mardi 21 octobre 2014

AUTOUR DE SAINT-AUBAN-SUR-OUVÈZE (100 COLS EN DRÔME)

RANDONNÉE PERMANENTE DU CLUB DES CENT COLS

Retrouvez sur notre site la page 100 cols en Drôme, qui récapitule tous nos articles concernant cette randonnée (séjours d'octobre 2013, d'avril et d'octobre 2014).

Présentation succincte du parcours

Une boucle au départ de Saint-Auban-sur-Ouvèze, avec un aller-retour au Col d'Aulan, pour un total de 68 km, avec 7 cols :
  • Col de la Chapelle (868 m),
  • Col de Perty (1302 m),
  • Col de Saint-Jean (1159 m),
  • Col de Muse ou de Muze (1209 m),
  • Collet de Guide (794 m)
  • Col de Mévouillon (889 m),
  • Col d'Aulan (845 m).
D+ cumulé : 1374 m.

—> Toutes nos photos sur Flickr

Le résumé de la journée…

Après un petit trajet en voiture pour nous rendre à Saint-Auban, nous prenons le départ sous un soleil timide et frais. La montagne a jugé bon de se draper frileusement dans une écharpe de brume…

Banc de brume dans la vallée
La campagne a bien du charme au petit matin, du côté de La Combe, commune de Montauban-sur-l'Ouvèze, dans le “berceau historique des Baronnies Provençales” (détail que nous apprenons à la lecture d'un panneau, à l'entrée du village).

Montauban-sur-l'Ouvèze
A la sortie du hameau de La Combe, débute le Col de Perty qui est “ouvert”, ce qui semble ravir Marie-Ange! (bien que nous n'ayons jamais eu de doutes à ce sujet).

Col de Perty : ouvert
Et c'est parti pour 12,5 km d'ascension à 4,8% de pente moyenne. Le profil régulier en fait un col très agréable à gravir.

Profil du Col de Perty, depuis La Combe (Montauban-sur-O.)
Après 4 km de montée, nous traversons le hameau de Ruissas.

Pont de vue en traversant Ruissas
Le Col de la Chapelle n'est plus très loin, environ 500 m après le hameau. Bien que dépourvu de panneau, le col ne laisse planer aucun doute quant à son emplacement.

Col de la Chapelle (868 m)
L'ascension du Col de Perty, plus haut col routier de la Drôme provençale, se poursuit  sans souci.

Marie-Ange s'échappe dans la montée du Col de Perty!
Ce n'est donc pas la difficulté qui nous incite à faire un arrêt en cours de route, mais une très belle vue sur le Mont Ventoux, en arrière-plan… La photo ne rend pas justice au ressenti du moment, beaucoup plus impressionnant qu'il n'y paraît…

Marie-Ange photographiant le Mont Ventoux au loin
Au Col de Perty, nous nous amusons à nous prendre mutuellement en photo, d'un côté, de l'autre, en rafale, en mouvement, en pied devant le panneau…

Col de Perty (1302 m)
Un de nos grands plaisirs en grimpant des cols, et sans doute l'une des principales récompenses, c'est qu'en arrivant en haut, on peut voir ce qu'il y a de l'autre côté. De ce point de vue (c'est le cas de le dire!), le Col de Perty ne nous a pas déçus, car le panorama est superbe.

Panorama depuis le Col de Perty
Suit une belle descente d'environ 9 km jusqu'à Laborel.

Dans la descente du Col de Perty, vers Laborel
Après Laborel, village situé à 827 m d'altitude, nous attaquons le troisième col du jour, le Col de Saint-Jean, qui propose environ 330 m de D+ en un peu plus de 5 km, soit 6% de pente moyenne. Plus court mais un peu plus pentu que le Col de Perty.

Col de Saint-Jean (1158 m)
Ensuite, après une courte descente, nous allons chercher le Col de Muse (sur la carte IGN, c'est écrit “Muze”).

Sur la route du Col de Muse
C'est déjà le quatrième col de la journée!

Col de Muse (1210 m)
Marie-Ange semble décidée à se reconvertir : abandonner la cueillette des cols pour se consacrer à celle des champignons!

Cueillette de champignons au Col de Muse
La route se poursuit dans une sorte de cirque, entre la Montagne de Chamouse et la Montagne d'Herc.

Montagne de Chamouse
Nous frôlons Izon-la-Bruisse : 8 habitants en 2011. Un panneau, à l'entrée du hameau, nous apprend qu'il fut le théâtre, en février 1944, d'un drame de la résistance : lire les fusillés d'Izon-la-Bruisse.

