deux pendant des kilomètres, n'est pas forcément plus raisonnable ni plus économe en énergie. Mais on n'a pas toujours le choix! C'est une vraie difficulté de trouver le bon compromis.

S'abriter dans des pelotons, c'est mieux… quand on peut! (photo AAOC)
Le premier ravitaillement, dit “Pause café”, a eu lieu à Saint-Georges-sur-Cher, commune chère à la famille Leroux, où nous avons été très bien reçus.

Saint-Georges-sur-Cher (photo AAOC)
Après cette pause, nous avons suivi un groupe qui roulait assez fort, presque tout le temps au dessus de 30 à l'heure. Alain a estimé plus tôt que moi que ça roulait trop vite et s'est laissé décramponner. Pour ma part, j'ai tenu jusqu'au Grand-Pressigny, où nous a été servi le plateau repas.

Le Grand-Pressigny (photo AAOC)
Par la suite, nous avons roulé un peu moins vite sans pour autant marquer de haltes pour prendre des photos… Quand les étapes sont très longues, il faut limiter les arrêts car ils cassent le rythme. Ce n'est pourtant pas l'envie qui manquait, notamment lorsque nous avons traversé ou longé la Creuse. Heureusement, Sylvain, le photographe de l'organisation, n'a pas loupé ce bel endroit que j'aurais aimé capturer moi-même dans ma boîte magique!

La Creuse (photo Sylvain, AAOC)
Par ailleurs, un grand merci à Sylvain, qui a passé ses journées à photographier les participants pour leur permettre de conserver de superbes souvenirs de ce périple.

Quand on roule moins vite, on a le temps de… sourire au photographe! (photo Sylvain, AAOC)
Encore un bel endroit, photographié par Sylvain. Je pense que c'était la Vienne, à Bonneuil-Matours.

La Vienne (photo Sylvain, AAOC)
Afin que nous puissions entrer dans Poitiers sous la protection des motards, l'organisation a procédé à une neutralisation au vélodrome de Buxerolles. Encore un vélodrome, après celui de Saint-Denis-de-l'hôtel visité la veille. Une température de 37° sur cette fin d'étape explique que la recherche d'ombre et de boissons fraîches ait été une des occupations majeures lors de cette pause.

Encore un vélodrome
Nous avons ensuite rejoint la mairie de Poitiers en peloton groupé.

Alain est prêt pour le dernier tronçon, en peloton groupé
Nous sommes bien arrivés à Poitiers Centre Ville à 14h45 après 183 km parcourus, à 28,7 km/h de moyenne. L'absence de vent explique en partie notre bonne performance. Cela dit, nous sommes bien loin de la vitesse des premiers, certains étant au-delà des 34 de moyenne!

Arrivée à la mairie de Poitiers
Un emplacement était prévu pour le dépôt des vélos. Ceux-ci ont été surveillés par quelques-uns des bénévoles de l'organisation pendant la petite réception à laquelle nous étions conviés.

Poitiers (photo Gilles F.)
Une photo de groupe, la seule du périple, a été prise devant la mairie de Poitiers.

Poitiers (photo AAOC)
Nous avons été reçu dans la salle des mariages. A cette occasion, deux cyclos ont été récompensés pour leur fair-play. Un beau maillot leur a été offert par Raymond Martin, parrain et sponsor de l'épreuve, fournisseur des superbes tenues du “Paris-Bayonne 2015”.

Raymond Martin, André Leroux (directeur de l'organisation), la représentante de la mairie de Poitiers, Martine F. et Michel M. (photo AAOC)
Pour nous conduire à notre hôtel du Bois de la Marche, à Fontaine-le-Comte, les motards se sont un peu "plantés" dans l'itinéraire. A l'arrivée, nos compteurs indiquaient 195 km, soit 12 km de rab au lieu des 5 initialement annoncés. Plusieurs demi-tours, un passage sur une route à grande circulation et une vitesse un peu élevée ont déclenché quelques grognements. Ça a un peu râlé dans le peloton, mais à l'arrivée, le moral restait bon.

Et après la douche bienvenue, nous avons filé au bar pour nous désaltérer…

Claude
Photos personnelles, sauf mention “AAOC”

LIENS :

➜ La présentation du Paris-Bayonne 2015 sur le site “Claude et Marie-Ange font du vélo”.
➜ Présentation sur le site de l'AAOC.
➜ Les photos de Sylvain : 2e étape.
➜ Les photos de l'AAOC (Franck et autres) : 2e étape.
➜ Toutes mes photos sur Flickr (+ une sélection de photos téléchargées)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire