vendredi 24 octobre 2014

BOUT DE ROUTE AVEC RÉMI, ENTRE BUIS-LES-BARONNIES ET MALAUCÈNE

Ce matin, c'était la rencontre avec Rémi, racontée dans mon précédent article. Cet après-midi, l'aventure continue, à deux car Marie-Ange a décidé de rester au chalet…

Devant notre chalet à la Fontaine d'Annibal (Buis-les-Baronnies)
Avec Rémi…

Je me propose tout d'abord de raccompagner Rémi sur une partie de son parcours de retour (il lui faut rentrer à Valréas). Mais j'ai aussi une petite idée derrière la tête… Je vais en profiter pour aller glaner quelques mini-cols du Vaucluse dont Rémi m'a parlé et qui se trouvent non loin de sa route de retour.

Dans les starting blocks
Nous reprenons la route de Mollans-sur-Ouvèze, sans gravir le Col Saint-Michel. Une petite route à gauche permet de l'éviter en passant par des Gorges.

Gorges sous le Col Saint-Michel
Cela permet à Rémi de me montrer l'entrée obstruée d'un ancien tunnel ferroviaire, dont l'espace a été transformé en cave.

Les Caves du Tunnel, sous le Col Saint-Michel
Après Pierrelongue, nous profitons d'un bel éclairage naturel pour prendre une petite photo de l'extraordinaire chapelle, juchée au sommet du rocher.

La chapelle Notre-Dame-de-Consolation, à Pierrelongue (photo Rémi)
Nous traversons Mollans-sur-Ouvèze, en admirant au passage son lavoir et sa superbe fontaine…

Fontaine des Dauphins à Mollans-sur-Ouvèze
Nous prenons ensuite la D5 vers Entrechaux. À partir du pont sur le Toulourenc, nous quittons la Drôme pour entrer dans le Vaucluse. Nous commençons la montée vers le Pas du Voltigeur, un petit col homologué qui n'intéresse guère les collectionneurs que nous sommes car il figure déjà dans nos listes respectives.
Celui que Rémi veut me faire découvrir est un peu plus au sud, en dehors de la route principale, et porte un drôle de nom : Tray-le-Col! Selon la carte que j'ai consultée en préparant cette balade, il est accessible par une route goudronnée qui démarre quelques centaines de mètres avant le Pas du Voltigeur. Rémi ne connaît pas cet accès-là car lui, il l'a déjà atteint mais en venant d'Entrechaux. Nous trouvons très facilement l'embranchement grâce à une signalisation irréprochable.

Le chemin de Tray-le-Col, très bien signalé
À la fin du bitume, nous franchissons aisément le col… mais sans le savoir! Rémi, qui y est venu par un autre accès, ne reconnaît pas l'endroit. Quand la route se transforme en piste de terre et continue à monter, nous faisons comme elle!

Chemin de terre, après Tray-le-Col…
La quête du col se poursuit. Par endroits, la pente étant plus forte, il ne reste que de la caillasse. Le passage devient malaisé avec nos vélos de route, mais nous insistons. L'aventure nous amuse…

Pas très loin de Tray-le-Col (photo de Rémi)
Nous en profitons pour prendre de belles photos d'Entrechaux.

Entrechaux
Cependant, Rémi a encore beaucoup de route à faire pour rentrer sur Valréas et préfère ne pas s'attarder davantage. Tant pis pour Tray-le-Col! Nous rebroussons chemin après 300 ou 400 m, et franchissons une nouvelle fois Tray-le-Col… toujours sans le savoir!

Retour à la route (la D13), et franchissement du Pas du Voltigeur qui, pour nous, compte donc pour du beurre…

Rémi au Pas du Voltigeur (328 m)
Le photographe photographié…

Au Pas du Voltigeur (photo de Rémi)
Après Entrechaux, non loin du rond-point qu'on voit sur la photo ci-dessous, Rémi me montre l'embranchement pour aller au Collet de Marin… J'y reviendrai seul tout à l'heure.

Rond-point à Entrechaux
Poursuivant sur la route de Malaucène, nous franchissons ensemble le Pas du Loup, un col très facile qui est nouveau pour moi.

Pas du Loup (285 m)
Peu après, le moment est venu de nous séparer, non sans que Rémi m'ait expliqué comment me rendre au Col de Vaillant. Je n'ose pas souhaiter "bon vent" à Rémi, car je sais qu'il en aura du vent, mais qu'il sera défavorable sur la suite de son parcours…
Message personnel : Rémi, nous sommes ravis de t'avoir rencontré! Nous avons eu beaucoup de plaisir à partager ces quelques heures avec toi. A une prochaine fois!…

Dernier souvenir de cette rencontre : le "selfie" de Rémi!
Suite de l'aventure en solo…

Suivant les  indications de Rémi, j'arrive rapidement au Col de Vaillant, à ne pas confondre avec le Collet de Vaillant! Même s'il n'est signalé par aucun panneau, le premier est un vrai col, homologué par le Club des Cent Cols (Code CCC : FR-84-0330).

Col de Vaillant (330 m)
Le second, en revanche, n'est pas un col et n'est donc pas reconnu par le CCC, qui explique ainsi son refus : « Ce "collet" est une colline ("collet" est le diminutif de "colle", du latin "collis" c'est-à-dire "colline"). Le panneau de randonnée pédestre indique une altitude de 282 m, donc le pied de la colline. Il ne correspond pas à ce qu'indique la carte. »
J'ai vu ce Collet de Vaillant mentionné sur au moins trois panneaux de randonnée. Son altitude au sommet est de 361 m. Un code et un lien du CCC permettent d'en visualiser l'emplacement : FR-84-0282.

Le Collet de Vaillant (à gauche) avec, au fond, le Mont Ventoux
Curieusement, un autre collet tout proche est quant à lui un col authentique. Il s'agit du Collet de Marin, reconnu par le CCC. Dans ce cas, "collet" est un diminutif de "col" (et non de "colle" comme le précédent!). Cela vient du latin "collum" qui a le sens de "cou". Rien à voir avec "collis", la colline. C'est curieux que les désignations locales aient conservé deux mots identiques pour des réalités si différentes. Seul caractère commun des deux types de collets : pour y aller, on monte! C'est d'ailleurs bien ce que je fais pour atteindre le Collet de Marin!

Le Collet de Marin (312 m)
Contrairement à ce que pourrait laisser penser la photo, prise en me retournant après avoir sensiblement dépassé le sommet, la route est goudronnée jusqu'au collet.

Je redescends par la même route. De retour à Entrechaux, je m'entête à prolonger la saga "Tray-le-Col"! Ignorant que je l'ai déjà franchi deux fois avec Rémi, je repars à sa recherche!
Après diverses hésitations, quelques renseignements sollicités auprès de promeneurs, un bout de route goudronné suivi d'un bout de piste en terre, j'arrive enfin au col… et je reconnais l'endroit où nous sommes passés tout-à l'heure avec Rémi!
Pas de panneau, mais une dame interrogée sur place me le confirme : « Vous y êtes! ». Mission triplement accomplie!

Tray-le-Col, avec le Mont Ventoux en perspective…
Je n'ai plus qu'à rentrer au bercail, non sans ajouter en cours de route quelques nouvelles photos à ma collection du jour, notamment cette vue de l'étang de la Gardette, aperçu depuis la D5, près de Cost (lieu-dit, sur la commune de Buis-les-Baronnies)…

Étang de la Gardette, dans une boucle de l'Ouvèze
Au retour de cette balade de l'après-midi, j'ai 5 cols de plus dans la musette (dont 4 nouveaux) : Tray-le-Col, Pas du Voltigeur, Pas du Loup, Col de Vaillant, Collet de Marin.

En tout, avec le parcours du matin, ça me fait 89 km, 1340 m de D+, 9 cols dont 6 nouveaux, et 1 super Rémi en cadeau! Quelle belle journée!

Claude
Photos personnelles (sauf mention "Rémi")

LIENS

➜ Voir l'article de Rémi : Rencontre avec Claude et Marie-Ange dans les Baronnies Provençales
(ses articles associés, avec les photos complémentaires : série 2 - série 3 - série 4 - série 5)

4 commentaires:

  1. Salut Claude,
    merci d'avoir écrit ce super article !
    ce fut une superbe après-midi !
    quelle belle chasse aux cols !
    je suis content de t'avoir rencontrer et d'avoir pu gravir tout ces cols avec vous deux !
    finalement Tray le col on le connais bien ;) 3 passages chacun !
    le collet de Marin est bien aussi, une courte montée mais assez raide.
    à bientôt sur les routes de la DP !
    Rémi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton commentaire, Rémi. j'espère bien qu'on aura l'occasion de se revoir pour chasser des cols ensemble, en Drôme Provençale ou ailleurs! Bonne continuation!

      Supprimer
  2. Bonjour Claude et Marie-Ange,
    super article,
    Tray-le-col c'est le seul col du coin que je n'ai pas encore fait , il faut que j'y aille sans tarder... :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ta visite, André.
      Bonne balade à Tray-le-col!
      Claude

      Supprimer