Izon-la-Bruisse
Le nom du village d'Eygalayes (prononcer "égalaille"), que nous traversons peu après, est dérivé du latin Aquæ latæ (textuellement "des eaux largement répandues"). Il évoque le « nombre infini de sources qui l'arrosent », selon les termes utilisés dans un document ancien. Autre particularité du village : il se trouve à cheval sur la Provence et le Dauphiné!

Pour nous, ce n'est que l'endroit où nous décidons de pique-niquer… près d'une fontaine, cela coule de source!

Fontaine à Eygalayes
L'endroit est charmant et abrité, idéal pour un pique-nique.

Pique-nique à Eygalayes
Dès le redémarrage, un col est au programme. Mais le Collet de Guide n'est qu'une formalité. Son altitude pourrait impressionner (794 m), mais comme Eygalayes est déjà à 775 m, ça ne fait pas beaucoup de dénivelé.

Collet de Guide (794 m)
Nous rejoignons ensuite la route de Séderon. Mais nous bifurquons avant d'atteindre cette commune. Au carrefour, je m'arrête pour photographier un magnifique pyramidion…

Pyramidion, non loin de Séderon
A propos de ces panneaux indicateurs à l'ancienne, je ne répète pas ici les explications que j''ai données dans un article publié précédemment et consacré aux plaques de cocher dans la Drôme.

Nous atteignons ensuite le Col de Mévouillon.

Col de Mévouillon (890 m)
Je consulte Marie-Ange : « Partante pour un aller-retour au Col d'Aulan? ». Ce col n'est pas sur le parcours de la randonnée permanente “100 Cols en Drôme”. Mais son franchissement ne nécessite que 2 km d'un effort modeste. Après quoi, il nous suffira de nous laisser redescendre sur la même distance avant de terminer tranquillement notre périple.

Peu après le passage au Col d'Aulan
Ai-je besoin de préciser que Marie-Ange a volontiers accepté ma proposition?

Col d'Aulan (845 m)
Bon. Maintenant que nous avons franchi notre septième et dernier col du jour, il nous faut retourner à Saint-Auban-sur-Ouvèze.

Nous en avons terminé avec les ascensions, mais il nous reste encore quelques jolis paysages à découvrir. Entre autres, cette vue sur un village perché : La Rochette-du-Buis…

La Rochette-du-Buis
… Et peu après, sur les Gorges du Charuis.

Gorges du Charuis
Comme je m'arrête à plusieurs reprises pour prendre des photos, Marie-Ange me distance… puis m'attend un peu plus loin…

Gorges du Charuis
Et nous voilà bientôt de retour à Saint-Auban où nous retrouvons la voiture.

Nous faisons un arrêt “photo” exceptionnel peu après avoir repris la route de Buis-les-Baronnies, ce qui est rarissime lorsque nous sommes en voiture. Mais la vue sur le village nous a séduits au point de nous pousser à innover…

Saint-Auban-sur-Ouvèze
C'était le parcours le plus long de la semaine, et un de ceux où il y avait le plus de dénivelé. Nous avons sciemment choisi pour le faire cette belle journée sans vent, et à la température douce pour un mois d'octobre. Dans les jours qui viennent, la météo annonce un fort mistral et un rafraîchissement très net… Il faudra s'adapter et se montrer moins ambitieux!

À suivre : encore 4 jours de vélo et 13 cols à franchir!…

Claude
Photos personnelles

8 commentaires:

  1. salut Claude,
    bravo à tout les deux pour cette belle sortie !
    plein de cols, de paysages...le top !
    je garde un excellent souvenir du col de Perty, de St-Jean, de Muze...
    au fait, ou se situe le "collet de guide" ?
    à tu grimpé le col de Macuègne ?
    à +

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Collet de Guide : code FR-26-0794a - Lien (à copier-coller) : http://www.centcols.org/util/geo/visuGP.php?code=FR-26-0794a

      Supprimer
  2. merci de nous faire partager cette belle ballade en couple ! Nous avons des jumeaux de 5 ans et nous devons encore attendre pour "chasser" les cols ensemble...en toute cas ce circuit à l'air vraiment sympa, que tu as mis en page de belle manière! Tu m'as donner envie d'aller dans la Drôme!

    RépondreSupprimer
  3. es ce que vous avez faite aussi col du pas de la graille??

    RépondreSupprimer
  4. il est situé direction sisteront.
    montagne de lure
    nous l'avons faite cet année.

    amitiés Louis

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour l'information, Louis. Un jour, nous retournerons sans doute faire d'autres cols de ce côté-là. Il y a plein de possibilités aussi.

      Supprimer
  5. Super , Merci pour le partage et les belles photos Claude :-)

    RépondreSupprimer